Dernière minute :
AEROPORT DE NDJILI
DGDA : bouchées doubles pour atteindre les nouvelles assignations budgétaires
mardi 12 janvier 2021

*Contrairement à ce que charrie un organe de presse sur les réseaux sociaux, la rigueur dans le dédouanement des marchandises vise à donner au Gouvernement les moyens d'appliquer le programme du Président de la République. Et non saboter les efforts de celui-ci.

Pas de scandale à la direction provinciale de la DGDA Kinshasa-Aéroport, comme l'a écrit un média dont l'article circule sur les réseaux faisant état d'une hausse exagérée du coût de dédouanement des marchandises.

Selon le Directeur provincial de la DGDA Kinshasa-Aéroport, Robert Kilemuna, la tension qui s'observe ces jours-ci à l'aéroport de N'djili fait suite à la "rigueur mise dans la vérification de l'authenticité et de la véracité des documents qui accompagnent la marchandise (factures, lettre de transport aérien, note de fret…) que les déclarants dits "debout" ont l'habitude de falsifier pour faciliter la minoration de la valeur en douane des marchandises afin de payer moins la douane. "

Robert Kilemuna relève à ce sujet que plusieurs dossiers phares en cours d'instruction ont retenu l'attention de la douane sur "les pratiques illégales" utilisées par ces déclarants lors du dédouanement des marchandises au bureau de l'Aéroport International de N'djili.

Il explique que l'examen de ces dossiers a nécessité l'urgence à faire respecter les dispositions du Code des douanes dans les opérations douanières effectuées au niveau de ce bureau de douane afin de "permettre une perception correcte des droits du trésor ". Car, soutient le Directeur provincial de la DGDA Kin-Aéro, "les documents commerciaux joints aux déclarations de marchandises souscrites (lettres de transport aérien, factures, FERI et autres) démontrent l'existence et la commission des actes de fraude lors des opérations de dédouanement."

Le patron des services de douane à l'aéroport international de Ndjili rappelle qu'en 2019, par la note no DGDA/DG/DGA-AF/DG/004/2018 du 07 janvier 2019 du Directeur Général de la DGDA, adressée aux usagers de la douane, des dispositions particulières avaient été prises en ce qui concerne les marchandises importées sous le label MCO et cargobags.

NECESSITE DES MESURES CORRECTIVES

Selon Robert Kilemuna, ces pratiques annihilent non seulement tous les efforts insufflés aux services pour la maximisation des recettes douanières, mais compromettent la réalisation des assignations contenues dans la nouvelle loi de finances pour l'exercice 2021.

Aussi, "il a paru impérieux que des mesures correctives soient données aux agents opérationnels afin qu'ils améliorent leur façon de travailler en mettant en application les dispositions légales prévues dans le Code des douanes, notamment en ce qui concerne : l'évaluation en douane des marchandises importées conformément aux articles 61 à 68 du Code des douanes ; la lutte contre la fraude douanière sous toutes ses formes ", indique le Directeur provincial de la DGDA Kin- Aéro. "Ces instructions ont été communiquées aux Directeurs provinciaux et centraux lors de la 15ème réunion tenue à la Direction Générale par vidéoconférence du 21 décembre 2020 au 07 janvier 2021 ", précise-t-il.

Lors de cette conférence des Directeurs Centraux et Provinciaux de la DGDA, dit-il, la Haute hiérarchie de la DGDA a exhorté les agents et cadres de toutes les Provinces douanières du pays à plus de patriotisme et de professionnalisme pour une "mobilisation toujours plus accrue des recettes du Trésor public afin d'atteindre les nouvelles assignations budgétaires et ce, pour donner au Gouvernement de la République, les moyens d'appliquer le programme du Président de la République ", fait savoir Robert Kilemuna.

Pour ce dernier, "il ne s'agit donc pas, comme l'affirme l'article en question, de ternir l'image du Chef de l'Etat. Au contraire, il s'agit bien d'accompagner le Chef de l'Etat, son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans ses efforts de recherche des moyens financiers pour améliorer le social du peuple."

Par ailleurs, contrairement à ce qu'affirme cet article, c'est plutôt le Directeur Provincial de la DGDA Kinshasa-Aéroport, Robert Kilemuna Kunda Nyembo, et non le Directeur Général, encore moins, le Ministre des Finances, qui a envoyé quelques agents à l'Aéroport de N'djili en mission. Objectif, prêter mains fortes à leurs collègues sur place dans les efforts de contrôle des documents et d'évaluation des marchandises pour "démarrer l'année 2021 sur les nouvelles bases plus favorables à l'application des lois et des instructions en vigueur en la matière. C'est encore là, une façon d'accompagner le Chef de l'Etat dans vision d'instauration d'un Etat de droit qu'il appelle de tous ses vœux", estime Robert Kilemuna Kunda.

A propos des déclarants "débout" qui affirment être allés voir le Directeur de la DGDA Aéroport de Ndjili Kilomona, la Direction provinciale de Kin-Aéro dément cette information. "Il s'agit encore d'un mensonge grossier car, suivant le Directeur provincial, depuis son avènement à la tête de la Province Douanière de Kin-Aéro, il a toujours refusé de recevoir sous quelque raison que ce soit, les déclarants "débout" pour ne pas cautionner l'illégalité dans laquelle ils évoluent, leur statut n'étant pas reconnu dans le Code des douanes", déclare-t-il.

Robert Kilemuna explique que toutes ces mesures n'enchantent pas les déclarants "debout" qui travaillent dans l'illégalité en favorisant la fraude et à qui du reste, la douane a adressé en ce début d'année 2021 un ultimatum pour se mettre en ordre vis-à-vis de l'Administration douanière au plus tard le lundi 11 janvier, sous peine de se voir refuser tout accès aux installations douanières de l'aéroport et de la Direction Provinciale de Kin-Aéro.

Il est déplorable de constater que, voyant la date butoir approcher et, ne sachant plus à quel saint se vouer, ces déclarants "debout", qui ont toujours favorisé la fraude non seulement au détriment du trésor public mais aussi et parfois, au détriment de leurs clients en détournant l'argent mis de bonne foi à leur disposition par ces derniers pour les aider à dédouaner correctement les marchandises, multiplient ce dernier temps des actions de calomnie et tentent désespérément de politiser l'affaire pour intimider les douaniers qui continuent imperturbablement de s'acquitter correctement de leur tâches.

La DGDA qui dispose d'un service de communication, exhorte les médias à faire correctement leur métier en vérifiant toute information à la source avant de la diffuser. Didier KEBONGO
L’ANAPI et l’OPEC sensibilisent les PMEA aux bonnes pratiques de gouvernance à Matadi
jeudi 25 février 2021

La ville portuaire de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central a abrité deux jours durant, les 18 et 19 février, deux matinées (...)
lire la suite
Les anciens agents lancent un cri de détresse à l’endroit du chef de l’Etat
jeudi 18 février 2021

Les anciens agents de la Banque internationale pour l'Afrique au Congo (BIAC) lancent un cri de détresse à l'endroit du Président de la République. (...)
lire la suite
BCC : Déogratias Mutombo préconise la stimulation par des investissements publics !
jeudi 18 février 2021

Le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo, face à la baisse de l'activité économique du pays, propose comme solution la (...)
lire la suite
Le personnel administratif des Mines refuse de percevoir leur salaire de novembre 2020
jeudi 18 février 2021

* L’assemblée générale organisée hier par l’Intersyndicale de l’administration centrale, a permis à ces fonctionnaires d’exprimer leur ras-le-bol. Le (...)
lire la suite
Trois Congolais aux commandes d’EquityBcdc
mardi 16 février 2021

* Présentés hier à la presse, le PCA Nestor Kibaya, le DG Célestin Mukeba et le SG Auguste Kanku ont reçu mission d'augmenter le nombre d'abonnés et (...)
lire la suite
Hyundai et une autre firme sud-coréenne comptent investir en RDC
lundi 15 février 2021

Deux firmes sud-coréennes vont bientôt investir en République démocratique du Congo. Elles s'apprêtent à apporter leur concours dans le domaine de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

A quand le feu vert pour lever le couvre-feu ?

Lors des pourparlers du Centre interdiocésain de Kinshasa, les Congolais avaient sorti de leur imagination de feu un concept : mesures de décrispation politique. Pourquoi notre " Fatshi national" (...)

lire la suite

Annonces
Autres infos
Toutes les rubriques
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting