Dernière minute :
PROCES GUY MATONDO
Godé Mpoyi et Gentiny Ngobila absents tandis que Kimbuta entendu comme renseignant
mercredi 30 octobre 2019

L'audience du lundi 28 octobre au Parquet près la Cour de cassation dans le cadre du procès de l'ex ministre des Finances de la ville de Kinshasa, Guy Matondo était consacrée à l'audition des renseignants. L'ancien gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta Yango y a répondu présent alors que le président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa Godé Mpoyi et l'actuel gouverneur de la ville Gentiny Ngobila qui ont déposé plainte se sont fait représenter par leurs avocats.

Certains anciens ministres provinciaux ont également comparu à cette audience. Maître Mayamba, avocat de Guy Matondo, a souligné, à cet effet à Top Congo, que cette séance était en faveur de leur client car la plupart des dépositions faites étaient à décharge. "La Cour a compris que les faits mis à charge de notre client sont des faits imaginaires et ceux qui ont comparu n'ont apporté aucune preuve", soutient-il.

Et de poursuivre : " L'actuel gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila ainsi que le président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa étaient attendus par la Cour mais ne se sont pas présentés. Cela prouve qu'il n'y a pas de preuves à mettre à charge de l'accusé". "La Cour ne s'est pas prononcée sur leur absence mais qu'ils sachent qu'ils ont eux-mêmes créé les doutes qui profiteront à notre client".

Guy Matondo est détenu, depuis le 23 août, à la prison centrale de Makala, à la suite d'une interpellation par l'Assemblée provinciale à travers Tenge Te Litho, alors député provincial. M. Matondo n'avait pas satisfait les attentes des élus provinciaux sur le surendettement du gouvernement Kimbuta auprès des banques commerciales, évalué à 18 millions USD, sur l'existence des comptes fictifs ou parallèles, ainsi que sur les arriérés de salaire et primes des ministres provinciaux allant jusqu'à plus de 30 mois.

La Cour de Cassation avait rejeté, le 30 septembre dernier, la demande de sa remise en liberté provisoire sollicitée par ses avocats. Après ce refus, une mise en résidence surveillée avait également été sollicitée par les avocats estimant que le ministère public n'a pas prouvé la culpabilité de leur client, pour être détenu en prison. Emma MUNTU
Enregistrement à l’Etat civil : vers le rattrapage des enfants dans les écoles
vendredi 14 février 2020

Les acteurs impliqués dans le projet de renforcement des systèmes de développement humain (PRSDHU) volet appui à la réforme de l'état civil était en (...)
lire la suite
La société Hydrac mobilisée pour le contrôle des déchets des industriels
mardi 11 février 2020

Le ministère de l'Industrie, tient à la préservation de l'environnement et de la santé. Une séance de travail a été tenue avec l'entreprise HYDRAC, (...)
lire la suite
Dix-sept milles agents de la Fonction publique bientôt à la retraite
vendredi 7 février 2020

17.000 agents et cadres de l'Administration publique répondant aux critères légaux, seront mis à la retraite en cette année 2020. C'est ce qu'annonce (...)
lire la suite
RDC : le Japon finance la construction des bâtiments scolaires
jeudi 6 février 2020

L'Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, Karube Hiroshi, a procédé, le vendredi 31 janvier dernier, à la signature de deux (...)
lire la suite
Le Fonds mondial promet une enveloppe de plus de 650 millions USD
jeudi 6 février 2020

Le Fonds mondial promet une enveloppe de plus de 650 millions USD en vue de contribuer à l'éradication du Paludisme, de VIH Sida et de la (...)
lire la suite
Paie des enseignants : Caritas Congo Asbl se désengage au profit de IFOD SA
mercredi 5 février 2020

Caritas Congo Asbl ne va plus superviser l'opération de la paie des enseignants Rd-congolais. Cette mission revient désormais à l'Institution (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting