Dernière minute :

Pyongyang critique Bolton pour son accusation de violation des résolutions de l’ONU
mardi 28 mai 2019

SEOUL, 27 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord a vivement critiqué ce lundi le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton en l'appelant "maniaque de la guerre" et "conseiller de destruction de la sécurité" qui doit disparaître le plus tôt possible.

Un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a lâché cette vitupération contre Bolton qui a dénoncé les récents tirs de missiles du pays communiste en les accusant de violer les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU).

"En ce qui concerne les résolutions du CSNU, comme nous l'avons déclaré de manière répétitive, elles sont une négation totale et scandaleuse de notre droit à la survie et au développement. Jamais une seule fois, nous ne les avons reconnues ou avons été restreints par elles", a déclaré le porte-parole, cité par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Samedi dernier, Bolton a dit, durant une conférence de presse à Tokyo, qu'il n'y a "aucun doute" sur le fait que le Nord a violé des résolutions du CSNU, quand il a lancé des missiles à courte portée au début de ce mois-ci. Le conseiller américain a aussi défini les missiles comme des missiles balistiques.

"Nos exercices militaires n'ont visé personne et n'ont mis personne en danger mais Bolton a sûrement une autre façon de voir les choses que les gens ordinaires, comme il insiste sur le fait qu'ils sont une violation de résolutions", a indiqué le porte-parole.

Le Nord a aussi déclaré que Bolton était connu depuis longtemps comme un "maniaque de la guerre" et qu'il serait juste de l'appeler "conseiller de destruction de la sécurité" qui travaille pour détruire la paix et la sécurité plutôt que conseiller à la sécurité qui œuvre à garantir la sécurité.

Le 9 mai, la Corée du Nord a tiré des missiles à courte portée en signe de frustration face à la suspension de ses discussions sur la dénucléarisation avec Washington. Ces lancements ont eu lieu une semaine après que le Nord a tiré plusieurs projectiles en direction de la mer de l'Est. Elle les a définis plus tard comme faisant partie de ses manœuvres militaires ordinaires pour "inspecter la vitesse de réaction" de ses unités de défense.

Séoul et Washington sont prudents pour classer les missiles comme ils s'efforcent de maintenir les discussions sur la dénucléarisation sur la bonne voie. Alors que l'armée sud-coréenne n'a pas encore spécifié officiellement le type de ces missiles, le Pentagone les a appelés plus tôt comme des missiles balistiques interdits par des résolutions du CSNU.

La Corée du Nord est soumise à plusieurs résolutions du CSNU qui proscrivent l'utilisation des technologies liées aux missiles balistiques.

Hier, le président américain Donald Trump semblait vouloir adoucir ce que son conseiller à la sécurité nationale a dit, en définissant les missiles nord-coréens comme de "petites armes".

"La Corée du Nord a lancé quelques petites armes, qui ont dérangé certains de mon peuple et d'autres mais pas moi", a-t-il écrit sur son compte Twitter, en ajoutant qu'il pense que le dirigeant nord-coréen "tiendra sa promesse faite à moi".

Les discussions nucléaires entre les deux pays sont dans l'impasse depuis que le deuxième sommet Trump-Kim s'est terminé en février dernier sans accord, car ils ont échoué à trouver un terrain d'entente sur l'étendue de la dénucléarisation de la Corée du Nord et la levée des sanctions par les Etats-Unis.

Vendredi dernier, la Corée du Nord a déclaré que ses négociations avec les Etats-Unis ne reprendraient pas si Washington ne propose pas une "nouvelle méthode de calcul", en critiquant Washington pour la rupture du sommet au Vietnam.
Nord-Kivu : cinq jours de campagne de vaccination contre le choléra
jeudi 31 octobre 2019

Le ministre congolais de la Santé, Eteni Longondo, a procédé hier mercredi 30 octobre, au lancement de la campagne de vaccination contre le choléra (...)
lire la suite
L’UNFPA renforce la formation des sages-femmes
jeudi 31 octobre 2019

Dans le cadre des stratégies de lutte contre la maladie à virus Ebola, le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) vient d'innover avec (...)
lire la suite
Ebola : Dr Muyembe annonce pour bientôt la vaccination conjointe à Goma et Gisenyi
jeudi 31 octobre 2019

La République démocratique du Congo est en passe de maitriser la 10ème épidémie de la fièvre hémorragique d'Ebola. C'est ainsi qu'elle s'apprête à (...)
lire la suite
"La Turquie a fait preuve de détermination pour l’application de l’accord de Sotchi sur la Syrie"
jeudi 31 octobre 2019

Le ministère turc de la Défense a affirmé, mardi, que la partie turque a fait preuve de la détermination nécessaire pour l'application de l'accord (...)
lire la suite
Presse : Le Maroc et la Chine envisagent de développer des partenariats innovants
jeudi 31 octobre 2019

RABAT, 29 octobre (Xinhua) -- Le directeur adjoint du Bureau de l'information du Conseil des affaires d'Etat de la Chine, Guo Weimin, s'est (...)
lire la suite
Le Maroc prend part à Kampala au 4eme Dialogue judiciaire de l’Union africaine
jeudi 31 octobre 2019

Kampala- Le quatrième Dialogue judiciaire, un évènement biennal de l'Union africaine, a ouvert ses travaux, mercredi à Kampala en Ouganda, avec la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des larmes pour l’opposition parlementaire

Misère de l'opposition parlementaire et opposition parlementaire de la misère ! Un tantinet excessif ? Assurément. Mais plus qu'un simple jeu de mots, une bien triste réalité. A en pleurer plutôt (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting