Dernière minute :

Epsp : le secrétaire général diligente des missions d’audit au Sernie
lundi 20 mai 2019

Le Secrétaire général au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (Epsp) initie des missions d’audit afin de retracer les fonds récoltés par le Service national d’identification des élèves (Sernie) durant la période 2017-2018. Une décision prise après des accusations autour de la disparition d’un montant équivalent à 69 millions fc. La démarche du Secrétaire général à l’Epsp Jean-Marie Mangobe, explique-t-il, « se fait dans le souci de transparence afin de s’assurer que la récolte de ces frais se fait plus ou moins correctement et vise à réduire la marge de manœuvre de certains détourneurs en panne d’initiatives ». Il promet ainsi d’être intransigeant face à un certain groupe de personnes visant à compromettre l’avenir du secteur de l’Epsp. C’est dans cette optique qu’il faut situer le refus du secrétaire général à l’Epsp de notifier l’arrêté ministériel n°4538 accordant au Sernie l’autonomie technique et financière. Car, affirme-t-il, « l’autonomie tant réclamée est totalement en contradiction avec les attributions accordées par le ministère de la Fonction publique à ce service qui reste totalement sous la tutelle du secrétariat général ». En attendant les résultats des audits, au secrétariat général à l’Epsp on affirme que le montant de 69 millions fc « est fantaisiste » et ne correspond pas à l’effectif des élèves contribuables, soit 23 millions sur l’ensemble du pays. « Il est insensé de croire que tous les élèves paient forcément ces frais étant donné qu’un bon nombre d’élèves congolais se trouvent dans les classes concernées par la gratuité légale. De même, le recouvrement de ces frais ne se fait pas en termes d’effectifs. Les provinces versent à la direction du Sernie ce qu’elles perçoivent non sans couper à la source la part qui leur revient », précise le secrétaire général à l’Epsp. Le Sernie est l’un des services de l’Etat au sein du ministère de l’Epsp qui abat un travail non de moindre. D’abord le volume de la tâche que lui a accordée le ministère de tutelle étant de s’assurer que partout sur l’étendue du territoire national chaque enfant fréquentant un établissement scolaire puisse être identifié. Ce n'est pas tout. Mais aussi de suivre le parcours de chacun d’eux. Le Sernie participe à la lutte contre la prolifération des faux titres scolaires et communique au service compétant le rapport de ses activités sur le terrain. Présent sur toute l’étendue du territoire national, le Sernie a pour mission de suivre de près environ 23 millions d’élèves durant les quinze années de leur parcours scolaire, de la crèche à l’obtention du diplôme d’Etat en passant par la maternelle et le primaire. Ce qui fait du Sernie le service le plus présent durant le parcours scolaire de l'élève. Si d’autres services du ministère ont une périodicité de travail réduit, la tache qui incombe au Sernie commence dès la rentrée scolaire jusqu’aux grandes vacances. Le Sernie, pour se doter des moyens de sa politique, s’est réparti en réseaux et antennes. 66304 antennes à raison de 10 agents par antenne. Ce qui le rend encore plus présent dans le parcours scolaire des enfants, mais aussi présent sur toute l’étendue de la RDC. Rachidi MABANDU
Après l’Unikin, les professeurs de l’UPN en grève
vendredi 9 août 2019

*Conséquence, pas de correction d'examens, pas de délibération de la première session pour toutes les promotions restantes, pas de deuxième session (...)
lire la suite
UPN : le corps scientifique dénonce le règlement des comptes entre professeurs
vendredi 9 août 2019

L'actuel comité de gestion de l'Université pédagogique nationale est visé par un audit au sujet de l'organisation du programme de troisième cycle. (...)
lire la suite
L’atelier sur l’élaboration des stratégies de riposte à la maladie à virus Ebola se clôture ce samedi
vendredi 9 août 2019

Les travaux de l'atelier sur l'élaboration des stratégies de riposte de la Maladie à virus Ebola, ouverts hier jeudi 8 août à Kinshasa, se clôturent (...)
lire la suite
Le ministère de l’EPSP organise le 2ème Forum national sur la gratuité de l’Education de base
mercredi 7 août 2019

Le ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) organise, du 12 au 17 août prochain, au Fleuve Congo Hôtel, la deuxième (...)
lire la suite
Lutte contre la corruption et l’anarchie : 80% de Kinois appuient les actions du FPI
mercredi 7 août 2019

80% de Kinois désapprouvent la diabolisation du FPI par ses débiteurs insolvables. Le comité de gestion du Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI) (...)
lire la suite
Le retrait des diplômes d’Etat de la session 2019 est gratuit
mardi 6 août 2019

Le ministre ad intérim de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Emery Okundji, a affirmé que le retrait des diplômes de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Bientôt les " Amis " d’Ilunga ou d’Ilunkamba ?

De la pénombre à la lumière. De la virtualité à la réalité. Coût de la très longue attente : environ 80 jours. A n'en point douter, Ilunga Ilunkamba aura expérimenté le vieux proverbe selon lequel la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting