Dernière minute :
A TRAVERS UNE FORMATION ORGANISEE PAR L’ISMI A ABIDJAN
Des personnels navigants outillés en procédure pénale sur la piraterie maritime
vendredi 19 avril 2019

Débutée le 16 avril dernier, la session de formation sur la piraterie maritime organisée par l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) à Abidjan, en Côte d’Ivoire, se clôture ce vendredi 19 avril.Des chefs d’équipe de visite et des personnels navigants de 12 pays de l’Afrique de l’ouest prennent part à ce séminaire. L’objectif est de leur donner des connaissances en droit et en procédure pénale. Ce, de manière que leurs interventions puissent aboutir à des condamnations réelles.

Le séminaire met au centre un sujet important pour le Golf de Guinée, à savoir : la piraterie maritime. Cette rencontre entre dans le cadre des activités de l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI), rattaché à l’Académie régionale des sciences et technique de la Mer(ARSTM), institut qui se veut un haut lieu de formation maritime africaine.

Les intervenants qui se sont succédé à la tribune, à l’ouverture des travaux,ont mis l’accès sur le mobile qui a poussé la Coopération française, à travers l’ISMI, à opter pour le thème sur la surveillance maritime.

C’est le Directeur de l’ISMI, Abe Ake Lazare qu,i a fait savoir que « le développement des actes de criminalité maritime dans le Golfe de Guinée, est l’une des menaces les plus sérieuses contre la desserte régulière des ports par les lignes maritimes et contre l’économie maritime en général. C’est pour contribuer à une riposte efficace à ces menaces maritimes que l’ISMI organise cette session de formation consacrée à la piraterie maritime, en insistant particulièrement sur le traitement judiciaire des infractions des OPJ ».

UN POINT CHAUD DE LA PIRATERIE

Justifiant également le choix du thème, le Coordonnateur régional de l’Action de l’Etat de la Mer, Guillaume de Beauregard note qu’en matière de piraterie, la menace reste forte.

« On est passé de 2017 à 2018 de 180 à 201 des attaques dans le monde, dont 40% se situent dans le Golfe de Guinée. Tous les enlèvements qui ont eu lieu en 2018 se sont déroulés dans le Golfe de Guinée ». Il affirme que « même si les premiers chiffres de 2019 sont plutôt encourageantes, tous les spécialistes s’accordent à dire que le Golfe de Guinée reste un point chaud de la piraterie dans le monde ».

C’est dans cette optique que l’ISMI, de part sa vocation de promouvoir un espace maritime sûr, sécurisé, propre et durable dans le Golfe de Guinée, a dû se saisir d’un tel sujet. De plus, il s’agit d’un phénomène qui est maintenant relativement bien identifié, et dont les principales causes sont connues (désœuvrement de certaines populations du littoral, manque de moyens de contrôle, législation inadaptée).

Ce n’est pas tout. En abordant cette question les organisateurs estiment qu’il était plus que jamais nécessaire de diriger l’effort de formation vers les personnes qui luttent sur terrain, afin de les aider à mieux appréhender le sujet et à le combattre d’une part.

D’autre part, pour pouvoir les aider à mener à bien les procédures engagées contre les pirates, leur donner des connaissances nécessaires, afin qu’ils mènent leurs opérations dans un cadre juridique parfaitement maîtrisé.

DES SANCTIONS DISSUASIVES

C’est ainsi que la priorité a été donnée aux chefs d’équipes de visite et les personnels navigants habilités à constater les infractions. En d’autres termes, ceux qui dirigent les opérations sur place, en mer, et à proximité du navire incriminé. Cela constitue, pour Guillaume de Beauregard, un gage pour aboutir à terme à des sanctions fermes et dissuasives.

Ce séminaire constituera aussi une opportunité une plateforme de discussion pour identifier au sein des Etats participants, les forces et les faiblesses en matière des procédures réglementaires et de savoir-faire.

Il est envisager, au terme du stage de pouvoir rédiger un petit guide de procédure à destination des équipes de visites. Ce dernier serait à la fois un condensé des bonnes pratiques en la matière, mais également un guide utile pour les équipes sur le terrain.

Ce séminaire est organisé et financé par la Coopération française à travers le programme régional d’appui à l’Action de l’Etat en Mer dans le Golfe de Guinée. Mais cette rencontre n’aura pu se formaliser sans le soutien de l’Etat ivoirien.

Les participants au séminaire sont venus du Bénin, Gabon, Ghana, Guinée Conakry, Libéria,Mauritanie, Nigeria, République du Congo, Sénégal, Sierra Léone, Togo, et Côte d’Ivoire.

L’ISMI dispense des enseignements répondants aux besoins des Etats du Golfe de Guinée dans le domaine de la sécurité maritime et de l’action de l’état en mer. Son siège se trouve en Côte-d’Ivoire, au sein de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM).

Depuis le début de l’année 2019, l’ISMI a déjà organisé d’autres formations notamment sur« la gestion de l’érosion du littoral » et« la lutte contre la pêche illicite, non-déclarée et non-réglementaire (INN) ». Dina BUHAKE
La déconfiture du système économique international
mardi 22 septembre 2020

(Par l'Evangéliste Colin NZOLANTIMA) Le monde est confronté à plusieurs crises multisectorielles provenant de différentes gestions calamiteuses des (...)
lire la suite
"La démission de Sarraj n’affectera pas les accords conclus avec la Turquie"
mardi 22 septembre 2020

Le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin a indiqué que la démission du Premier ministre du Gouvernement d'entente nationale libyen (...)
lire la suite
Un médicament anti-Covid mis en vente dans les pharmacies russes
mardi 22 septembre 2020

Les ventes du médicament contre le coronavirus Areplivir ont débuté lundi 21 septembre dans les pharmacies russes. Il est désormais autorisé de (...)
lire la suite
La Russie saura se protéger si le traité New Start n’est pas prolongé, selon son ambassadeur à l’Onu
mardi 22 septembre 2020

La Russie est intéressée par la prolongation du traité New Start de réduction des armes stratégiques, mais s'il n'est pas prorogé elle trouvera les (...)
lire la suite
L’OMS dit apprécier les efforts de la Russie pour développer le vaccin Spoutnik V
mardi 22 septembre 2020

L'Organisation mondiale de la santé est reconnaissante à la Russie pour le développement de son vaccin contre le coronavirus, a annoncé le directeur (...)
lire la suite
Hôpital militaire marocain à Beyrouth : affluence grandissante et prestations appréciées
mardi 22 septembre 2020

Beyrouth - L'hôpital militaire marocain à Beyrouth, déployé sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI pour offrir des services médicaux aux (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting