Perchoir du Sénat : Pourquoi pas Bahati Lukwebo ?
jeudi 21 mars 2019

La brume sénatoriale n'empêche pas les grandes manœuvres politiques autour du perchoir de la haute assemblée. Hyper majoritaire au Sénat, le Front commun pour le Congo (FCC) est naturellement favori pour piloter le gouvernail de l'Hémicycle, niché dans la salle de conférence internationale du Palais du peuple. Mais, ce sera qui le speaker ? Une question qui résonne tel un écho dans les couloirs plutôt feutrés, de l'antre de la chambre haute du Parlement.

Sans jouer aux devinettes ni plaider pour une chapelle particulière, un vieux sage estampillé FCC voit en Modeste Bahati Lukwebo "le sénateur idéal pour être le primum inter pares". Pourquoi l'autorité morale de l'AFDC-A?

Des raisons objectives abondent, répond ce notable. Bahati Lukwebo est à la tête de la deuxième force politique du FCC. Comme il est à peu près certain que le PPRD va donner le Premier ministre et se hisser au perchoir de l'Assemblée nationale, il serait politiquement juste que l'AFDC-A soit porté à la présidence du bureau du Sénat. Et Bahati Lukwebo est d'autant mieux positionné qu'avec 12 voix de grands électeurs, il est le sénateur le mieux élu.

LES ATOUTS D'UN RASSEMBLEUR

Rien de surprenant pour les connaisseurs de l'Est du pays. Le regroupement politique cher à Bahati étant le premier du FCC en termes de nombre de députés provinciaux, 68 élus provinciaux battent , en effet, pavillon AFDC-A. A cette réserve de voix s'est ajouté, pour le cas du Sud-Kivu, le choix des chefs coutumiers cooptés. Ces derniers ont mis en avant le côté rassembleur et convivial du fils de Kabare.

Ce n'est tout, fait remarquer notre interlocuteur. Le pedigree de Bahati plaide aussi en sa faveur. Sans remonter jusqu'aux années Société civile, Modeste Bahati a écrit une success story parlementaire. Dans l'Assemblée nationale de la première législature de la IIIème République, l'élu de Kabare a été questeur jusqu'à la démission de Vital Kamerhe.

Pas inintéressant de rappeler que le député Bahati était à un doigt de rempiler. Et pour cause, candidat sans étiquette à la questure, le questeur sortant a toisé la majorité qualifiée ! C'est dire l'estime dont jouit cet homme par -delà les clivages.

EXPERTISE AVEREE

Réélu en 2012, Modeste Bahati a été appelé aux responsabilités gouvernementales où il donné toute la mesure de son expertise à la tête des ministères aussi importants que le Travail, l'Economie et le Plan.

De fait, à Modeste Bahati Lukwebo, l'on donnerait dans la fausse…modestie si l'on ne signalait que l'homme charrie une carrière scientifique et académique riche en références. Docteur en économie, Modeste Bahati passe allègrement de son quartier général de l'AFDC au bureau douillet de ministre et de ce dernier à l'amphi pour dispenser la science.

Bahati Lukwebo a donc tout d'un homme fait et prêt pour le perchoir du Sénat, conclut ce notable FCC. Difficile de le contredire. J.N.
Des avocats rattrapés par l’article 58 de la loi du Barreau
mardi 26 mars 2019

Ils sont nombreux, des avocats en RD Congo, présents dans des institutions politiques. Y compris au sein des organismes internationaux, des Ong (...)
lire la suite
Delly Sessanga compte sur l’implication de Félix Tshisekedi
mardi 26 mars 2019

Le député national Delly Sessanga ne baisse pas les bras après le rejet de sa proposition sur la réduction des émoluments des élus nationaux (...)
lire la suite
Emmanuel Ilunga défie le Premier ministre Tshibala
mardi 26 mars 2019

Le ministre délégué chargé des Congolais de l'étranger, Emmanuel Ilunga Ngoie Kasongo, qui assure également l'intérim du ministère des Affaires (...)
lire la suite
Halte à l’instrumentalisation du Chef de l’Etat !
mardi 26 mars 2019

Le comité d'administration de la Société commerciale des transports et des ports, société anonyme (SCTP SA), n'est pas acéphale. Après suspension par (...)
lire la suite
Lamuka : les six leaders discrets sur la "vérité des urnes"
lundi 25 mars 2019

La coalition électorale "Lamuka", créée le 11 novembre 2018 à Genève pour soutenir la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle du 30 décembre (...)
lire la suite
Le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale envoyé à la Cour constitutionnelle pour validation
lundi 25 mars 2019

Après le vote de la Plénière, tard dans la soirée de jeudi 21 mars, le nouveau Règlement intérieur de la Chambre basse du parlement a été envoyé la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un pèlerinage mémoriel prématuré

Il fallait s'y attendre. La visite du numéro 1 rd congolais au mémorial des victimes du génocide à Kigali fait polémique. Dans certains pans de l'opinion, l'incompréhension le dispute à l'indignation. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting