Dernière minute :
INCITATION A LA HAINE TRIBALE DANS LE HAUT-KATANGA
Le Groupe de soutien à la Sénatrice Bijou Goya saisit le chef de l’Etat
jeudi 21 mars 2019

Elle a tout d'une "mère courage". Sa sensibilité à la souffrance, à la pauvreté … n'a pas de coloration ethnique, ni provinciale. Dans le Haut-Katanga son esprit d'ouverture est unanimement reconnu. Réélue sénatrice, Bijou Goya entend continuer son combat contre les "antivaleurs" au premier rang desquelles le tribalisme. Comme en écho à sa croisade, le "Groupe de soutien de Madame Goya Kitenge Bijou3 vient d'adresser un mémorandum au chef de l'Etat dans lequel il dénonce justement l'incitation à la haine tribale dans le chef de certains candidats et/ou candidates malheureux (ses) lors des élections sénatoriales.

MEMORANDUM ADRESSE A L'ATTENTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (Avec nos Hommages les plus déférents)

Excellence Monsieur le Président de la République,

Concerne : Dénonciation des antivaleurs suite à l'incitation à la haine tribale et ethnique dans le Haut-Katanga

Nous, Groupe de soutien de Madame Goya Kitenge Bijou, conscient des enjeux électoraux actuels, avons décidé, en âme et conscience, de soutenir, accompagner et encourager les femmes à s'intéresser à la politique pour avoir une représentation équitable au sein des institutions nationales, provinciales et locales du pays.

Notre détermination est motivée par deux raisons majeures, à savoir:

- combattre les antivaleurs qui gangrènent et dressent la Femme contre les autres femmes ; - et, lutter contre toute sorte de discrimination qui affecte l'émancipation de la Femme dans la société.

Notre pays, la République Démocratique du Congo, vit aujourd'hui l'une de ces périodes charnières de son histoire. Nous ne pouvons plus tolérer ou accepter de vivre demain ce que nous avons vécu hier.

L'espoir qu'ont suscité ces élections, au sein de nos populations, est énorme. D'où, la nécessité d'être ensemble, de rester uni et de cheminer en toute convivialité partout dans notre pays, et spécialement dans le Haut-Katanga.

Face aux multiples campagnes d'intoxication et d'incitation à la haine tribale et ethnique de certains candidats malheureux aux élections sénatoriales dans le Haut-Katanga, le Groupe de soutien de Madame Goya Kitenge Bijou dénonce avec la dernière énergie le comportement véreux sans vergogne des certains filles et fils de notre Province en mal de positionnement, susceptible d'anéantir tout élan d'effort, et même de faire échec au processus électoral en cours.

D'aucuns n'ignorent que notre Patrie présente une diversité ethnique, une mosaïque de Communauté, une richesse culturelle et traditionnelle. Et, quand on aime sa Patrie, on ne peut que s'ouvrir à l'Autre parce que l'on sait qui on est. Ce Patriotisme-là est une force.

Le Haut-Katanga est une Province cosmopolite et hospitalière qui privilégie l'équilibre moral de toutes les communautés existant sur son sol. Cet équilibre n'est possible que si toutes nos communautés vivent dans la considération et le respect mutuel.

Soutenir cet élan de solidarité, c'est aussi considérer la femme, la regarder autrement, reconnaitre ses valeurs, ses ambitions et ses apports à travers le principe de la représentativité et d'équilibre, en tenant compte de la compétence et de l'excellence.

Ainsi, nous réaffirmons, pour des raisons évidentes, notre soutien indéfectible à Madame Goya Kitenge Bijou pour sa réélection comme Sénatrice du Haut-Katanga ainsi qu'à Madame Francine Muyumba, élue également Sénatrice dans la même Province.

Nous restons convaincus qu'elles militeront, encore et toujours, pour la promotion et la défense de l'idéal politique dans l'intérêt supérieur de la population et pour une insertion quantitative et qualitative des femmes dans les instances décisionnelles du pays.

En définitive, permettez-nous de rappeler l'un de vos engagements annoncé lors de votre discours d'investiture : ... former un Congo qui ne sera pas celui de la division, de la haine ou du tribalisme, mais un Congo fort dans sa diversité culturelle et tourné vers son développement dans la paix et la sécurité. Bref, un Congo pour tous dans lequel chacun mérite sa place.

Confiant que ce mémorandum qui reprend l'essentiel de nos préoccupations concernant la lutte contre le tribalisme et le népotisme, la promotion de la femme ainsi que la poursuite du processus électoral en cours dans la paix, la cohésion nationale, la démocratie et le respect de la Constitution et des lois qui régissent notre pays, retiendra votre attention particulière, veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l'expression de notre très Haute considération.

Fait à Lubumbashi, le 20 mars 2019

Pour le Groupe de soutien de Madame Goya Kitenge Bijou
Les élus AFDC-A ont sept jours pour clarifier leur position
mardi 16 juillet 2019

* Fort de ses troupes, le Sénateur du Sud-Kivu entend constituer une troisième force au sein de la Majorité. Le Front Commun pour le Congo (FCC) (...)
lire la suite
Exclusion de l’AFDC-A de Bahati du FCC : vers la reconfiguration de la majorité parlementaire !
mardi 16 juillet 2019

Après sa suspension à durée indéterminé synonyme d'exclusion du FCC du Raïs Joseph Kabila, l'AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo acquiert son (...)
lire la suite
Le président de l’Union des Jeunes katangais relâché depuis hier
mardi 16 juillet 2019

Le président de l'Union des Jeunes Katangais (UJK), Paul Mwenz a été relâché hier lundi 15 juillet après son interpellation à Lubumbashi et son (...)
lire la suite
Sankuru : l’élection du gouverneur confirmée pour le 20 juillet
mardi 16 juillet 2019

L'élection du gouverneur du Sankuru aura bel et bien lieu le samedi 20 juillet, suivant le calendrier modifié de la Commission électorale nationale (...)
lire la suite
Le parquet militaire présente un nouveau suspect au Tribunal
mardi 16 juillet 2019

Le procès du meurtre des experts de l'Onu se poursuit. Le ministère public a présenté à cet effet un nouveau suspect Marcel Tshiebwe, au cours de (...)
lire la suite
Le président F.Tshisekedi et le péril militaire à l’Est : l’impératif d’une contreinsurgence mixte
mardi 16 juillet 2019

Le Président F.Tshisekedi a récemment réalisé une tournée de réconfort en Ituri, qui a été appréciée. Mais, son départ a été immédiatement suivi d'un (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting