Dernière minute :
CAMPAGNE ELECTORALE
Plus de la moitié de présidentiables inexistants dans le district de laTshangu
vendredi 7 décembre 2018

{{14 jours après le lancement, par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de la campagne électorale, plus de la moitié de candidats président de la République demeurent inexistants dans le district de la Tshangu. Seuls le candidat du Front commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Ramazani Shadary, celui de la coalition " Lamuka ", Martin Fayulu et le candidat issu de l'accord de Nairobi, Félix Tshisekedi, sont visibles à travers quelques calicots et affiches dans ce district. }} Les affiches et banderoles des candidats président de la république aux élections du 23 décembre prochain sont à compter au bout des doigts sur le boulevard Lumumba, dans son tronçon allant vers la commune de Maluku à la rivière N'Djili. Des supports de communication des candidats comme Maluta, Daniel Shekomba, Theodore Ngoy, Marie-josé Ifoku, Yves Mpungu, Gabriel Mokia, Noël Tshiani sont introuvables. On retrouve à pine quelques petits calicots du candidat Seth Kikuni, à l'entrée de l'avenue Kimbuta, au quartier Sans fil, dans la commune de Masina. Est-ce cela est dû au manque de moyen financiers? Les présidentiables sont-ils en train de saboter la campagne électorale ? Ne sont-ils pas prêts à affronter les élections en décembre prochain ? Attendent-ils les dernières minutes pour brandir leurs muscles ? A ce questionnement, les avis des kinois interrogés divergent Plus d'un analyste estiment que cette inexistence des candidats président de la république dans certains coins stratégiques de Kinshasa est liée à la conjonction de plusieurs facteurs. "Certains candidats n'ont pas assez de moyens. Ils attendent la fin de la campagne pour mener quelques actions à impact visible. Rappelons-nous, que vaut mieux la fin d'une chose que son commencement", pense Freddy, M. Junior Mbwita, la trentaine révolue, estime que certains candidats président de la République ne sont pas prêts à aller aux élections. "Vous vous rendrez compte que des candidats président de la république qui traïnent à faire monter leurs affiches et banderoles sont pour la plupart ceux qui sollicitent des pourparlers actuellement avec la CENI pour négocier le report des élections. Cela veut simplement dire qu'ils ne sont pas prêts à affronter les élections le 23 décembre prochain ", déduit-il. Certaines personnes interrogées fustigent le fait que tous les grands panneaux d'affichage et des endroits stratégiques soient occupés par des candidats qui ont plus de moyens. " Emmanuel Ramazani Shadary a pris en otage toutes les passerelles et tous les grands panneaux d'affichage situés aux bons endroits. Ce qui n'est pas correct. Il aurait dû laisser aussi de l'espace pour les autres citoyens congolais ", se plaignent-ils. A défaut de la présence des candidats président de la république, le district de la Tshangu est enveloppé, depuis le 23 décembre dernier, par des banderoles des candidats députés provinciaux et nationaux. De l'entrée de l'avenue Kimbuta, à N'Djili, au marché de la Liberté, à Masina, en passant par les arrêts Pascal et Kingasani, le constat est le même. Les postulants se disputent des endroits pour une meilleure visibilité. Si les uns, faute de moyens, se contentent d'ériger des calicots peints à la main, d'autres par contre brandissent des banderoles imprimées à l'effigie du postulant. Cette conquête des endroits stratégiques est le plus souvent à la base des affrontements entre les bases de différents camps politiques dans le district de la Tshangu. {{Orly-Darel NGIAMBUKULU}}
Lubumbashi : Mobilisation monstre pour l’accueil de Katumbi
lundi 20 mai 2019

*Les Lushois conviés à aller accueillir l'ancien Gouverneur en tenue blanche, en signe de paix. "Lubumbashi attend son Moïse ce lundi 20 mai (...)
lire la suite
Sénatoriales : Avec 3 sièges sur 4 au Nord-Kivu et l’unique siège en jeu au Maï-Ndombe, le FCC à nouveau grand vainqueur !
lundi 20 mai 2019

*A la veille du scrutin, le sénateur Kaniki Ituome François retirait sa candidature pour dénoncer la corruption dans la province de Mai-Ndombe. Le (...)
lire la suite
Lambert Mende envisage une motion contre Basile Olongo à l’Assemblée nationale
lundi 20 mai 2019

* "Je ne peux pas être brutalisé comme ça par la police de mon pays. Je suis député d'abord. Je suis en session. Je n'ai commis aucun fait (...)
lire la suite
Tout en exprimant sa solidarité à Magunda Ilunga Masiste, invalidé par la Haute Cour
lundi 20 mai 2019

Le président et autorité morale de l'Alliance pour la Bonne Gouvernance (ABG), le député Jonathan Bialosuka Wata, demande à tous ses militantes de (...)
lire la suite
Antipas Mbusa Nyamwisi annonce son retour au pays avant le 30 juin
lundi 20 mai 2019

La décrispation de l'espace politique congolais devient de plus en plus une réalité. Après le président de Ensemble pour le changement, Moïse (...)
lire la suite
Augustin Kabuya : " Mon objectif est de travailler pour permettre à FATSHI de rempiler en 2023 "
lundi 20 mai 2019

Les chiens aboient, la caravane passe, dit un célèbre proverbe arabe. Le tout nouveau Secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba, fait (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le 17 mai ou un impératif mémoriel

Un coup d'œil dans le rétroviseur pour s'arrêter au 17 mai 2019. Le tout premier 17 mai post-Présidences Kabila Père et Fils. A la veille de cette date, quelques interrogations ont fusé sur la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting