DEPUIS LE DEBUT DE LA 10EME EPIDEMIE EN AOUT DERNIER
Ebola fait déjà 458 cas confirmés dont 271 décès
vendredi 7 décembre 2018

{{La maladie à virus Ebola (MVE) déclarée depuis le 1er aout à Beni a déjà fait 458 cas confirmés dont 271 décès. C’est l’épidémie la plus grave en RDC et 2ème dans le monde. Elle a touché 14 zones de santé au Nord-Kivu et 3 en Ituri, selon Oly Ilunga, ministre de la Santé publique, au cours d’une conférence de presse hier jeudi dans l’après-midi à Kinshasa. }} Au cours de ce face-à-face avec les médias, le ministre a affirmé que la maladie à virus Ebola ne sera pas un obstacle au déroulement des élections. Il a recommandé aux candidats et à ceux qui les accompagnent à s’informer pour respecter les mesures d’hygiène de base. Cependant, a indiqué Oly Ilunga Kalenga, la 10ème épidémie est la plus complexe de l’histoire de cette maladie en RDC. Toutefois, le patron de la Santé publique a reconnu que les équipes sur terrain abattent un travail remarquable. Mais, a-t-il estimé, il faut continuer à renforcer et à adapter la stratégie de riposte. Parlant des défis inédits à relever, il a évoqué l’infection nosocomiale, la présence de l’épidémie dans plusieurs centres urbains à forte densité et mobilité de la population, les zones avec conflits armés ainsi que la réticence et la résistance violentes. Par ailleurs, Oly Ilunga a salué les résultats obtenus par la vaccination des personnes en contact avec les malades. "La vaccination a joué un rôle capital celui de briser les chaines de transmissions", a-t-il renchéri avant de mentionner que plus de 40.493 personnes ont été vaccinées. Ce qui, selon lui, a permis que des milliers de personnes aient échappé à la maladie. Toutefois, le ministre a fait savoir que la situation reste préoccupante à Butembo et Katwa, zones à forte densité. "Bien que l’épidémie soit contenue dans certaines zones, le risque est permanent", dixit Oly Ilunga. Avant de terminer son exposé, le patron de la Santé a précisé qu’il est en contact permanent avec ses collègues du Rwanda et de l’Ouganda dans le cadre de la collaboration transfrontalière pour un suivi de contact. Ils ont échangé pour voir dans quelle mesure renforcer cette collaboration au-delà de la MVE. {{Mathy MUSAU}}
Le Prof Roland Pourtier pour la réhabilitation du réseau fluvial congolais
jeudi 8 août 2019

"Les méandres du Fleuve Congo", tel est le thème la conférence-débat organisée hier jeudi à la Halle de la Gombe lors de la quatrième édition de la (...)
lire la suite
L’épidémie de Chikungunya déclarée à Kinshasa et au Kongo central
vendredi 15 février 2019

Directeur général de l'Institut national de recherche biomédicale (INRB), le Prof Jean-Jacques Muyembe a déclaré l'existence de l'épidémie de (...)
lire la suite
Plus de 15.000 bonobos recensés à la Salonga
vendredi 15 février 2019

Le monde célèbre, depuis 2 ans la journée mondiale des bonobos le 14 février. A cette occasion, le Fonds mondiale pour la nature (WWF) a publié une (...)
lire la suite
L’Unesco, la Monusco et l’Unpc disposés à accompagner la RDC sur le chemin de la paix
jeudi 14 février 2019

* Pour sa part, Marie-Madeleine Kalala invite l'Etat congolais à s'investir dans l'éducation, la sensibilisation de ses citoyens à la culture de la (...)
lire la suite
Eric Kamalandua appelle les autorités à la relance des travaux d’embellissement du Boulevard Lumumba
mardi 12 février 2019

Architecte de formation, diplômé de l'Ecole Supérieure d'Architecture et d'Urbanisme (ESAU), Eric Kamalandua Ngoma œuvre au sein de l'Agence (...)
lire la suite
Boulevard Lumumba : les raisons de la suspension des travaux d’aménagement de l’espace vert
mardi 12 février 2019

Lancés depuis le 11 juin 2018, les travaux d'aménagement et de l'embellissement du Boulevard Lumumba, à Limete, stagnent. Suspendus pour la première (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting