CELEBRATION CE 10 DECEMBRE DU 70EME ANNIVERSAIRE DE LA DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME
Les PVH en RDC invitent les dirigeants du pays à promouvoir leur intégration sociale
vendredi 7 décembre 2018

Les Personnes vivant avec handicap (PVH) en RD Congo invitent les dirigeants du pays à tout mettre en œuvre pour promouvoir leur intégration dans la société et jouir de tous leurs droits. Ils l’ont fait savoir au cours d’une manifestation conjointement organisée par le Bureau conjoint des Nations-Unies aux Droits de l’homme (BCNDUH), la Mission des Nations-Unies pour la Stabilité du Congo (MONUSCO) et le Service de l’action antimines des Nations Unies (UNMAS).

Ce, dans la perspective de la commémoration ce lundi 10 décembre, du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Avant cette célébration, une semaine est aussi consacrée aux personnes vulnérables du 04 au 09 décembre dans l’enceinte de l’espace TEXAF Bilembo, aux encablures de l’Utexafrica, dans la commune de Gombe.
Le thème retenu est « Autonomisez les Personnes vivant avec handicap et assurez leur participation au développement ». Une façon de conscientiser cette catégorie sociale pour les rendre indépendants et les pousser à apporter leur pierre au développement du pays dans plusieurs secteurs.
Dans son exposé, le représentant des PVH, Aristide Kasongo a mis l’Etat congolais devant ses responsabilités en ce qu’il doit dans ce sens où il doit avoir une politique nationale de promotion des PVH et assurer leurs soins de santé ainsi que leur formation scolaire et professionnelle.
« L’Etat doit avoir une politique nationale qui promeut l’accès des PVH à la vie politique, publique pour que demain, ils puissent contribuer au développement du pays. La formation scolaire et professionnelle adéquate, des centres spécialisés qui permettent aux PVH selon la nature d’handicap qu’elles ont de pouvoir apprendre, se former, s’enrichir pour demain participer à la vie publique, contribuer au développement par l’exercice d’une activité productive. La formation scolaire et professionnelle est importante, car elle doit toucher l’esprit et le corps. Ces deux éléments rendent une personne apte, la décomplexe et lui permet de produire dans la même capacité qu’une personne valide », a-t-il déclaré.

LES ELUS DU PEUPLE, LES OPERATEURS ECONOMIQUES ET SOCIAUX INTERPELLES
Hormis le gouvernement, les parlementaires congolais ont été interpellés suite à leur léthargie dans le traitement et l’adoption de la loi sur les Personnes vivant avec handicap. Dans la même veine, les opérateurs économiques et sociaux ont également été conviés à venir tant soi peu à la rescousse des PVH.
« Nous devons mettre la pression sur l’Etat pour que les textes juridiques qui existent soient appliqués. J’ai honte de reconnaitre qu’en RDC, voici il y a 6 ans, que la loi organique sur les PVH a été proposée au parlement par l’honorable Eve Bazaiba. Ce texte est toujours dans les tiroirs du parlement. Ce n’est pas normal.Cette interpellation s’adresse aussi aux opérateurs économiques et sociaux quand bien même ils ne remplacent pas les parlementaires. Ce week-end et cette semaine, nos médias évoquent plus les coupes interclubs de la Caf, notamment le match de la finale de la Coupe de la Confédération V.Club-Raja. Donc, Nous devons sensibiliser à tous les niveaux pour obtenir des résultats, nous devons nous-mêmes montrer l’exemple dans notre société et nos familles avec zéro discrimination comme comportement », martèle sur un ton sec, Aristote Kasongo.

HALTE A LA MARGINALISATION DES PVH
« Nous, population que nous sommes dans nos familles, nous devons bannir la marginalisation. L’enfant qui nait dans un foyer avec handicap ou qui dans le cours de sa croissance devient handicapé. Si nous l’aidons déjà en ce moment-là, à pallier son handicap physique ou mental. S’il sent qu’affectivement il est entouré, soutenu, il va grandir avec une assurance, une maitrise de son handicap et déjà à ce stade, il commencera lui-même à s’autonomiser parce que l’environnement dans lequel il vit l’aura aidé en cela. Dans la rue lorsqu’il se promène si les uns et les autres le soutiennent dans son fonctionnement, cette démarche vers l’autonomisation sera atteinte », a plaidé le n°1 de PVH en RDC.
Plus d’un milliard de personnes soit 15% de la population mondiale et 13 millions des Congolais soit 18% de la population vivent avec handicap. Des albinos, dont le célèbre et talentueux catcheur Texas Mwimba. des malvoyants, des sourds ont pris part à cette journée C’est depuis 1992 que cette journée est célébrée à travers le monde.
Gloire BATOMENE

Communiqué de Rawbank
vendredi 14 décembre 2018


lire la suite
Les activités phares de 2019 identifiées
vendredi 14 décembre 2018

Au terme de deux jours de travaux sur la revue annuelle 2018 du programme de coopération entre la RDC et l’UNFPA, les participants ont identifié (...)
lire la suite
Le Japon partage l’expérience de son administration publique aux futurs cadres congolais
vendredi 14 décembre 2018

L’Ambassade du Japon en RDC a organisé la première d’une série de quatre séminaires sur le Japon à l’École Nationale d’Administration (ENA). Cette (...)
lire la suite
Kasaï : plus de 20.000 enfants arrivés d’Angola vaccinés et de la population locale en une semaine
vendredi 14 décembre 2018

Médecins Sans Frontières (MSF) étend son soutien aux ressortissants congolais débarqués d’Angola à toute la population du Kasaï à travers une campagne (...)
lire la suite
Des journalistes kinois s’impliquent dans la vulgarisation du Protocole de Maputo
jeudi 13 décembre 2018

Des professionnels des médias de Kinshasa s’impliquent dans la vulgarisation du protocole de Maputo. C’est l’une des conclusions de l’atelier de (...)
lire la suite
Le Gouvernement et l’UNFPA évaluent leur programme de coopération
jeudi 13 décembre 2018

Le Gouvernement congolais et l’UNFPA évaluent leur programme de coopération depuis hier mercredi à Kinshasa. Cet atelier de la Revue annuelle du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting