Présidentielle 2016 : le G7 annonce son candidat ce jour
mercredi 30 mars 2016

* Le prétendant à la magistrature suprême de cette plateforme de l’Opposition sera connu à l’issue du conclave axé sur «l’alternance démocratique en RDC». {{Ce mercredi 30 mars ne sera pas un jour comme pour l'Opposition et, plus généralement, pour le landerneau politique Kinois. C'est ce jour que le G7 devra présenter son candidat à l'élection présidentielle. Cet oiseau rare sortira du conclave de cette plateforme politique qui se termine aujourd'hui. Outre son candidat à la magistrature suprême, le G7 devra se doter d'un programme et d'une feuille de route. Six mois seulement après sa création, la plateforme chère à Mwando Nsimba maintient le curseur sur l'alternance. }} " Le G7 face au défi de l'alternance démocratique en RDC ", c’est le thème du premier conclave de G7 qui se tient depuis hier à Kinshasa. Ouvertes hier par le président en exercice de cette plate-forme politique Charles Mwando Nsimba, ces assises qui se clôturent cet après-midi, sont une occasion pour dire au Peuple du grand Congo que l'alternance, c'est maintenant. Mwando Nsimba a fait savoir qu'au plus tard le 19 décembre 2016, un nouveau président de la République devra être élu pour succéder à Joseph Kabila. Au terme de ces travaux, les candidats à l'élection présidentielle de novembre prochain. devraient être présentés. " Nous sommes ici pour demander au peuple congolais de venir avec nous conduire à la victoire finale cette marche pour la liberté, la justice, son bien être et sa dignité qu'il avait amorcé depuis la fin des années 1950 et qui est à sa phase terminale ", a expliqué le président en exercice du G7. Ce conclave, a-t-il mentionné, est celui de la réaffirmation de valeurs consignées dans l'acte constitutif du G7, " de notre rupture définitive avec le régime du Président Kabila et de notre détermination d'accéder démocratiquement au pouvoir afin de réaliser notre programme commun qui doit donner un nouvel espoir de bien-être aux congolais ". Le premier conclave du G7 permettra aux cadres et militants de cette plate forme de réfléchir sur la situation politique de l'heure et les enjeux qu'elle comporte, a-t-il indiqué. Et de poursuivre, cette réflexion permettra de définir les initiatives et positions à prendre, les stratégies à adopter, les actions à mener ainsi que les alliances et partenariat à conduire en vue de répondre efficacement aux revendications des populations congolaises dont le respect de la Constitution, l'alternance démocratique au pouvoir et l'organisation des élections libres, et transparentes dans le délai constitutionnel. Ce conclave sera l'occasion de donner un contenu à l'offre politique alternative que le G7 fera dans les prochains jours au peuple congolais en termes de programme commun de gouvernement pour consolider l'Etat démocratique en chantier, booster l'économie nationale, construire le Congo social, renforcer l'unité nationale et faire rayonner la RDC à travers le monde. {{LE G7 FAIT PEUR }} En six mois seulement d'existence, le G7 a fait du chemin, soutient son leader. Il est devenu incontestablement une force de proposition et d'action importante dans l'opposition congolaise. Cependant, sa visibilité au sein de la classe politique s'est accrue. Et d'ajouter, le G7 compte à ce jour parmi les interlocuteurs les plus crédibles et incontournables dans la recherche des solutions à l'impasse électorale actuelle créée artificiellement par la Majorité présidentielle. «Devenue une alternative crédible en si peu de temps, le G7 fait peur au pouvoir et est désormais sa cible privilégiée», explique Mwando Nsimba. Avant de noter que des intimidations, confiscation et fermeture des stations de radio et des chaînes de télévision des membres du G7, arrestations arbitraires des membres des partis du G7 et autres, sont le lot quotidien du G7 et de ses leaders. Par ailleurs, le G7 stigmatise les élections qui ont fait la honte de la RDC, car marquées du sceau de la perversion des institutions publiques et émaillées de tricherie, de corruption, etc. En plus, ce regroupement politique estime que le déroulement chaotique des élections des gouverneurs et des bureaux provisoires de nouvelles provinces démontre à suffisance que les Congolais n'ont plus rien à attendre du Pouvoir. Pour un bon déroulement des travaux, les participants ont été regroupés en quatre ateliers. Il s'agit des enjeux politiques de l'heure, de la problématique du programme commun, de la feuille de route et des alliances et partenariat à conclure. Les sept partis membres du G7 sont, le MSR de Pierre Lumbi, l'ARC d'Olivier Kamitatu, l'UNADEF de Mwando Nsimba, l'UNAFEC de Kyungu wa Kumwanza, le PDC de José Endudo, l'ADP de Christophe Lutundula et ACO de Banza. {{Mathy MUSAU }}
Beni : les policiers assurés d’être payés aujourd’hui
vendredi 15 février 2019

Le calme a été rétabli à la suite de la panique observée hier à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Après les tirs de sommation au niveau de (...)
lire la suite
Magloire Kabemba place le curseur sur l’Hôtel de Ville
vendredi 15 février 2019

A en juger par la qualité des athlètes attendus dans les starting-blocks au gouvernorat de Kinshasa promet d’être riche en rebondissements. Parmi les (...)
lire la suite
L’ultime carte de Martin Fayulu
jeudi 14 février 2019

* Après le verdict de la Haute Cour et le succès de Fatshi au 32ème Sommet de l'UA, des observateurs conseillent au porte-étendard de Lamuka de (...)
lire la suite
She Okitundu : « Le débat post-électoral sur la vérité des urnes est définitivement clos »
mercredi 13 février 2019

Léonard She Okitundu postule que le débat post-électoral sur la "vérité des urnes" en RDC est définitivement clos. Dans une vidéo tweetée sur le compte (...)
lire la suite
Jean-Félix Kamanda proclame Bruno Tshibala, le Jean-Baptiste de l’alternance en RD Congo
mardi 12 février 2019

On n'a pas encore cessé de commenter sur la passation civilisée du pouvoir, le jeudi 24 janvier dernier, entre l'ancien Président Joseph Kabila et (...)
lire la suite
Félix Tshisekedi, un premier succès international à Addis-Abeba
lundi 11 février 2019

* Au 32ème sommet de l'UA hier, les Chefs d'Etat africains ont tout oublié et reconnu l'élection du nouveau Président de la RD Congo. Peut-être (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting