Kinshasa : pas vraiment mort !
mercredi 17 février 2016

* Deuxième ville du pays, Lubumbashi a demeuré " vivante " tout au long de la journée d’hier et Goma a accueilli les Léopards.

Lendemain d’appel à la " ville morte ", place au bilan. Quoique sevrée de ses foules et embouteillages de tous les jours, Kinshasa n’a pas ressemblé à une ville morte comme dans les années Union sacrée de l’Opposition. Il n’y avait pas matière à délivrer un certificat de décès. Lubumbashi n’a même pas véritablement frôlé la "mort ". Goma vivait au rythme du trophée arraché par les Léopards en terre rwandaise.

C’est l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. C’est également la sempiternelle polémique bien de chez nous sur le mode "chacun voit midi devant sa porte ". Hier mardi 16 février, nombre de sociétaires de l’Opposition ont appelé à une journée " ville morte ". En somme " pays mort ". Car , le mot d’ordre avait vocation à être observé sur toute l’étendue du territoire national.
A l’heure du bilan, bien malin qui pourrait trancher de façon nette et claire. Tant l’appel de l’Opposition a été diversement suivi. Si Kinshasa s’est réveillé sans ses bleu blanc, ni ses foules habituelles et ses véhicules allant dans tous les sens, vers 10 heures la mégapole congolaise a repris ses esprits ou presque. Comme en renfort des bus publics qui circulaient dés les premières heures post-aurores, les taxis et taxis -bus ont fait leur apparition.
Conséquence, le boulevard du 30 juin redevenait boulevard du 30 juin. Un plongeon dans la longue histoire des " villes mortes " des années transition Mobutu renseigne que l’heure référence pour la réussite c’est généralement 15 heures. Si jusqu’à cette heure , il n’ y a ni véhicule sur la chaussée, ni marché, ni magasin, ni station-service opérationnels, ni bureau ouvert c’est que l’opération a réussi . Or, hier mardi dès 10 heures dans nombre de quartiers, la vie avait déjà repris son cours …presque normal.
Moralité, Kinshasa n’a pas été vraiment morte. Sitôt le matin, les signes cliniques de la mort étaient visibles, le certificat de décès n’a cependant pu être constaté. D’autant qu’à mesure que le temps avançait, Kinshasa reprenait vie.
Si la capitale a eu ses instants de lutte entre la mort et la vie, il en est tout à fait autrement de la deuxième ville du pays. Lubumbashi a connu un mardi des plus ordinaires. Plusieurs lushois joints hier au téléphone ont témoigné de ce que la ville est restée vivante tout au long de la journée. Même les élèves ont eu classe. Dans une autre ville emblématique qu’est Goma, la population avait l’esprit…aux Léopards. C’était hier en effet que l’équipe nationale auréolée de son titre de champion d’Afrique a présenté son trophée aux Gomatraciens. Ceux-là même qui traversaient la frontière à chaque match pour soutenir le onze national au Rwanda voisin. FDA

La marche de l’Opposition dispersée hier à Kinshasa suite à la controverse sur l’itinéraire
vendredi 27 mai 2016

La marche de l’Opposition n’a pas connu une issue heureuse hier à Kinshasa. Et pour cause, les manifestants n’ont pas respecté l’itinéraire telle que (...)
lire la suite
Kinshasa : des milliers à la place des millions dans les rues !
vendredi 27 mai 2016

* L’unique antidote au chaos qui se profile demeure le Dialogue. On attendait des millions ou plusieurs centaines de milliers à la marche d’hier. (...)
lire la suite
André Kimbuta joue la bonne carte
jeudi 26 mai 2016

* Les partisans de la thèse de rétrécissement de l’espace des libertés" en RD Congo tenus au sens de la proportion. Le Gouverneur de la ville de (...)
lire la suite
La MONUSCO va déployer sa police pour sécuriser les manifestants
jeudi 26 mai 2016

La MONUSCO a pris toutes les dispositions qui s’imposent au sujet des manifestations de ce jour, a déclaré le directeur de l’information publique de (...)
lire la suite
Arrêt de la Cour : un cas de conscience pour l’Opposition
mercredi 25 mai 2016

* Comment défendre la Constitution et en même temps rejeter le verdict de l’instance consacrée par la même loi fondamentale comme la seule habilitée à (...)
lire la suite
" Edem Kodjo doit partir " !
mardi 24 mai 2016

* Au lieu de faciliter la tâche aux Congolais, le missi domici de Nkosazana Zuma est devenu un complicateur ", estime l’un des porte-étendards de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting