Dernière minute :

Kinshasa : pas vraiment mort !
mercredi 17 février 2016

* Deuxième ville du pays, Lubumbashi a demeuré " vivante " tout au long de la journée d'hier et Goma a accueilli les Léopards. {{Lendemain d'appel à la " ville morte ", place au bilan. Quoique sevrée de ses foules et embouteillages de tous les jours, Kinshasa n'a pas ressemblé à une ville morte comme dans les années Union sacrée de l'Opposition. Il n'y avait pas matière à délivrer un certificat de décès. Lubumbashi n'a même pas véritablement frôlé la "mort ". Goma vivait au rythme du trophée arraché par les Léopards en terre rwandaise.}} C'est l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. C'est également la sempiternelle polémique bien de chez nous sur le mode "chacun voit midi devant sa porte ". Hier mardi 16 février, nombre de sociétaires de l'Opposition ont appelé à une journée " ville morte ". En somme " pays mort ". Car , le mot d'ordre avait vocation à être observé sur toute l'étendue du territoire national. A l'heure du bilan, bien malin qui pourrait trancher de façon nette et claire. Tant l'appel de l'Opposition a été diversement suivi. Si Kinshasa s'est réveillé sans ses bleu blanc, ni ses foules habituelles et ses véhicules allant dans tous les sens, vers 10 heures la mégapole congolaise a repris ses esprits ou presque. Comme en renfort des bus publics qui circulaient dés les premières heures post-aurores, les taxis et taxis -bus ont fait leur apparition. Conséquence, le boulevard du 30 juin redevenait boulevard du 30 juin. Un plongeon dans la longue histoire des " villes mortes " des années transition Mobutu renseigne que l'heure référence pour la réussite c'est généralement 15 heures. Si jusqu'à cette heure , il n' y a ni véhicule sur la chaussée, ni marché, ni magasin, ni station-service opérationnels, ni bureau ouvert c'est que l'opération a réussi . Or, hier mardi dès 10 heures dans nombre de quartiers, la vie avait déjà repris son cours …presque normal. Moralité, Kinshasa n'a pas été vraiment morte. Sitôt le matin, les signes cliniques de la mort étaient visibles, le certificat de décès n'a cependant pu être constaté. D'autant qu'à mesure que le temps avançait, Kinshasa reprenait vie. Si la capitale a eu ses instants de lutte entre la mort et la vie, il en est tout à fait autrement de la deuxième ville du pays. Lubumbashi a connu un mardi des plus ordinaires. Plusieurs lushois joints hier au téléphone ont témoigné de ce que la ville est restée vivante tout au long de la journée. Même les élèves ont eu classe. Dans une autre ville emblématique qu'est Goma, la population avait l'esprit…aux Léopards. C'était hier en effet que l'équipe nationale auréolée de son titre de champion d'Afrique a présenté son trophée aux Gomatraciens. Ceux-là même qui traversaient la frontière à chaque match pour soutenir le onze national au Rwanda voisin. {{ FDA}}
Prof Nyabirungu :"Les ordonnances de Félix Tshisekedi du 17 juillet ont intentionnellement violé la Constitution"
mercredi 9 septembre 2020

* «Loin d’être une simple formalité, soutient-il, ce contreseing du premier ministre est une exigence légale et un mécanisme d’équilibre». *Ce (...)
lire la suite
Patrick Umba Banza, DG de SCTP, conduit hier à Makala
mercredi 9 septembre 2020

Placé sous mandat d'arrêt provisoire le lundi dernier aux alentours de 1 heure, Patrick Umba, Directeur général de la Société congolaise des postes et (...)
lire la suite
Martin Fayulu et Théodore Ngoy ce mercredi au Parquet !
mardi 8 septembre 2020

* Même si le document reste muet sur le mobile de l'invitation, Les observateurs croient savoir que cette action fait suite à la récente déclaration (...)
lire la suite
Tête-à-tête Fatshi - Profs : Gare aux solutions partielles !
lundi 7 septembre 2020

*Des voix s’élèvent pour exhorter le chef de l’Etat à aborder les problèmes de manière holistique plutôt que de procéder au cas par cas, comme il a (...)
lire la suite
L’ECIDé accuse l’Udps
vendredi 4 septembre 2020

Un groupe de personnes non clairement identifiées ont "saccagé" hier jeudi 3 septembre, dans la matinée, le Bureau de coordination du parti (...)
lire la suite
Leila Zerrougui prête à rencontrer le G13
jeudi 3 septembre 2020

* « Il faut discuter des choses qui fâchent pour ne pas avoir des élections contestées », estime la Représentante du SG des Nations Unies en RDC. En (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces profs qui débattent masqués

Personne ne saurait reprocher à nos chers professeurs debaters de ne pas observer le port de masque. Ils débattent tous masqués. Ce sont des docteurs en droit qui éclairent l'opinion sur la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting