16 février : l’UDPS rejette la " ville morte " décrétée par une Opposition
vendredi 12 février 2016

* Pour Bruno Mavungu, la Dynamique de l’opposition, le G7 et le Front anti-dialogue font une récupération politique alors que cette date est une affaire de la Société civile.
L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) n’est pas partie prenante à la journée « ville morte " annoncée pour le 16 février,à l’initiative de la Dynamique de l’opposition, du G7 et du Front anti-dialogue. Le Secrétaire général du parti d’Etienne Tshisekedi l’a exprimé hier jeudi 11 février lors du lancement des manifestations commémoratives du 34ème anniversaire de ce parti aîné de l’Opposition, crée le 15 février 1982.

" Le 16 février 1992, on le sait, nous étions tous dans la rue avec, en tête, l’Eglise catholique. C’est une journée de la Société civile que les amis veulent récupérer ", déclare le Secrétaire général de l’UDPS au cours d’une conférence de presse tenue à la permanence du parti à Limete. Bruno Mavungu ne comprend pas pourquoi ces opposants s’acharnent autour de cette date. D’où, se pose-t-il la question de savoir pourquoi la Dynamique de l’Opposition, le G7 et le Front anti-dialogue choisissent cette journée pour demander aux Congolais " de rester à la maison, de ne pas aller au travail et de ne pas envoyer nos enfants à l’école ".
A l’UDPS, on ne perçoit pas les choses de cette manière. Le secrétaire général du parti d’Etienne Tshisekedi propose un autre remède pour faire pression sur Joseph Kabila. Pour lui, "nous, nous allons aller au Dialogue pour faire partir Kabila. La Communauté internationale qui l’a placé à la tête du pays, choisit elle-même cette voie pour apporter des réponses adéquates à la crise que connaît la RDC ".

" PAS DE CONTRADICTIONS "
Et s’agissant du Dialogue en question, Bruno Mavungu réplique aux opposants qui accusent l’UDPS de " bloquer la machine politique en RDC . " Depuis que nous parlons du Dialogue, rien n’a changé. Beaucoup ont dit qu’il y avait des contradictions à l’UDPS ", s’exclame le Secrétaire général de l’UDPS qui explique que dans son parti : « on ne reconnaît pas Kabila comme Président de la République. Pourquoi ceux qui insistent sur le respect de la Constitution ignorent-ils l’Accord-cadre d’Addis-Abeba ? On n’est pas prêt à les aider à violer cet accord international. Même à Bruxelles, Edem Kodjo, l’Envoyé spécial de l’Union africaine, a entendu le même son de cloche ", précise Bruno Mavungu.
L’UDPS peut-elle aller au Dialogue ensemble avec les autres partis de l’Opposition ? A cette question, Bruno Mavungu est catégorique : « Pour l’UDPS, le Dialogue tire ses origines dans tout ce qui a entouré l’organisation de l’élection présidentielle de 2011. "Etienne Tshisekedi a remporté ces élections et Joseph Kabila a été proclamé vainqueur. Voilà le nœud du problème », souligne Mavungu. « De ce fait, poursuit-il, la feuille de route publiée et remise dans différentes ambassades, aux partis politiques… il y a près d’un an, reste en vigueur. " L’UDPS ne reconnaît pas Kabila et ses institutions. La publication des résultats de la Présidentielle 2011 a provoqué la division du pays en deux blocs. Il y a ceux qui cherchent jusqu’aujourd’hui la vérité des urnes ", tranche Mavungu.
Cette théorie amène les ténors de ce parti à souhaiter un Dialogue qui devrait adopter un format réduit aux seuls représentants d’Etienne Tshisekedi et de Joseph Kabila.
FEUILLE DE ROUTE
Main sur le cœur, le Secrétaire général de l’UDPS pense que " nous sommes le seul parti à proposer une feuille de route. Nous avons une démarche. Les gens n’aiment pas la transparence et c’est pourquoi on nous accuse de tous les maux alors que c’est l’UDPS qui balise le chemin pour des élections crédibles et apaisées ".
Selon ce haut cadre de l’UDPS, " le Dialogue se base sur un accord déjà signé et l’UDPS est partie prenante. Qu’on ne nous tire pas sur les oreilles. Il n’y a pas un retard ".
" Nos amis qui sont dans les institutions de la République devraient dire la vérité : Kabila n’est pas partie prenante aux prochaines élections. Et pourquoi doit-il continuer à tout contrôler ? ", s’interroge Bruno Mavungu, appelant le chef de l’Etat à fixer les Congolais qui, " même dans l’euphorie de la victoire des Léopards, n’ont pas oublié que Kabila est fin mandat ".
Bruno Mavungu est d’avis que l’inclusivité au Dialogue à laquelle se réfère certains politiciens " devrait se faire en rapport à cette crise. Kabila est capable de tout produire : partis politiques de l’Opposition, Société civile…juste pour déstabiliser la vraie Opposition que nous sommes ".
" C’est pourquoi nous disons que, même les fameuses concessions devraient être faites dans le Dialogue et non en dehors de ce cadre ", rappelle le secrétaire général de l’UDPS. Il ne comprend pas pourquoi certains brandissent le facteur temps " pour que l’UDPS change de position ".
" Si le Dialogue se tient à la veille de la fin du mandat de Kabila, même le sujet à l’ordre du jour sera adapté par rapport au temps. La seule personne qui court derrière le temps, c’est Kabila, parce que son mandat expire bientôt. Même après son départ, les Congolais peuvent s’organiser pour trouver un consensus autour d’une table pour avancer les choses ", affirme Bruno Mavungu. Rachidi ABANDU

POINT DE PRESSE ANIME PAR LE SECRETAIRE GENERAL DE L’UDPS LE JEUDI 11 FEVRIER 2016
A. INTRODUCTION
Mesdames et messieurs de la presse,
1. C’est pour moi un réel plaisir de vous voir nombreux à cette rencontre qui marque le début des manifestations commémoratives du 34eme anniversaire de notre parti, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social "UDPS" créée le 15 février 1982.
2. Au nom du Chef et fondateur du Parti, son Excellence Docteur Etienne TSHISEKEDI, au nom de tous les membres du Parti et à mon nom personnel, je vous salue.
3. Nous échangerons brièvement sur les points ci-après :
a) Les Victoires de l’UDPS
b) Le Dialogue tant attendu
c) La victoire des léopards, notre équipe nationale de football.

B. LES VICTOIRES DE L’UDPS
Mesdames et messieurs de la presse,
4. Créée au plus fort de la dictature de M. Joseph Désiré MOBUTU l’UDPS a combattu pour l’Etat de droit et la démocratie en vue du progrès social des congolaises et congolais.
5. L’UDPS a combattu au prix des vies humaines, des relégations, des emprisonnements, des tortures et répressions le régime de Joseph Désiré MOBUTU et celui de Laurent Désiré KABILA ; il continue à combattre celui de Joseph KABILA avec la même détermination et les mêmes objectifs.
6. En mémoire de toutes ces victimes tombées sur le champ d’honneur et dont beaucoup n’ont pas eu droit à une tombe même de fortune, je vous demande d’observer une minute de silence.
7. Je vous remercie
Mesdames et Messieurs de la presse,
8. C’est pour moi l’occasion de rendre hommage à un homme, Docteur Etienne TSHISEKEDI pour son courage, sa constance et sa clairvoyance.
9. C’est pour moi aussi l’occasion de dire au Président que le peuple congolais l’aime beaucoup et qu’il a eu à le manifester le 28 novembre 2011 et que ce même peuple a mis tout son espoir en lui seul et qu’il attend lui renouveler sa confiance très bientôt en novembre 2016.
Mes dames et Messieurs de la presse,
10. Pendant 34 ans, l’UDPS a remporté beaucoup de victoires ; nous citerons notamment :
a) Le pluralisme politique et syndical, la liberté d’associations obtenue au prix du sang le 24 avril 1990.
La floraison de partis politiques, des sociétés de médias, des syndicats, le port du costume trois pièces et de la cravate pour les hommes et celui du pantalon et des postiches et mèches pour les femmes, bref la joie et la fierté d’être congolais est l’œuvre de l’UDPS.
b) La convocation de la conférence Nationale Souveraine "CNS" qui consacra toutes ces libertés c’est aussi l’œuvre de l’UDPS.
c) Le Dialogue Intercongolais de Sun City et le Dialogue Politique qui se tiendra bientôt sont l’œuvre de l’UDPS
d) Bref le réveil de la conscience du peuple congolais, c’est l’œuvre de l’UPDS.
Mesdames et Messieurs de la presse,
11. Tout au long de ce combat, l’UDPS et son Président ont bénéficié du soutien des alliés sûr à savoir l’Eglise Catholique, les Etudiants, les Associations de défense des droits humains et la presse, que tous trouvent ici l’expression de notre profonde et inoubliable gratitude.
12. Que Dieu bénisse l’UDPS et son Président.

C. LE DIALOGUE POLITIQUE
Mesdames et Messieurs de la presse,
13. N’en déplaise à ceux qui veulent plonger le pays dans le chaos, l’UDPS ira au dialogue parce que telle est la décision de son Président, une position partagée par toute la Communauté Internationale. Le dialogue reste la voie royale pour sortir le pays de la crise et le lancer enfin sur la voie de la paix, de la démocratie et du développement. C’est la conviction d’Etienne TSHISEKEDI.
Mesdames et Messieurs de la presse,
14. Contrairement aux bruits, la rencontre entre le Président TSHISEKEDI et Monsieur Edem KODJO a été un succès.
15. En effet, l’envoyé spécial de l’Union Africaine a pris conscience du niveau mais aussi de la complexité de la crise.
16. Et, à l’UDPS, nous restons convaincus que si Monsieur Edem KODJO et Madame ZUMA, Présidente de la Commission de l’Union Africaine ainsi que Monsieur Ban Ki-moon Secrétaire Général des Nations Unies examinent positivement les propositions du Président TSHISEKEDI, le dialogue tant attendu sera convoqué rapidement conformément à l’Accord cadre d’Addis-Abeba avec toutes les résolutions 2098, 2147 et 2211 avec respect de la Constitution par tous.
17. Par contre, si les propositions du Président TSHISEKEDI sont ignorées la crise persistera et le pays sombrera dans le chaos.
Homme de paix et de dialogue, le Président TSHISEKEDI a horreur du chaos et du sang.
Mesdames et Messieurs de la presse,
18. Tous les projets conçus et exécutés sans ou contre le Président TSHISEKEDI ont échoué entraînant des crises retardant le développement de la RD. Congo et maintenant notre peuple dans la misère dans le pays où coule le lait et le miel.
19. Souvenons-nous et évaluons ensemble les conséquences de l’exclusion du Président TSHISEKEDI après la Conférence Nationale Souveraine "CNS". L’AFDL a pris les armes faisant des morts et détruisant les infrastructures de base à savoir les voies de communication, les hôpitaux, les écoles et même les Eglises.
20. Souvenons-nous et évaluons ensemble les retombées de l’exclusion suivie de la relégation du Président TSHISEKEDI à l’arrivée de l’AFDL. Toutes les libertés acquises au prix du sang ont été confisquées, des hommes ont été fouettés aux sexes et des femmes aux seins jusqu’à ce que mort s’en suivit.
Des guerres ont éclaté de partout. La RD. Congo a compté des morts, de plus de cinq millions tandis que ce qui était resté des infrastructures a été emporté et nous sommes repartis à zéro.
21. Le Hold-Up électoral opéré sur les résultats des élections de 2011 a plongé le pays dans une crise gravissime d’où communauté internationale, d’organiser un dialogue politique inclusif en vue de sceller la réconciliation nationale, condition pour aller à des élections apaisées.

D. LA VICTOIRE DES LEOPARDS
Mesdames et Messieurs de la presse,
22. L’événement de la semaine a été la victoire de notre équipe nationale les léopards version football qui venait de remporter le championnat africain des locaux à Kigali au Rwanda le dimanche 07 février 2016.
23. L’UDPS présente ses félicitations à tout le staff technique conduit par le coach Florent IBENGE ainsi qu’à tous les joueurs.
24. L’UDPS condamne la répression des congolaises et congolais qui manifestaient leur joie à cette occasion.

E. LA SUITE DU PROGRAMME
Mesdames et Messieurs de la presse,
25. La suite des manifestations commémoratives du 34eme anniversaire de l’UDPS se présente comme suit :
- Le samedi 13 et le dimanche 14 février 2016 il sera organisé des rassemblements dans les 4 fédérations de la ville de Kinshasa pour vulgariser la position du Président sur le dialogue et préparer son retour au pays.
- Le lundi 15 février 216, messe d’actions de grâce à la paroisse Saint Joseph de Matonge à 11 heures.
Je vous remercie.
Fait à Kinshasa, le 11 février 2016

MAVUNGU PUATI
Secrétaire Général

La marche de l’Opposition dispersée hier à Kinshasa suite à la controverse sur l’itinéraire
vendredi 27 mai 2016

La marche de l’Opposition n’a pas connu une issue heureuse hier à Kinshasa. Et pour cause, les manifestants n’ont pas respecté l’itinéraire telle que (...)
lire la suite
Kinshasa : des milliers à la place des millions dans les rues !
vendredi 27 mai 2016

* L’unique antidote au chaos qui se profile demeure le Dialogue. On attendait des millions ou plusieurs centaines de milliers à la marche d’hier. (...)
lire la suite
André Kimbuta joue la bonne carte
jeudi 26 mai 2016

* Les partisans de la thèse de rétrécissement de l’espace des libertés" en RD Congo tenus au sens de la proportion. Le Gouverneur de la ville de (...)
lire la suite
La MONUSCO va déployer sa police pour sécuriser les manifestants
jeudi 26 mai 2016

La MONUSCO a pris toutes les dispositions qui s’imposent au sujet des manifestations de ce jour, a déclaré le directeur de l’information publique de (...)
lire la suite
Arrêt de la Cour : un cas de conscience pour l’Opposition
mercredi 25 mai 2016

* Comment défendre la Constitution et en même temps rejeter le verdict de l’instance consacrée par la même loi fondamentale comme la seule habilitée à (...)
lire la suite
" Edem Kodjo doit partir " !
mardi 24 mai 2016

* Au lieu de faciliter la tâche aux Congolais, le missi domici de Nkosazana Zuma est devenu un complicateur ", estime l’un des porte-étendards de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting