GUERRE LARVEE DE SUCCESSION
MP, UDPS et PALU dans la tourmente
jeudi 20 août 2015

* Horizon 2016 oblige, dans toutes ces formations politiques, les couteaux sont sur le point d’être tirés, s’ils ne le sont pas déjà.
L’air devient de plus en plus irrespirable dans les grandes formations politiques Rd Congolaises. Des manœuvres pour l’après se mettent déjà en place et rendent le climat très délétère.
A la Majorité présidentielle (MP), il y a un malaise qui ne dit pas son nom. Ici, tout le monde ne parait plus regarder dans la même direction. Si la musique officielle est la même, les sociétaires de la kabilie ne la dansent plus de la même manière. En tout cas pas au même rythme. D’autres sont même sur le point de changer de disque. En témoignent, les déclarations des uns et des autres. Pour preuve aussi, des échanges d’amabilité, de combats à fleurets mouchetés jusque là, bref des frictions qui s’observent au niveau des poids lourds et des animateurs de l’appareil d’Etat estampillés MP.
Le problème à la Majorité présidentielle réside dans cet horizon 2016 pour la gestion duquel les sociétaires de cette plate-forme ne sont pas tous d’accord. Si tous répètent leur fidélité au Raïs, tous ne voient pas les choses de la même manière quant à la suite.
Certains se sont prononcés clairement pour le respect de la Constitution notamment par rapport à la donne présidentielle. D’autres qui n’ont peut-être pas le courage de s’assumer, ou n’en voient pas encore l’opportunité préfèrent faire profil bas. D’autres enfin militent pour un certain aggiornamento constitutionnel. En d’autres termes, ils voient déjà le Raïs au-delà de 2016. Pour couronner le tout, sans le dire, certains éléphants de la Majorité présidentielle sont carrément déjà dans le starting block pour le cas où… D’autres, sans affecter d’être intéressés par le grand rendez-vous de novembre 2016, y pensent matin, midi et soir. Ou chaque matin en se rasant ou en se maquillant c’est selon. D’où ces combats entre écuries qui risquent bien d’aller crescendo à mesure que l’on s’approche de l’heure de vérité.
Mutatis mutandis, au PALU, sans le dire ouvertement, l’après-Gizenga donne bien des idées à tout ce que ce parti compte comme barons. Et pas seulement. Ca excite aussi tous ceux qui de l’extérieur veulent fragiliser cette formation pour se faire de la place et ceux qui rêvent de faire une OPA sur ce vieux parti lumumbiste. La suspension-destitution-exclusion temporaire (les mots sont de la décision du PALU) d’Adolphe Muzito en est une belle illustration. Car au PALU, Muzito n’est pas n’importe qui. C’est un fidèle d’entre les fidèles d’Antoine Gizenga et de tous les temps. Muzito est de ceux-là qui ont galéré avec le Secrétaire général du parti. Alors jeune inspecteur des Finances, il mettait la main à la poche sans compter pour l’intendance du parti. Voilà que le PALU est dans la tourmente avec la désormais affaire Muzito.
La terrible loi de séries touche aussi l’UDPS. En début de semaine, la presse internationale (Agence Belga, Afrikarabia…) a fait état d’une véritable fronde smenée par des représentants de l’UDPS à l’extérieur. Ces derniers ne demandent ni plus ni moins que le départ à la retraite ou la mise à l’écart du lider maximo. Crime de lèse- majesté s’il en est à l’UDPS. Et entre autres griefs, les signataires de la déclaration dénoncent " la gestion familiale du parti ". Là aussi, cette rébellion interne parait motivée par l’après-Tshitshi. Ca fait en effet une année qu’Etienne Tshisekedi séjourne en Europe pour des raisons de santé. Même s’il revenait, ce qui est le souhait des millions de ses sympathisants, on doute fort que cette guerre larvée de succession s’estompe. Que ce soit à la MP, au PALU ou à l’UDPS, les couteaux sont bien tirés. Et la nuit de longs couteaux semble proche. Reste à savoir pour qui sonnera le glas. DK et JN

L’ANC pour la tenue d’élections conformes au protocole de la SADC
mercredi 19 septembre 2018

* Katumbi, Muzito ... invitent le parti cher à Cyril Ramaphosa à poursuivre son rôle dans la recherche de la paix et de la stabilité en RD Congo. (...)
lire la suite
*Il en est de même pour Me Aimé Kilolo et Jean-Jacques Mangenda Kabongo.
mardi 18 septembre 2018

Plus de peur que de mal pour le leader du Mouvement de libération du Congo. Jean-Pierre Bemba ne va plus rentrer en prison. Il aura seulement à (...)
lire la suite
Le cas Bemba empoisonne les relations RDC-CPI
lundi 17 septembre 2018

* Dans une mise au point samedi, Kinshasa fait savoir que sur base de plusieurs indices concordants en sa possession, certains gouvernements (...)
lire la suite
Parlement : le dernier acte
vendredi 14 septembre 2018

* Les élections se profilant à l’horizon, la session qui s’ouvre ce samedi 15 septembre, sera tout, sauf normale Après près de deux mois de (...)
lire la suite
Muzito, Fatshi, Bemba, Kamerhe, Katumbi …d’accord
jeudi 13 septembre 2018

* Cependant, ces leaders de l’Opposition exigent du Gouvernement et de la Ceni, neuf préalables à la tenue d’élections dont la mise en oeuvre des (...)
lire la suite
RDC : Bruxelles de nouveau à la manœuvre !
mercredi 12 septembre 2018

*Hier à Luanda, le ministre belge des Affaires étrangères et son homologue angolais ont réitéré l’importance d’un processus électoral inclusif en RD (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le lointain exemple coréen …

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner matière à inspiration. Depuis hier, les leaders de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting