Dernière minute :
PROVINCIALES
Dépôt des candidatures jusqu’au 30 mai
mardi 26 mai 2015

{* A la base de cette prolongation, le nombre très réduit de dossiers réceptionnés, à savoir 2.000 sur les 8.000 attendus.} {{La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a prolongé, de 5 jours, le délai de réception de candidatures pour l’élection des députés provinciaux. La décision a été prise par le bureau de la CENI et communiquée au public par le rapporteur Jean-Pierre Kalamba. }} Selon la Radio Okapi, cette institution d’appui à la démocratie précise que cette opération ira jusqu’au 30 mai courant. « La CENI vient de prendre la décision portant prolongation du délai de l’inscription des candidats pour les élections des députés provinciaux », a affirmé le rapporteur de la Ceni, Jean Pierre Kalamba. Ce dernier fait remarquer que cette mesure a été prise « après analyse approfondie du rapport des monitorings ». A la base de cette prolongation, le nombre très réduit de dossiers réceptionnés. Seuls deux mille dossiers reçus sur les huit mille formulaires retirés. Soit un taux de 25% de remise de dossiers. Les statistiques indiquent que les quelques Bureau de réception et de traitement des candidatures, (BRTC), sur les 171, qui n’avaient pas encore enregistré un seul dossier venait de les voir hier après-midi. L’absence d’engouement est également due au boycott d’une partie de l’opposition politique qui tenait à un calendrier consensuel. A noter aussi l’hypothèque dialogue, même si en dernière minute, certains acteurs ont déposé leurs dossiers. Le rapporteur Jean-Pierre Kalamba a également affirmé que la centrale électorale a pris cette décision en tenant compte « des difficultés réelles des multiples demandes et sollicitations des partis politiques et regroupements politiques, et compte tenu des rapports réels reçus principalement, le cas de traçage des payements effectués en dehors des circonscriptions des candidats ». Ce report a lieu alors que la Majorité et l’Opposition avaient convenu de ne pas prolonger le dépôt des candidatures aux élections provinciales. Elles l’avaient clairement dit lors d’une réunion dite de haut niveau avec le bureau de la Commission électorale nationale indépendante. Cette réunion a été présidée par l’abbé Apollinaire Malumalu par téléconférence à partir des Etats-Unis. Elle a gravité autour du sursis du dépôt des candidatures à la députation provinciale, l’évaluation dudit dépôt des candidatures, la mise en place d’un comité du cadre permanent de concertation ainsi que des divers. Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) et quelques partis de l’opposition notamment l’Envol de Delly Sessanga, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le Mouvement de libération du Congo (MLC), l’Alliance des démocrates et travaillistes de José Makila et l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe sont les formations politiques qui ont pris part à cette rencontre. C’est le deuxième report, la clôture du dépôt des candidatures était initialement prévue pour le 5 mai. {{Didier KEBONGO}} {{RDC : La Zone économique spéciale de Maluku accueille le Marché International de Kinshasa}} La population congolaise a eu le plaisir d'assister à la pose de la première pierre du Marché International de Kinshasa (MIK) ce jeudi 07 mai 2015 par le Premier ministre Matata Ponyo Mapon. Une fois de plus, par ce geste, l'infatigable homme à la cravate rouge, en charge de la matérialisation de la vision de la Révolution de la modernité chère au Chef de l'Etat, a marqué la détermination du gouvernement à améliorer le quotidien du peuple congolais. A l'occasion de cet événement, il convient de revenir sur les étapes ayant précédé cette cérémonie, mais surtout sur les raisons de la réalisation de cet important projet qui contribuera, sans l'ombre d'un doute, à réduire l'insécurité alimentaire et le chômage en République Démocratique du Congo, et particulièrement à Kinshasa. Selon des sources bien renseignées, les premières négociations entamées pour établir un partenariat entre les investisseurs regroupés au sein du consortium Africom et le gouvernement congolais ont débuté en mars 2014. De ce partenariat sont nées 3 sociétés : la société d'exploitation du PAI, la société d'aménagement du PAI et le Marché International de Kinshasa (MIK). La création de ces sociétés a été officialisée au mois d'avril 2015, à la Primature, par la signature des statuts desdites entreprises entre, d'une part, la ministre du portefeuille et, d'autre part, les investisseurs sud-africains. Ce marché, aux standards internationaux, constitue une plate-forme de stockage, de distribution et d'échanges des produits. Il est conçu dans la stratégie actuelle du gouvernement où toute initiative doit s'inscrire dans un package. De cette manière, ce projet entend corriger les tares des grands projets agroindustriels du passé. En effet, plusieurs initiatives lancées par les gouvernements de la 2ème République ont échoué en raison de l'absence de tels dispositifs. Tel est le cas du projet de culture intensive de maïs de Kaniema-Kasese, du projet des plantations de sucre de Mushie-Pentane, et de tant d'autres. Installé au sein de la zone économique spéciale de Maluku, dans la périphérie de Kinshasa, le MIK est appelé à servir de débouché aux produits du parc agroindustriel (PAI) de Bukanga-Lonzo et d'autres producteurs pour autant que les normes internationales de production et de commercialisation soient respectées, signale-t-on. Ainsi présentés, le marché et le parc entrent dans le cadre d'une vision de long terme tendant à la promotion des produits ?made in DRC?. Ces deux projets, à eux seuls, suffisent à démontrer l'importance d'un système intégré de planification dans la gestion des projets du gouvernement. Le peuple congolais se souviendra de la fameuse opération de distribution des tracteurs, réalisée en 2011, qui n'avait pas produit les résultats escomptés par manque de synergie d'ensemble. Par ailleurs, il sied de signaler que le parc agroindustriel de Bukanga-Lonzo n'est qu'un projet pilote, car le gouvernement a prévu de répliquer ce modèle sur l'ensemble du territoire national afin de permettre la valorisation de l'important potentiel agricole que détient la RDC. Sur la liste des nombreux défis relevés, le choix de la source de financement de cet important projet s'est révélé décisif. En effet, face à l'urgence et au regard des conditionnalités liées aux crédits accordés par les bailleurs de fonds internationaux, le gouvernement a courageusement levé l'option de financer ce projet au moyen des ressources propres et en partenariat avec le secteur privé. Le MIK ne traduit rien d'autre que les retombées de l'actuel projet de société, mis en place par le Raïs, et exécuté de manière professionnelle par le maître d'œuvre du gouvernement. Le poète a dit : " il est facile de récolter là où l'on n'a pas semé ". Cependant, le peuple congolais, qui est désormais éveillé, se souviendra toujours des œuvres de son président Joseph Kabila Kabange. N'a-t-il pas dit : "même si vous ne me croyez pas, croyez au moins en mes œuvres ! ".
Sénat : la prochaine plénière suspendue aux garanties des experts
mardi 17 mars 2020

*Toutefois, Alexis Thambwe Mwamba loue le travail du virologue Jean-Jacques Muyembe et lui demande de mettre les batteries en marche pour enrayer (...)
lire la suite
Ngobila accuse Hassan Mourad de manquement à ses obligations
lundi 16 mars 2020

Plus rien ne lie l'Hôtel de ville de Kinshasa à la société Safricom. Le contrat signé depuis 2005 par les deux parties, ayant été résilié depuis le (...)
lire la suite
Ça brûle à l’UDPS !
vendredi 13 mars 2020

*Après l'éviction de Jacquemain Shabani, des combattants ont manifesté bruyamment hier au siège du parti en réclamant la tête du Secrétaire général (...)
lire la suite
Controverse autour du coronavirus à Kinshasa
jeudi 12 mars 2020

* Alors que Dr Eteni Longondo confirme le premier cas de la pandémie en RDC, le Congolais présumé atteint dément et regrette d'être abandonné. Une (...)
lire la suite
Le Premier Ministre invite l’homme à être véritablement l’allié de la femme
lundi 9 mars 2020

*Pour sa part, Béatrice Lomeya sollicite la poursuite de l'évaluation des 12 domaines de Beijing. "Le combat pour les droits de la femme en RDC, (...)
lire la suite
Six Dg et 5 Pca Fcc, contre 4 Dg Cach
vendredi 6 mars 2020

* D'ores et déjà, la Commission ad hoc toilette son rapport final, avant le dépôt sur la table du Président de la République. Les travaux de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Aller au-delà de l’affichage

A n'en point douter. La session ordinaire de mars a accouché de son premier grand moment dès son seuil. Il s'agit de la présence dans l'Hémicycle d'anciens speakers de la Chambre et d'un ancien (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting