L’heure de grandes manœuvres
lundi 11 mai 2015

Enfin, le dialogue. C’est ce qu’une bonne fourchette de politiciens attendait. Pas dans l’espoir que ce énième forum politique permette de résoudre tous les problèmes auxquels la RDC est confrontée. Mais, plutôt parce que ce genre de rencontre aide les chômeurs politiques à trouver du travail … au Gouvernement. Surtout que, par le passé, dialogue, négociation ou autres se terminait toujours par la formation d’un nouveau Gouvernement.
Du coup, tous ceux qui avaient raté le train du Gouvernement de cohésion nationale, rêvent d’une autre occasion pour étaler leur curriculum vitae. De vrais chômeurs donc. A la différence des autres, ce sont des emplois dans les structures dirigeantes du pays, et surtout à l’Exécutif national, qui semblent plus les intéresser. Question, cette fois-ci, de tenter de mettre les bouchées doubles pour atteindre leurs objectifs au nom des Congolais.
C’est donc l’heure de grandes manœuvres politiques. Des déclarations de toutes sortes seront entendues, si ce n’est pas déjà le cas, pour être retenu au dialogue national inclusif quel que soit le format qu’on attribuera à ce forum. Surtout lorsqu’on sait que le gâteau se partage souvent entre les participants. Du côté de l’Opposition, il faudra se ranger derrière Tshisekedi, leader de l’UDPS, quand on n’est ni du MLC, ni encore de l’UNC.
La Majorité, elle, saura aligner ses fauves en fonction des adversaires au nom de la discipline. Mais, sans nul doute que les chefs des partis politiques, comme à l’accoutumée, auront leur mot à dire. Car, eux aussi, savent ce qu’un dialogue politique peut apporter. Encore qu’avec la mise en place du Gouvernement Matata II, des mécontents ne manquent pas. Le dialogue politique entre la Majorité et l’Opposition, c’est l’occasion rêvée.
Bref, les manœuvres politiques seront bien amorcées au rythme d’un vrai marathon. Mais, là aussi, si jamais le Gouvernement pouvait servir de récompense, il y aura toujours beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. A moins que le trio UDPS-MLC-UNC coupe l’herbe sous les pieds des chômeurs politiques. Sinon, les " CV " circuleront une fois de plus sous le manteau. Ne peut-on donc jamais négocier sans partage des postes du Gouvernement ?
L’UDPS, le MLC et l’UNC le croient pour la toute première fois. Or, même dans les rangs de ces trois formations politiques, il y a également des chômeurs politiques prêts à tout pour assouvir leur soif. Eux aussi, font des manœuvres politiques à leur manière. Que va-t-il donc se passer ? Wait and see. M. M.

Une semaine mouvementée
lundi 23 avril 2018

Voici une dernière semaine du mois d’avril. Une semaine qui charrie quantité d’événements en interne. Le go sera donné par la grève des médecins dès ce (...)
lire la suite
Opération "mains propres" ou justice-spectacle ?
vendredi 20 avril 2018

Impunité. Voici une maladie incurable depuis plus d’un demi-siècle. Tous les médecins qui se succèdent au chevet du Congo-Kinshasa proclament leur (...)
lire la suite
Le héraut de Genève
jeudi 19 avril 2018

Comment solder les comptes de Genève sans un chapeau - forcément- bas à un Samy Badibanga. C’est bien cet ancien Premier ministre qui avait pris (...)
lire la suite
Deux casquettes vissées sur la tête
mercredi 18 avril 2018

Cela n’aura échappé à personne. D’un naturel silencieux, le Raïs multiplie les communications. D’ordinaire peu porté sur les grands-messes, Joseph (...)
lire la suite
Dialogue Kingakati-Limete, pourquoi pas ?
mardi 17 avril 2018

Des rumeurs ? Kinshasa en charrie des centaines de milliers par jour. Le landerneau politique n’en est pas épargné. Ces derniers temps, la "rumeur" (...)
lire la suite
Genève, une lueur d’espoir tout de même
lundi 16 avril 2018

Mieux vaut peu que rien du tout. Une lapalissade ? Une évidence ? Assurément. Mais, dans le contexte de la catastrophe humanitaire dans certaines (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting