LES RAISONS DE LA DECLARATION COUPE-GORGE
OR : les déçus combattent les heureux bénéficiaires
lundi 27 avril 2015

* Certains sociétaires de la plateforme chère à Kengo reprocheraient à ce dernier d’avoir privilégié ses proches dans le partage portefeuilles ministériels.
On en sait un peu plus aujourd’hui sur la déclaration surprenante et incendiaire de la plateforme « Opposition républicaine » (OR) contre le Gouvernement au sujet de la fosse commune. On se souviendra que le regroupement politique cher à Léon Kengo wa Dondo avait même, dans une déclaration portant les signatures du Coordonnateur Baudouin Idambituo Bakaato et du modérateur Gérard Kamanda wa Kamanda, exigé une enquête internationale crédible et donc indépendante pour faire toute la lumière sur l’affaire de la fosse commune. A travers la même déclaration, l’OR indiquait que la fosse commune de Maluku du 19 mars 2015 avait été organisée en violation manifeste des textes qui régissent les funérailles et les sépulcres en RD Congo et que tous les efforts visant à expliquer cette découverte macabre n’avaient pas convaincu grand monde. L’affaire a fait tâche d’huile.

Venant d’une plateforme gouvernementale, cette déclaration ne pouvait qu’étonner bon nombre d’observateurs. Car, l’OR, qui compte plusieurs membres au sein du Gouvernement Matata Ponyo, ne pouvait pas s’en prendre de cette manière à la coalition à laquelle elle appartient, c’est-à-dire comme un parti d’opposition radicale à l’instar de l’UDPS, de l’UNC et des autres. Qu’est-ce qui avait donc poussé l’Opposition républicaine à dégainer contre le Gouvernement ? Son propre gouvernement. Aujourd’hui, on en sait un peu plus sur les tenants et les aboutissants de la fameuse déclaration qui, rapporte-t-on, avait mis mal à l’aise les délégués de cette plateforme au sein de l’Exécutif national. Car, les raisons sont à puiser, non pas ailleurs, mais à l’intérieur même de l’organisation politique ayant pour autorité morale le président du Sénat. Selon des sources concordantes, deux ailes distinctes s’affronteraient au sein de l’Opposition républicaine.

LES DECUS CONTRE LES HEUREUX BENEFICIAIRES
Qui composent les deux ailes de l’OR ? Il s’agirait, d’un côté, des déçus dont les noms n’ont pas été retenus au Gouvernement et, de l’autre, des heureux bénéficiaires qui pavoisent aujourd’hui au sein de l’Exécutif national. Mais, que reproche-t-on donc à ceux qui sont au Gouvernement dans la mesure où les places étaient très limitées ? Alors, certains font grief à Léon Kengo wa Dondo d’avoir jeté son dévolu rien que sur ses proches. C’est le cas du Budget, de la Coopération internationale et du Plan. L’autorité morale de l’Opposition républicaine est donc accusé d’avoir négligé les autres candidatures pour ne privilégier que celles de ses proches. C’est ce climat qui aurait créé des mécontentements au sein de la plateforme au point qu’à ce jour, deux ailes s’affronteraient toujours au sein et au nom de l’Opposition républicaine.
On se souviendra d’ailleurs qu’au lendemain de la publication du Gouvernement, un cadre de l’OR et non de moindre, le Pr Florentin Mokonda Bonza, avait quitté cette plateforme. Pour les mêmes raisons ? Pas exclu. Après lui, un autre cadre de l’OR avait également pris ses responsabilités dans le même sens. Mais, d’autres préfèrent garder encore leurs positions au sein de l’OR tout en animant l’aile des déçus.
En fait, c’est pour prendre une belle revanche qu’ils auraient choisi de s’en prendre au Gouvernement congolais afin de mettre mal à l’aise leurs collègues siégeant à l’Exécutif et, à travers eux, l’autorité morale Léon Kengo wa Dondo. D’ailleurs, jusqu’à ce jour, aucune autre déclaration n’a contredit la première et aucune mesure n’a été prise. Ce qui renseigne sur le climat qui sévit actuellement à l’OR où les cadres ne parleraient plus le même langage selon qu’on est parmi les déçus ou les bénéficiaires.

A CETTE ALLURE, L’OR AU BORD DE L’ECLATEMENT ?
Lorsque deux ailes s’affrontent et se gênent mutuellement au sein d’une même plateforme politique, la gestion des hommes pose problème. Surtout que, pour le cas d’espèce, un courant se retrouve au Gouvernement et l’autre s’adonne à combattre la même équipe. Logiquement, où les deux camps de l’OR fument finalement le calumet de la paix en se promettant des concessions ou la guerre s’installe de plus belle jusqu’à ce que mort politique s’en suive. Dans ce cas de figure, une harmonisation des vues est encore possible si les gens se disent des vérités en face et prennent tous alors la décision de repartir de bon pied. Car, des déclarations du genre de celle contre le Gouvernement ne sont pas du tout de nature à favoriser un climat de paix au sein de la plateforme « Opposition républicaine » chère à Kengo.
Et si ce climat persiste, il faudra envisager la possibilité de l’éclatement de l’OR qui a déjà enregistré beaucoup de départs. Il reste à savoir si c’est de connivence avec l’autorité morale Léon Kengo que les deux signataires de la déclaration, c’est-à-dire le Coordonnateur et le modérateur, s’en sont pris ouvertement au Gouvernement. Si c’est le cas, c’est que l’OR risque un jour de rompre son contrat. Sinon, il faudra se résoudre à croire que l’OR ne fera pas long feu.
Dans tous les cas, ça va mal au sein de l’Opposition républicaine et cela pourrait encore empirer. Voilà qui appelle, dès lors, une grande rencontre de famille comme la Majorité présidentielle le fait souvent à la ferme présidentielle située à Kingakati. Ou on est toujours au Gouvernement et on se comporte en conséquence, ou on n’a plus le cœur à l’ouvrage et on en tire toutes les conséquences. Alors membre du Gouvernement socialiste, Jean-Pierre Chevenement disait avec beaucoup d’à propos : « Un ministre, ça ferme sa bouche, ou ça démissionne ». Mais, l’OR doit clarifier sa position sur la question. M. M.

L’ANC pour la tenue d’élections conformes au protocole de la SADC
mercredi 19 septembre 2018

* Katumbi, Muzito ... invitent le parti cher à Cyril Ramaphosa à poursuivre son rôle dans la recherche de la paix et de la stabilité en RD Congo. (...)
lire la suite
*Il en est de même pour Me Aimé Kilolo et Jean-Jacques Mangenda Kabongo.
mardi 18 septembre 2018

Plus de peur que de mal pour le leader du Mouvement de libération du Congo. Jean-Pierre Bemba ne va plus rentrer en prison. Il aura seulement à (...)
lire la suite
Le cas Bemba empoisonne les relations RDC-CPI
lundi 17 septembre 2018

* Dans une mise au point samedi, Kinshasa fait savoir que sur base de plusieurs indices concordants en sa possession, certains gouvernements (...)
lire la suite
Parlement : le dernier acte
vendredi 14 septembre 2018

* Les élections se profilant à l’horizon, la session qui s’ouvre ce samedi 15 septembre, sera tout, sauf normale Après près de deux mois de (...)
lire la suite
Muzito, Fatshi, Bemba, Kamerhe, Katumbi …d’accord
jeudi 13 septembre 2018

* Cependant, ces leaders de l’Opposition exigent du Gouvernement et de la Ceni, neuf préalables à la tenue d’élections dont la mise en oeuvre des (...)
lire la suite
RDC : Bruxelles de nouveau à la manœuvre !
mercredi 12 septembre 2018

*Hier à Luanda, le ministre belge des Affaires étrangères et son homologue angolais ont réitéré l’importance d’un processus électoral inclusif en RD (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le lointain exemple coréen …

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner matière à inspiration. Depuis hier, les leaders de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting