APRES LA PREMIERE VAGUE DE 425 INDIGENTS DE LA FOSSE COMMUNE DE MALUKU
315 corps recensés à la morgue de l’ex-Mama Yemo
mardi 14 avril 2015

* Selon le ministre de la Justice, ces dépouilles seront inhumées dans quelques jours.
315 nouveaux corps non autrement identifiés sont recensés à la morgue centrale de l’Hôpital général de référence de Kinshasa. Au cours d’une journée porte ouverte organisée hier lundi le 13 avril, le Directeur de la morgue Anaclet Ngemba affirme qu’en ce moment, sur les 100% des dépouilles entreposées dans les chambres froides de l’ex-Mama Yemo, 82% des corps sont identifiés, 8% constituent des mort-nés, 2% d’indigents, 6% abandonnés et 2% non identifiés. Un état des lieux qui intervient à la suite d’une polémique provoquée par la récente découverte d’une fosse commune à Maluku et qui alimente la chronique.
Ces 315 nouveaux corps non identifiés retrouvés à la morgue centrale de l’Hôpital général de référence de Kinshasa "constituent une preuve pour le Gouvernement congolais que la fosse commune de Maluku n’a rien à voir avec un quelconque massacre de la part des autorités congolaises ". Le Directeur de la morgue centrale a signifié que l’ex Mama Yemo reçoit en moyenne 622 corps par mois. Ce qui fait une moyenne journalière de 21 corps. Avec ces statistiques, explique-t-il, la morgue centrale n’a pas la capacité de recevoir seule les corps identifiés, non identifiés, mort-nés, indigents de Kinshasa " mais parfois nous ne pouvons pas refuser les corps parce que nous sommes une institution étatique quand bien même nous suivons toujours une procédure avant d’enregistrer un corps ".

LA MONUSCO AU BANC DES ACCUSES
Figurant parmi les membres du Gouvernement présents hier à la journée porte ouverte à la morgue centrale, Lambert Mende dénonce " une certaine calomnie bien entretenue par la Communauté internationale au sujet de la fosse commune à Maluku ". " Nous ne voulons pas qu’on dise qu’on a tué des gens", lâche-t-il avant de poser la question de savoir qui a tué les 315 personnes dont les corps sont entreposés à la morgue centrale. Le porte-parole du Gouvernement pointe d’un doigt accusateur sur la Monusco comme étant " auteur de cette calomnie ". " Il n’y a pas eu d’odeur à Maluku. Nous irons jusqu’au bout pour comprendre la vraie motivation de ceux qui se réclament partenaires de la RDC ", s’exclame Lambert Mende appelant les Congolais à ne croire qu’en sur eux-mêmes.

BIENTOT UN NOUVEL ENTERREMENT COLLECTIF
Avec les 315 nouveaux corps non identifiés, le ministre de la Justice annonce que le Gouvernement procéderait bientôt à un enterrement groupé de cadavres entreposés dans la morgue centrale de Kinshasa. Les enterrements collectifs se font "régulièrement" à Kinshasa, souligne le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, indiquant que les corps restant à la morgue centrale de la capitale seront "enterrés peut-être dans sept , dix jours, peut-être dans deux semaines".
Alexis Thambwe, qui s’exprimait devant plusieurs ambassadeurs étrangers et responsables congolais, est revenu sur la fosse commune découverte récemment à Maluku. "Je ne parlerai pas de fosse commune parce que fosse commune suppose exécution, massacre, charnier. J’utiliserai le terme de tombe commune", a souligné le ministre. La fosse de Maluku n’est "pas un charnier". "Ce sont des gens qui ont été enterrés, et on les a enterrés conformément à la règlementation qui date de l’époque coloniale" belge, a-t-il ajouté, invitant les ambassadeurs et la presse à visiter la morgue générale de Kinshasa. Rachidi MABANDU

« Allons voter en paix ce dimanche »
mercredi 19 décembre 2018

* « Ne permettons pas aux ennemis de la République de nous voler la fête de notre première passation pacifique du pouvoir », exhorte l’analyste (...)
lire la suite
Shadary, Fayulu et Fatshi évitent les fiefs de leurs concurrents
mardi 18 décembre 2018

* Autant Fatshi n’a pas été signalé à Kindu, sanctuaire du candidat n°13, autant Fayulu semble avoir fait l’impasse sur le Kasaï, citadelle (...)
lire la suite
Démocratie : des ajustements s’imposent
lundi 17 décembre 2018

* « Pourquoi serions-nous absolument obligés de calquer notre schéma politique sur celui d’une culture qui nous est étrangère ? », s’interroge (...)
lire la suite
Corneille Nangaa rassure les Kinois
vendredi 14 décembre 2018

* A 9 jours du vote, le numéro un de la Ceni reste imperturbable et confirme la tenue des élections à la date prévue, car toutes les dispositions (...)
lire la suite
Pierre Lumbi : " nous ne lâcherons pas !"
jeudi 13 décembre 2018

"Dès demain nous allons saisir les juridictions compétentes pour que justice soit faite", a dit le directeur de campagne du candidat Lamuka (...)
lire la suite
"95 % de la logistique électorale déjà en place"
mercredi 12 décembre 2018

"Plus rien ne pourra empêcher la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales le 23 décembre prochain. A onze jours du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting