Dernière minute :
AVEC UNE RENCONTRE DEMONTRANT LA FORCE DE FRAPPE DES BEMBISTES
Thomas Luhaka mobilise pour Bemba
lundi 13 avril 2015

{{Le boulevard Triomphal a connu une ambiance électrisante samedi dernier. Une grande foule, habillée aux couleurs du Mouvement de libération du Congo (MLC) et de la Coordination nationale des Bembistes (CNB), a pris d'assaut le nouveau siège du camp cher à Thomas Luhaka Losendjola. Sur l'effigie des pagnes et des polos, trônait le visage du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo en sa qualité de président national du MLC.}} La mobilisation était à son comble et la joie qui se lisait sur tous les visages en disait suffisamment long sur la détermination de tous ceux qui s'étaient donné rendez-vous sur le boulevard Triomphal. Un évènement de haute portée politique et tout un message comme pour dire " nous y sommes et nous y restons ". Un grand message surtout à l'intention du " Chairman " du MLC toujours en détention à La Haye et qui bénéficie du soutien de ses troupes. Le MLC doit rester " un et indivisible ". C'est ce qu'on lisait sur des banderoles à l'entrée du nouveau siège sur le boulevard Triomphal peint aux couleurs du parti. A l'arrivée du " SG " Thomas Luhaka, accompagné d'Omer Egwake et d'autres cadres du parti, la foule a failli tomber en extase. Les deux ministres, habillés en polo bleu avec mention " MLC " ont été installés sur le podium et donc face à la foule qui scandait des chants en l'honneur de Jean-Pierre Bemba Gombo au rythme d'un orchestre de la capitale invité pour la circonstance. Une vraie fête de famille surtout attendue depuis quelques semaines parce que prévue au départ à la Fikin. Mais, finalement, c'est devant le nouveau siège que des Bembistes se sont réunis. On comprend d'ailleurs, dès lors, le défi qu'il fallait à tout prix relever. {{LES TROIS REVES DE THOMAS LUHAKA}} Dans son speech, le secrétaire général Thomas Luhaka Losendjola a mis l'accent sur les trois rêves du MLC, à savoir la libération de son président national Jean-Pierre Bemba Gombo, son retour triomphal à Kinshasa et son accession à la magistrature suprême de la RDC. Voilà pourquoi, le MLC attend le prononcé du juge de la Cour pénale internationale afin que Jean-Pierre Bemba, détenu depuis sept ans, recouvre sa liberté. C'est là que Thomas Luhaka a dénoncé le fait que certains, au lieu d'aider le " Chairman ", contribuent plutôt à l'enfoncer. Pourtant, aux Concertations nationales, il était question de négocier pour la libération de JP Bemba. Pour cela, il fallait solliciter l'aide du voisin. Comme le voisin a choisi de travailler avec des gens qu'il estimait, voilà qui a suscité la réaction des autres. Evaluant la mission des chefs d'Etat que la RDC a connus, Thomas Luhaka, surnommé " je connais le Congo ", a rappelé que Joseph Kasa-Vubu s'est battu pour l'indépendance du Congo, Joseph-Désiré Mobutu pour l'unité nationale et M'Zee Laurent-Désiré Kabila pour ramener le pays dans l'ordre. Quant à Joseph Kabila, poursuit-il, il a réussi la réunification du pays, la tenue des élections, la réconciliation, la liberté d'expression, le redressement de l'économie et la reconstruction de la RDC. Il a ensuite demandé aux membres du MLC de s'entendre pour que leur parti soit " un et indivisible ". Car, constate-t-il, en 2003, le MLC disposait de 94 députés. En 2006, le MLC n'avait que 64 députés avant de se retrouver, en 2011, avec seulement 22 députés. Il a ainsi appelé à l'unité pour faire mieux en 2016 et conquérir plusieurs sièges de plus. Thomas Luhaka a profité de l'occasion pour sensibiliser les membres du LMLC aux élections à venir afin de relever le défi. Il s'est, en outre, dit convaincu que le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo sera relâché au terme du prononcé du juge de la CPI et qu'il pourra prendre part à l'élection présidentielle en 2016. Si le MLC prend le pouvoir, promet-il, il pourra enfin résoudre les trois problèmes du peuple congolais, à savoir la paix, la justice et le travail. Les militants venus de tous les quatre coins de la ville de Kinshasa ont unanimement salué le message de leur secrétaire général en criant déjà à la victoire de JP Bemba dont le visage rayonnait sur une grande photo brandie par quelques membres comme pour démontrer que le " Chairman " était bel et bien présent lors de la manifestation en son honneur. {{ OMER EGWAKE YANGEMBE CREVE L'ABCES}} Cadre du MLC, Omer Egwake Yangembe fut le premier à intervenir lors du meeting de samedi dernier. Rappelant l'évolution du MLC, il avait clairement indiqué que beaucoup avaient fui Jean-Pierre Bemba Gombo au moment de la rébellion et après. Pourtant, Thomas Luhaka et lui étaient restés. A ce titre, les deux ne sont donc pas des traîtres, sinon ils auraient fui depuis longtemps. Quand JP Bemba avait été encerclé à Beni par le RCD/K-ML, c'est Thomas Luhaka qui s'était interposé. Beaucoup qui sont au Gouvernement avaient chargé Bemba à la CPI alors que Thomas Luahaka était un témoin à décharge. Quand les militaires de Bemba étaient en difficulté en RCA, Jean-Pierre Bemba avait dépêché Thomas Luhaka et Imana Ingulu pour aller à leur rescousse. Lors des travaux des Concertations nationales, poursuit-il, Thomas Luhaka, en qualité de président de la commission " Paix et réconciliation ", avait demandé au président Kabila de pardonner tout le monde et avait plaidé pour la libération des mutins du MLC. La valse d'applaudissements qui a accompagné la déclaration d'Omere Egwake démontrait à suffisance que le " SG " n'avait rien perdu du soutien de la base du MLC. Bien au contraire, aux yeux de ceux qui se sont retrouvés sur le boulevard, le MLC demeure un et n'a pour secrétaire général que Thomas Luhaka Losendjola. Mais, aucune injure n'a été enregistrée contre l'autre camp du MLC à la demande du " SG ". Rien donc n'a été entendu contre Eve Bazaïba et ceux qui travaillent avec elle. La sagesse l'a emporté sur l'injure. {{ THOMAS LUHAKA ET OMER EGWAKE GAGNENT LEUR PARI}} La manifestation de samedi était très attendue par les membres du MLC et la Coordination nationale des Bembistes. Tout un défi qu'il fallait relever face à ceux qui croyaient assez facilement débarrassés du camp dirigé par Thomas Luhaka Losendjola et Omer Egwake Yangembe. La mobilisation réalisée sur le boulevard triomphal contribue à démontrer, aux yeux de bon nombre d'observateurs avertis que les choses ne font que commencer et que ce camp est capable de très grandes choses. D'ailleurs, nous a-t-on confié, d'autres activités sont prévues en faveur de Jean-Pierre Bemba Gombo qui doit s'être rendu compte, à la lumière de la démonstration de samedi dernier, qu'il continuera chaque jour à bénéficier su soutien des siens qui ne jurent que par sa libération et son retour à Kinshasa. {{ M. M. }}
La CENCO interpelle la majorité à l’Hémicycle !
vendredi 18 septembre 2020

*Les évêques catholiques l'invitent à ne pas abuser de sa supériorité numérique, mais à voter les lois qui promeuvent la démocratie plutôt que les (...)
lire la suite
Atundu s’intérroge : " maladresse d’un zélé représentant de Kigali ou d’un test du Rwanda de la capacité de riposte des autorités congolaises ?"
vendredi 18 septembre 2020

Ancien porte-parole de l'ancienne Majorité présidentielle et haut cadre du FCC, André-Alain Atundu s'est livré, hier jeudi 17 septembre, à l'un de (...)
lire la suite
Le procès-Kamerhe reprend aujourd’hui dans l’indifférence générale !
vendredi 18 septembre 2020

C’est en principe aujourd’hui, à la Chambre foraine de la Cour d’appel de Gombe qui siège à la prison centrale de Makala que reprend le procès en appel (...)
lire la suite
La FEC se propose d’importer du ciment à partir du Congo-Brazzaville
jeudi 17 septembre 2020

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) sollicite une dérogation sur l’importation du ciment à partir du Congo-Brazzaville. Elle en a fait part (...)
lire la suite
Les investisseurs australiens promettent de soutenir l’égalité du genre
jeudi 17 septembre 2020

En séjour à Kinshasa, la délégation d'investisseurs australiens a promis d'aider le Gouvernement congolais à développer le genre dans les secteurs de (...)
lire la suite
Pas de mises en place dans la territoriale, au mépris de l’accord FCC-CACH
jeudi 17 septembre 2020

Dans un communiqué mardi dernier, les membres de cette importante plateforme politique désapprouvent les nominations faites en juillet dernier (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting