Dernière minute :
LA BASE S’INTERROGE, LES OBSERVATEURS AUSSI
Le Palu doit se déterminer par rapport aux enjeux
mardi 24 février 2015

{{Les enjeux s'annoncent déjà et il est temps pour les partis dignes de ce nom, pour ne pas parler des grandes formations politiques connues en RDC, de se déterminer par rapport aux élections qui pointent à l'horizon. Il s'agit donc des perspectives. Voilà pourquoi, le regard se tourne présentement vers le Parti lumumbiste unifié qui, par la voix de son secrétaire général chef du parti, Antoine Gizenga Fundji, a dernièrement fait une déclaration qui a fait grand bruit. Et ce, après avoir organisé des ateliers de haute facture lors de son jubilé. Mais, comment le parti du patriarche envisage-t-il son avenir politique ? La question est sur les lèvres de la base et des observateurs de la politique congolaise.}} Si, de 2006 à 2011, le Palu s'était politiquement bien tiré d'affaire avec un accord sur la Primature pendant cinq ans, on semble assister, à partir de 2011, à une baisse de régime dans la collaboration entre la famille politique du chef de l'Etat, la Majorité présidentielle, et le Parti lumumbiste unifié. Au point que la formation politique chère au patriarche de Gungu n'a obtenu que deux postes ministériels au sein du Gouvernement de cohésion nationale. Pourtant, en 2006, la caution apportée par le Palu, en accord avec l'Alliance de la Majorité présidentielle, avait joué un rôle déterminant pour permettre à Joseph Kabila de gagner en encrage à l'Ouest de la RDC. Mais, après la première législature, le PALU ne s'est plus du tout retrouvé au poste d'avant-garde et a perdu quelques galons. {{BASE ET OBSERVATEURS S'INTERROGENT SUR L'AVENIR DU PALU}} Quel avenir pour le Parti lumumbiste unifié en perspectives des élections qui pointent à l'horizon ? La base s'interroge, les observateurs aussi. Car, indique-t-on, le Palu doit s'assumer pour jouer vraiment un rôle correspondant à son poids historique, sociologique et politique. D'abord, c'est le plus vieux parti politique lumumbiste et il n'y a pas plus lumumbiste qu'Antoine Gizenga Fundji en RDC. C'est le réceptacle du combat lumumbiste. De plus, le Palu c'est le parti le mieux implanté, voire enraciné dans la province du Bandundu et aussi l'un de plus grands partis tant dans la capitale congolaise que dans l'Ouest du Congo-Kinshasa. Cela a été démontré avec la caution apportée au pouvoir actuel, même si dans la redistribution des cartes au sein du Gouvernement de cohésion nationale, le Palu n'a pas obtenu grand-chose. Mais, il ne fait l'ombre d'aucun doute que le Palu est un allié idéologique sûr du pouvoir, même s'il s'en est moins bien sorti que certains kabilistes de dernière heure et ceux venus dans la foulée de l'Opposition. Voilà pourquoi, de plus en plus de voix s'élèvent pour que le Palu se remobilise afin d'envisager les enjeux futurs à la manière d'un grand parti politique. Après l'accord sur la Primature obtenu en 2006 où, durant la première législature, le Palu a joué un rôle de premier plan, que vise désormais la formation politique chère à Antoine Gizenga ? La base comme les observateurs voudraient que ce parti lumumbiste ne s'arrête pas en si bon chemin. Mais que plutôt, fort de son poids politique, le Palu sorte en bonne place à l'issue des enjeux électoraux qui pointent à l'horizon. {{ALIGNER DE BONS ELEMENTS LORS DE PROCHAINES ELECTIONS}} Le rôle que le Palu devra jouer lors de prochaines élections est fonction des éléments à aligner. Pour cela, Antoine Gizenga, en sa qualité de chef du parti incontestable et incontesté, devra savoir aligner de bons éléments capables de mener la grande offensive politique. Par bons éléments, soulignent la plupart des observateurs, il faut entendre des cadres certes fidèles, mais aussi qui ont une envergure nationale et internationale pour permettre à ce grand parti politique de jouer vraiment le rôle qui est le sien sur l'échiquier national. En un mot comme en mille, le Palu doit marquer son territoire. Et cela est bien possible au regard des ressources dont regorge le plus vieux et le plus grand parti lumumbiste en RD Congo. Et les bons éléments, ce n'est pas en tout cas ce qui manque au Palu. Bien au contraire. Car, le Parti lumumbiste unifié compte aujourd'hui des cadres dans toutes les provinces de la RD Congo et rien ne peut le priver de ses ambitions sur toute l'étendue du territoire national. Il suffira donc que le chef du Palu aligne des éléments capables de récolter du bon fruit à l'issue des élections qui s'annoncent. Or, ce genre de bataille exige une bonne et longue préparation afin d'envisager les résultats avec confiance. La base du Palu et les observateurs croient en la capacité des cadres de cette formation politique de relever le défi et invitent le secrétaire général à s'impliquer pour que le poids politique du Palu impacte la marche du pays à partir des enjeux futurs. Ce qui permettra à ce parti, confie-t-on, de revenir au devant de la scène et ainsi jouer le rôle que tous les observateurs attendent de lui. {{M. M.}}
Modeste Bahati Lukwebo entame les audiences ce mercredi
mercredi 20 janvier 2021

* D'orès et déjà, des invitations sont lancées aux partis et regroupements politiques ayant des députés à l'Assemblée nationale. L’informateur du (...)
lire la suite
Fatshi tenté par le contournement du tandem Bemba-Katumbi ?
mardi 19 janvier 2021

* Entretemps, une réunion des députés de l'Union sacrée est annoncée pour ce mardi. Moïse Katumbi et ses députés nationaux ont-ils claqué la porte de (...)
lire la suite
Covid-19 : Les hôpitaux débordés
vendredi 15 janvier 2021

* Face à l'augmentation exponentielle des cas positifs en Rdc, le Comité multisectoriel de riposte annonce bientôt des mesures plus drastiques. (...)
lire la suite
Voici les neuf remèdes prescrits par la Cenco
jeudi 14 janvier 2021

* Outre la réforme en profondeur du SECOPE, les évêques recommandent, entre autres, le soutien de la gratuité par des financements alternatifs de (...)
lire la suite
Sénat : ça chuchote sur une pétition contre six membres du bureau
mercredi 13 janvier 2021

* Entre-temps, en dépit du démenti du Rapporteur, le nom du questeur de la Chambre Haute cité - à tort ou à raison - dans une vaste opération de (...)
lire la suite
Le FCC dénonce un putsch contre le régime constitutionnel issu des élections de 2018
mardi 12 janvier 2021

* «Une nouvelle majorité se constate en début de législature et non en cours», s’insurge la Cellule de communication de la Kabilie dans un communiqué (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting