Dernière minute :
LE PATRIARCHE DES LUMUMBISTES CONGOLAIS SE PRONONCE ENFIN
Gizenga pour la tenue de toutes les élections dans les délais
lundi 9 février 2015

Sans ambages, le Parti Lumumbiste unifié (PALU) a, dans une déclaration politique rendue publique hier 8 février à son siège, demandé le respect des échéances constitutionnalisées des élections et la publication rapide d’un calendrier global par la CENI. En clair pour le PALU, les élections présidentielle, législatives, provinciales, municipales, urbaines et locales ne doivent pas connaître un glissement. Il tient donc au cycle électoral tel que décliné dans la Constitution. Objectif avoué du parti cher à Antoine Gizenga : apaiser les esprits et permettre aux forces politiques et sociales, ainsi qu’à l’ensemble de la population congolaise de se préparer à ce combat démocratique. Une prise de position applaudie de deux mains et de deux pieds par les cadres et militants du PALU survoltés. Tous ont été galvanisés par cette « parole de Gizenga » servie par le Premier Secrétaire permanent adjoint, et porte-parole du parti, Sylvain Ngabu Chumbu. La position du PALU découle naturellement de son attachement au respect de l’architecture normative de la République. Aussi, le parti cher au patriarche des Lumumbistes aimerait-il voir le Parlement en faire autant. Car pour le PALU, le respect de la loi et du règlement cristallisant la séparation des pouvoirs est le socle d’un Etat de droit. Lors de cette matinée politique, le PALU est revenu sur les incidents des 19, 20 et 21 janvier qui ont secoué la capitale et quelques villes du pays, suite au vote du projet de loi modifiant la loi électorale de 2006. Le PALU condamne avec la plus grande fermeté ce qu’il considère comme de la « manipulation politicienne dont a fait l’objet la population tant de la part des milieux de la majorité que dans le chef de l’opposition ». Selon le PALU, les pertes en vies humaines et des dégâts enregistrés lors de ces folles journées auraient pu être évitées si « une concertation permanente était maintenue au sein de la coalition majoritaire, mais aussi avec l’opposition. » Tout compte fait, le PALU appelle à un plus grand sens de responsabilité et de maturité tant dans le camp de la Majorité que de l’Opposition. Lire ci-dessous l’intégralité de la déclaration politique du PALU. {{ Didier KEBONGO }} {{Déclaration politique de Palu}} - Camarades membres du Parti, à vos différents titres et qualités, - Mesdames et Messieurs de la Presse, - Mesdames et Messieurs, Au nom de la Direction politique du Parti Lumumbiste Unifié, PALU, j’ai l’honneur de vous donner lecture, ce jour, de la Déclaration politique du PALU telle que signée en date du 28 janvier 2015 par le Secrétaire Général et Chef du Parti, le Patriarche Antoine GIZENGA, en lien avec les événements survenus à Kinshasa et dans certains coins de la République Démocratique du Congo. En raison de l’agenda politique du moment, la cérémonie de ce jour a été convoquée au Siège de notre Parti pour que les Cadres et les divers responsables de nos Structures de base (Provinces, Sections, Cercles et Cellules) entendent la Déclaration dont la teneur suit. Le Peuple Vaincra! {{1er Secrétaire Permanent Adjoint, Porte-parole Sylvain NGABU CHUMBU REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO PARTI LUMUMBISTE UNIFIE «PALU» LE SECRETAIRE GENERAL CHEF DU PARTI}} Déclaration du Parti Lumumbiste Unifié relative aux incidents survenus sur le territoire national du lundi 19 au mercredi 21 janvier 2015 Le Parti Lumumbiste Unifié (PALU), par la voie de la présente déclaration, déplore avec la plus grande tristesse et le plus grand émoi les incidents ayant émaillé la ville de Kinshasa et quelques agglomérations sur le territoire national, du lundi 19 au mercredi 21 janvier 2015, suite au vote du projet de loi modifiant et complétant la loi n°06/006 du 9 mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales, telle que modifiée par la loi n°11/003 du 25 juin 2011. Le PALU condamne avec la plus grande fermeté la manipulation politicienne dont a fait l’objet la population, tant de la part des milieux de la majorité que dans le chef de certains groupes de l’opposition, conduisant ainsi à des pertes en vies humaines inacceptables et à des dégâts matériels inutiles. Le PALU saisit cette occasion pour présenter ses sincères condoléances aux familles des victimes déplorées, ainsi que sa compassion à toutes les victimes de pillage et de destructions méchantes. Le PALU se réjouit de l’issue finale réservée au projet de loi susmentionné. Celui-ci n’aurait jamais dû comprendre des dispositions en rapport avec les matières relevant du domaine de compétence réglementaire réservée exclusivement à la CENT au terme de l’Article 211 de la Constitution. Par son attachement au respect de l’architecture normative de la République, le PALU exige le respect des échéances constitutionnalisées des élections et la publication rapide d’un calendrier global par la CENI afin d’apaiser les esprits et de permettre aux forces politiques et sociales, et à l’ensemble de la population, de se préparer sereinement à ce combat démocratique. Le PALU rappelle au Parlement son devoir du respect des domaines de la loi et du règlement cristallisant la séparation des pouvoirs, socle d’un Etat de droit. Il encourage le Parlement à ne pas ménager d’efforts et de vigilance pour toujours mieux identifier les matières règlementaires relevant du Gouvernement et de les débarrasser de son œuvre législative. Le PALU rappelle que les incidents déplorés auraient pu être évités si une concertation permanente était maintenue au sein de la coalition majoritaire, mais aussi avec l’opposition. Le PALU est fortement préoccupé par les mesures d’encadrement mises en place ces derniers jours ainsi que par la restriction des droits individuels et de la liberté d’expression de la presse. Tout en réaffirmant son attachement au droit de manifester, le PALU appelle la population au calme et au respect de l’ordre public. Par la même occasion, le PALU met en garde toute formation politique n’ayant d’autre visée que l’instauration du chaos en RDC pour accéder au pouvoir. II rappelle que seules les urnes, par la voie des élections, peuvent conférer la légitimité et donner accès aux plus hautes fonctions d ‘Etat. Voilà pourquoi, le PALU condamne avec la plus grande fermeté toute instrumentalisation de la population à des fins personnelles et pour des calculs politiciens. Le PALU en appelle à un plus grand sens de responsabilité et de maturité tant dans le camp de la Majorité que de l’Opposition. Nul ne doit céder aux démons de la provocation, en se refusant d’user des voies légales et démocratiques, pour imposer son opinion afin d’aboutir à l’alternance ou au changement. Le PALU rappelle que l’instrumentalisation de la population conduit à la radicalisation, aux extrêmes et à l’intolérance. Nul n’est besoin de rappeler les cas malheureux connus par certains pays africains ou par notre propre pays dans le passé. De ce qui précède, le Parti Lumumbiste Unifié (PALU): 1. Soutient que le cycle électoral doit être conduit à son terme, jusqu’à la mise en place des Institutions locales et provinciales, de façon à assurer le renouvellement cyclique et régulier de toutes les Institutions du pays; 2. Engage les Institutions de la République à oeuvrer dans le sens du respect des règles du combat démocratique et ce, dans le strict respect de la Constitution; 3. Engage la Communauté Internationale à demeurer compréhensive par rapport aux aspirations légitimes du Peuple congolais pour un accompagnement dans sa quête de la paix, du bien —être et du développement; 4. Réaffirme son engagement pour la tenue, dans les délais constitutionnels, de toutes les échéances électorales, dans le strict respect des normes d’ouverture et de transparence Le Peuple Vaincra {{ Fait à Kinshasa, le 28 janvier 2015 Pour le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) Antoine GIZENGA}}
Les jeux de la Francophonie en 2021 à Kinshasa
mercredi 17 juillet 2019

" Il s'agit là d'un exploit réalisé par votre Gouvernement qui le dédie comme cadeau aux Congolaises et Congolais ", se réjouit le Premier ministre (...)
lire la suite
FCC-CACH : la coalition menacée
mardi 16 juillet 2019

La passation de pouvoir entre le Président sortant et son successeur a eu lieu le 24 janvier dernier. Près de 6 mois après, le constat est là: on (...)
lire la suite
Guy Loando Mboyo vise la Questure
lundi 15 juillet 2019

Sans attendre la publication du calendrier du vote, les ambitions aux différents postes du futur Bureau définitif du Sénat ont commencé à (...)
lire la suite
Freddy Matungulu dans le filet de Fatshi
vendredi 12 juillet 2019

*"J'ai répondu favorablement à l'appel et souhaite dire ma gratitude au Président de la République", a réagi ce leader de Lamuka, dans un communiqué (...)
lire la suite
Sankuru : le énième report suscite des tensions
jeudi 11 juillet 2019

Pour une énième fois, l'élection du Gouverneur et du Vice-gouverneur vient d'être renvoyé au Sankuru. Président de la Commission Électorale Nationale (...)
lire la suite
FCC : Modeste Bahati suspendu !
mercredi 10 juillet 2019

* C’est aujourd’hui que sera connu le ticket conduit par Thambwe Mwamba. C’est sans doute l’épilogue du feuilleton « Bahati ». La sentence est (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting