Dernière minute :
DÉSIGNÉ INFORMATEUR
Modeste Bahati : " C’est une mission très délicate dont dépend la survie du pays"
mardi 5 janvier 2021

Le professeur Modeste Bahati Lukwebo a réuni les cadres de son parti politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), le samedi 2 janvier, à l'occasion de sa désignation comme informateur. Dans sa brève adresse à cette occasion, il a souligné le caractère délicat de la mission que lui a confiée le chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi.

" La mission que le chef de l'Etat m'a confiée est une mission très délicate de laquelle dépend la survie du régime et même du pays .Vous savez combien le peuple attend de nous les dirigeants, un brin d'espoir pour que sa situation change dans le bon sens", a-t-il déclaré.

Le professeur Modeste Bahati Lukwebo a précisé que cette tâche n'est pas seulement sienne. Elle concerne tous les congolais au regard de l'importance de la question de l'identification de la nouvelle majorité parlementaire.

" La mission d'informateur n'est pas seulement mienne. C'est une mission à nous tous", a déclaré l'ancien ministre du Travail et Prévoyance sociale sous un tonnère d'applaudissements des militants et cadres de son parti politique.

Pour relever ce défi, l'autorité morale du regroupement politique l'AFDC et Alliés dit compter sur l'aide de Dieu Tout Puissant et de l'ensemble du peuple congolais. " C'est le bon Dieu qui va nous guider à réussir cette étape si importante. Sachez que quand on est élevé, en même temps, des ennemis s'élèvent. Ne croyez pas que ceci est bien pris par tout le monde. Nous devons chaque jour combattre par la prière et le travail pour démontrer que nous sommes effectivement au service du peuple congolais ", a indiqué Modeste Bahati.

Le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi a, par un communiqué lu à la télévision nationale par son directeur de cabinet a.i le professeur Eberande Kolongele, le 31 décembre 2020, désigné le sénateur Bahati Lukwebo comme informateur. Il devra, durant 30 jours, identifier la nouvelle majorité parlementaire pour la formation d'un nouveau Gouvernement.

Ce choix a suscité des réactions en sens divers dans l'opinion. Nombre d'analystes ont salué cette nomination faite par le président de la République au regard de l'expertise et de la compétence de Modeste Bahati Lukwebo.

A ceux qui soutuennent que cette nomination n'a pas de valeur juridique au regard de sa forme, des analystes pro Bahati rétorquent en rappelant qu'en 2012 le président de la République honoraire Joseph Kabila a nommé Charles Mwando Nsimba comme informateur par un communiqué.

A travers une déclaration le dimanche 3 janvier, le Front Commun pour le Congo (FCC) a affirmé que le chef de l'État a violé l'article 78 de la Constitution en nommant Modeste Bahati Lukwebo comme informateur alors que le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba n'a pas encore démissionné. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Denis Mukwege parle d’un pas important pour la justice internationale et pour la lutte contre l’impunité
mercredi 6 janvier 2021

L'arrestation de Roger Lumbala dans le cadre du rapport mapping constitue un pas important pour la Justice internationale. Prix Nobel de la paix, (...)
lire la suite
Roger Lumbala, la première victime du rapport "Mapping de l’Onu"
mercredi 6 janvier 2021

C’est depuis samedi dernier que le Parquet près la Cour de répression contre les crimes internationaux de Paris (France) a placé en détention (...)
lire la suite
Félix Tshisekedi inaugure l’Ecole de guerre de Kinshasa
mercredi 6 janvier 2021

*Selon le général Célestin Mbala, cet établissement est le 2ème du genre en Afrique centrale, après celle du Cameroun. Le président congolais (...)
lire la suite
Appel du Général d’Armée Célestin Mbala aux formateurs de l’EGK
mercredi 6 janvier 2021

Le chef d'Etat-major général des Forces armées a appelé les cadres de l'Ecole de guerre de Kinshasa, à travailler dans la détermination. Car, une (...)
lire la suite
Les députés FCC opposés au contrôle parlementaire pendant la session extraordinaire en cours !
mercredi 6 janvier 2021

La session extraordinaire de l’Assemblée nationale s’est ouverte hier mardi 5 janvier au palais sur le fond d’une vive tension. Les députés du (...)
lire la suite
"Le bureau d’âge ne peut aller au delà de ses compétences", dixit Didier Manara
mercredi 6 janvier 2021

Le président du groupe parlementaire PPRD, Didier Manara accuse le bureau d'âge de la Chambre basse du Parlement de violation de l'arrêt de la Cour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting