Dernière minute :
INFRASTRUCTURES, ENERGIE, SANTE SUR FOND DE LUTTE CONTRE LA COVID -19…
La Chine prête à accompagner le Président Tshisekedi
mardi 5 janvier 2021

* Attendu ce soir à Kinshasa, le ministre chinois des Affaires étrangères entend aussi exprimer le soutien de Pékin à la présidence rd congolaise de l'UA.

Au plan diplomatique, la RDC démarre 2021 sur les chapeaux de roue. Kinshasa accueille, en effet, ce mardi 5 janvier, le ministre chinois des Affaires étrangères. Programmée de longue date mais contrariée notamment par les élections en RDC de 2018 et la Convid-19, cette visite servira à relancer le dialogue de très haut niveau, confie l'ambassadeur de Chine à Kinshasa au cours d'un entretien, hier, avec la presse. " La RDC est un partenaire important et stratégique de la Chine ", souligne l'ambassadeur Zhu Jing.

Normal donc que la visite du chef de la diplomatie chinoise porte sur le renforcement du dialogue, de la confiance politique mutuelle sur des sujets d'intérêt commun y compris aux plans régional et international.

L'autre volet de la mission du haut dirigeant chinois, ajoute le chef de la mission diplomatique chinoise en RDC, est relative à la coopération pragmatique, concrète, gagnant gagnant entre nos deux pays.

" LA COOPERATION DEMEURE SUR LA BONNE VOIE "

De fait, note avec satisfaction l'ambassadeur Jin, depuis l'avènement du Président Félix-Antoine Tshisekedi au pouvoir, la coopération demeure sur la bonne voie. Les travaux de construction du Centre culturel et artistique d'Afrique centrale avancent normalement. Le nouvel hôpital de Lubumbashi est terminé. " J'ai personnellement remis la clé, en mars dernier, à la partie rd congolaise ", rappelle Zhu Jing.

Autre preuve de la vitalité de la coopération sino-congolaise, indique le diplomate chinois, le commerce bilatéral pour les 10 premiers mois de 2020 a représenté 7 milliards de dollars dont 3,7 milliards d'excédent pour la RDC. Soit une croissance annuelle de 34%. En clair, constate l'ambassadeur Jing, pendant que du fait de la Covid-19, les échanges reculent à l'internationale, " nous nous avançons ". En RDC, les entreprises chinoises avancent. Il y a trois semaines, 500 millions ont été investis à Tenke- Fungurume. Des investissements créateurs de plus de 50.000 emplois, se réjouit le diplomate chinois qui conclut que la coopération sino-congolaise se porte bien ".

DEUX CONVERGENCES : "LE PEUPLE D'ABORD " ET " TOUT POUR LE PEUPLE "

Pour autant, le potentiel existant étant énorme, on doit continuer à avancer de façon à faire bénéficier, souligne l'ambassadeur. L'objectif étant de parvenir au bien-être du peuple congolais. Et Zhu Jing de relever la convergence entre la vision du chef de l'Etat congolais "Le peuple d'abord " et la devise de la Chine "Tout pour le peuple ".

Membre permanent du Conseil de sécurité des Nations-Unies, la Chine se met toujours aux côtés de la RDC dont elle est la " fidèle défenseure " au sein de la plus haute instance de l'ONU. " Nous nous soutenons mutuellement sur la sécurité et l'intégrité territoriale ", relève l'ambassadeur Jing. La RDC a toujours soutenu le principe d'une seule Chine, note le diplomate chinois. Cela rentre dans le cadre du partenariat sino-congolais. Cela fait 20 ans que les casques bleus chinois sont présents en RDC pour défendre l'intégrité du pays. La Chine participe aussi à la formation des militaires congolais.

SOUTIEN DE PEKIN A LA PRESIDENCE RD CONGOLAISE DE L'UA

La visite du ministre Wang Yi intervient à un mois de la présidence rd congolaise de l'Union africaine. L'occasion sera donc tout indiquée pour Pékin de connaitre l'agenda congolais, à savoir les grandes lignes, les priorités de l'action du Président Tshisekedi pour mieux l'accompagner dans sa tâche, annonce l'ambassadeur Jing.

2021 est aussi l'année durant laquelle devrait se tenir le Forum sur la coopération sino-africaine. Le dernier meeting de cette réunion marquée par les 8 initiatives du Président Xi Jinping a eu lieu à Beijing en 2018 Bien réalisées, la plupart de ces initiatives sont en train d'être mises en œuvre. Il sera question de lancer de nouveaux chantiers pour la période 2021-2024.

UNE TRADITION DIPLOMATIQUE SYNONYME DE LA PREFERENCE AFRICAINE

Auparavant, l'ambassadeur Zhu Jing a rappelé que depuis 31 ans le ministre chinois des Affaires étrangères réserve au seuil de chaque année sa toute première visite à l'étranger à l'Afrique. Plusieurs raisons à cette préférence africaine, confie le diplomate chinois. Le fait que l'Afrique est le continent qui comprend nombre de pays en développement.

La Chine étant le plus grand pays en développement. Cette réalité géopolitique fait que les deux parties ont des intérêts vitaux communs sur lesquels se tisse une amitié de longue date qui résiste aux évolutions et se consolide toujours. L'autre raison tient au fait que la Chine et l'Afrique ne sont pas seulement de meilleures amies. Ils ont aussi une communauté de destin du fait ont un passé commun, explique Zhu Jing. Les pays africains et la Chine ont connu la colonisation, l'occupation ou encore l'oppression. Ils se sont libérés au milieu ou peu après du siècle dernier. La chine en 1949 et l'Afrique à partir des années 1960. Ce passé commun fait que ces deux peuples cherchent la paix et le développement comme mission prioritaire. " Cela nous demande d'être en contact très étroit. D'où l'intensification des visites ", souligne l'ambassadeur Zhu Jing.

A ces deux mobiles de fond s'ajoute un troisième plutôt conjoncturel mais ô combien significatif, à savoir la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. Durant cette dure épreuve, l'Afrique a été le premier soutien de la Chine. Le pays de Xi Jinping a été aussi en première ligne pour aider les pays africains. Du reste, rappelle Zhu Jing, lors du sommet sino-africain consacré à la Covid-19, le Président Xi Jinping a annoncé que le vaccin chinois qui sera un bien public commun allait aider les pays africains. D'autres mesures comme le transfert d'expériences, l'équipement, la formation du personnel médical et l'annulation de la dette de certains pays africains ont été prises par la plus haute autorité chinoise. La RDC fait partie des pays bénéficiaires. Notamment avec l'hôpital de l'amitié sino-congolaise.

Enfin, le périple africain - Nigeria, RDC, Botswana, Tanzanie, Seychelles - du ministre Wang Yi en pleine deuxième vague de la Covid-19 montre à quel point la Chine tient à son amitié avec l'Afrique. Le ministre des Affaires étrangères a insisté de venir malgré la pandémie", confie l'ambassadeur de Chine. " Le dialogue est irremplaçable avec les meilleurs amis ", conclut Zhu Jing. José NAWEJ
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL (AAON)
vendredi 15 janvier 2021

1. Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a reçu un financement additionnel de l'Association Internationale pour le Développement (...)
lire la suite
Kinshasa : de moins en moins d’embouteillages après l’ouverture des sauts-de-mouton
vendredi 15 janvier 2021

Le Chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi avait vu juste en insérant la construction de sauts-de-mouton dans son programme de 100 jours, lancé (...)
lire la suite
AVIS AU PUBLIC
vendredi 15 janvier 2021

Etude d'Impact Environnemental et Social (EIES) pour la réhabilitation et la modernisation du Centre de Développement Communautaire de KIRINGYE (...)
lire la suite
AVIS AU PUBLIC
vendredi 15 janvier 2021

Etude d'Impact Environnemental et Social (EIES) des travaux liés à la réhabilitation de la piste rurale, entretien et construction des ouvrages (...)
lire la suite
AVIS AU PUBLIC
vendredi 15 janvier 2021

Etude d'impact Environnemental et Social (EIES) des travaux de réhabilitation de la piste rurale, entretien et construction des ouvrages d'arts (...)
lire la suite
AVIS AU PUBLIC
vendredi 15 janvier 2021

Etude d'Impact Environnemental et Social (EIES) des travaux de réhabilitation de la piste rurale, entretien et construction des ouvrages d'arts (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting