Dernière minute :

Lutte contre la malaria : Sanru Asbl lance la campagne " j’aime ma famille, je la protège du paludisme "
mardi 5 janvier 2021

Sanru Asbl a, à l'issue d'une séance de briefing avec les journalistes de Kinshasa, jeudi 31 décembre dernier, procédé au lancement de la campagne " j'aime ma famille, je la protège du paludisme ". L'Asbl a jugé utile de sensibiliser en premier les professionnels des médias de la capitale dont les organes respectifs vont porter les mesures préventives de lutte contre le paludisme ainsi que leur vulgarisation. L'objectif de ladite campagne, explique Jennyfer Tamba, chargée de communication de Sanru Asbl, c'est de démontrer aux responsables des familles que l'application des mesures préventives est la résultante d'un geste d'amour, et que la responsabilité est aussi de protéger leurs enfants contre le paludisme.

" Si j'aime ma famille, je dois la protéger du paludisme. L'application des gestes barrières de lutte contre le paludisme est le résultat d'un geste d'amour. Si j'aime mes enfants, ma femme ou mon mari, je dois les protéger du paludisme. C'est ça le message que nous voulons donner à la population congolaise ", a souligné Mme Jennyfer Tamba.

Durant cette séance très pédagogique, l'Asbl Sanru recommande à la population de mettre en pratique les différentes étapes qui constituent les gestes barrières dans la lutte contre cette maladie.

Il s'agit des mesures telles que l'utilisation de la moustiquaire qui est de la responsabilité des parents sensés protéger leurs enfants, la gestion des eaux claires pour empêcher la reproduction des moustiques, l'assainissement du milieu qui ne doit pas être une pratique individuelle "car, insiste Jennyfer Tamba, l'insalubrité du voisin peut être une source de reproduction des moustiques pour vous. "Nous devons nous imprégner la pratique de curer les caniveaux devant nos parcelles, cela doit être primordial car ces eaux constituent des gîtes de reproduction des moustiques lorsqu'elles sont exposées aux rayons solaires. "

Ce n'est pas tout. À ces mesures préventives, il faut ajouter la gratuité des intrants et la lutte contre leur vente illicite.

" Si j'aime mon pays, je dois lutter contre la vente illicite des intrants. Parce qu'on se fait dépouiller. Ces médicaments sont donnés gratuitement. Ils ne sont pas destinés à la vente. C'est ainsi qu'ici, nous tenons à éveiller la conscience des Congolais, sentir l'implication de la population à dénoncer cette pratique ", a-t-précisé.

Jennyfer Tamba recommande à la population l'utilisation de call center : le 106, pour des questions, des personnes désirant s'informer et le 107 pour dénoncer la vente des intrants dont les moustiquaires. Outre l'information et la dénonciation, ce numéro vert permet aux populations d'alerter Sanru Asbl en cas de rupture en médicaments en vue de leur approvisionnement.

Autre mesure barrière contre le palu, selon la chargée de communication de Sanru Asbl, " toute fièvre n'est pas paludisme ". De ce fait, elle conseille à la population de toujours se faire dépister au lieu de se livrer à l'automédication. Pour Jennyfer Tamba, le dépistage du paludisme permet également de lutter contre l'auto-médication.

Considérant les risques néfastes auxquels le paludisme expose, Jennifer Tambainsiste sur le fait que la femme enceinte soit l'une des personnes vulnérables au paludisme. Pour sa protection et par amour pour son enfant, elle doit appliquer des mesures de prévention contre le paludisme, notamment en allant au CPN et TPI ainsi que l'utilisation de la moustiquaire imprégnée.

Cette séance de briefing qui a marqué le lancement de la campagne " j'aime ma famille, je la protège du paludisme " s'est clôturée par la projection des spots de sensibilisation à la lutte contre le paludisme. Didier KEBONGO
Ambassadeur d’Italie : le 6 millionième tué de l’insécurité de l’Est de la RDC !
vendredi 26 février 2021

C’est le lundi dernier que Luca Attanasio, l’Ambassadeur d’Italie en RDC a été tué avec son garde-du-corps italien et le chauffeur congolais du PAM sur (...)
lire la suite
RDC : l’APROMEN sensibilise des jeunes et femmes à la Normalisation et métrologie
vendredi 26 février 2021

Une vingtaine des jeunes et femmes du secteur privé de la société civile participent, depuis le jeudi 25 février à Kinshasa, aux journées (...)
lire la suite
L’importance de Spoutnik V dans la stratégie russe en Afrique vue par un expert
vendredi 26 février 2021

Avec la distribution de son vaccin anti-Covid Spoutnik V, la Russie dispose "d'un levier stratégique très important du soft power" en Afrique et (...)
lire la suite
L’arrivée opportune des vaccins chinois en Afrique montre que la Chine honore ses engagements en faveur de la vaccination mondiale contre le COVID-19
vendredi 26 février 2021

NAIROBI, 25 février (Xinhua) -- Avec l'arrivée opportune du vaccin chinois Sinopharm, le Sénégal a officiellement entamé mardi la première phase de sa (...)
lire la suite
Les gens sont restés dans la ville où ils vivent et travaillent pour fêter le Nouvel an chinois, ce qui a boosté la consommation pendant les vacances
vendredi 26 février 2021

La Fête du printemps est une vitrine importante pour observer la vitalité de l'économie chinoise. Durant la semaine d'or de la Fête du printemps, un (...)
lire la suite
Le Maroc et le Burundi établissent une feuille de route de coopération pour la période 2021-2024
vendredi 26 février 2021

Rabat - Le Royaume du Maroc et la République du Burundi ont établi, jeudi à Rabat, une feuille de route de coopération couvrant la période allant de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

A quand le feu vert pour lever le couvre-feu ?

Lors des pourparlers du Centre interdiocésain de Kinshasa, les Congolais avaient sorti de leur imagination de feu un concept : mesures de décrispation politique. Pourquoi notre " Fatshi national" (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting