Dernière minute :

La charité et le développement des nations
mardi 5 janvier 2021

(Par l'Evangéliste Colin NZOLANTIMA)

Aux Etats-Unis, après le krach économique et financier de 1929, le désespoir était profond à travers la population. En 1933, après son élection, dans son discours d'investiture, le Président Roosevelt lut le passage biblique de Paul aux Corinthiens (1 Corinthiens 13) qui bouleversa toute la nation et permit la relance économique. Cet acte désintéressé a stimulé tous les américains.

A chaque fin d'année, les communautés chrétiennes, les acteurs politiques, les entreprises et les professionnels de tous les secteurs manifestent subitement un engouement aux actes de générosité et de compassion.

Les prisons, les orphelinats, les homes de vieillards, les hôpitaux… débordent de visiteurs et de dons. Des entreprises distribuent des denrées alimentaires, les communautés religieuses organisent des cérémonies avec jeûne, des retraites, des prières, des intercessions… pour rendre grâce à Dieu. Malheureusement, passées les fêtes, la misère s'installe davantage. Les motivations ne sont pas souvent saines.

L'IMPORTANCE DE LA COMPASSION

Dieu ayant eu la compassion de l'humanité en déperdition, a donné son Fils. C'est chaque jour que les chrétiens devraient manifester ces actes de charité.

Cet amour nous conduit à la connaissance et au discernement des choses justes pour servir la communauté tous les jours. Ainsi, nos proches ne seront jamais dans un état de dénuement, ni de mendicité.

L'obéissance à la volonté et l'application des commandements de Dieu donnent la dignité au peuple.

LE ROLE DE L'AGRICULTURE DANS LA RESOLUTION DES CRISES.

Au début de l'année 2020, le message d'Esaïe 58, 7-9 sur le vrai jeûne devait servir de fondement à toutes les politiques socioéconomiques des nations, des communautés religieuses, des entreprises, des acteurs sociaux :

" Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile. Si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable. Alors, ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement; Ta justice marchera devant toi, et la gloire de l'Éternel t'accompagnera", écrit le prophète Esaïe.

Dieu nous incitait à prendre soin de notre prochain par le travail et la production agricole.

Le travail répond à quatre critères: c'est un ministère (une activité), il est une vocation (un appel, un mandat), il est fait avec passion, et avec compassion.

Mon père me disait que le travail est fait pour résoudre le problème de la société et non pour gagner de l'argent. C'est après avoir résolu le problème que la bénédiction vous accompagne.

L'imminence de la crise devait nous pousser à nous organiser. Comme du temps de Joseph (le songe des vaches maigres et grasses), il fallait travailler durement et conserver des productions pour les temps difficiles.

La pandémie du corona Virus, la famine, l'insécurité alimentaire, le volume démentiel de l'endettement public et privé (dont le remboursement est hypothétique), la faillite des gouvernements, … sont des éléments perturbateurs de la quiétude mondiale.

Face à toutes ces incertitudes, et la limite de l'homme à prédire l'avenir, Dieu avait anticipé pour orienter les nations au seul investissement plausible initié depuis la création, l'AGRICULTURE.

Nous devions nous préparer aux différentes calamités en privilégiant l'amour et la compassion, surtout dans l'agriculture. En effet, les nombreuses vertus dans les variétés culturales devaient assurer le bien-être social et sanitaire.

Plusieurs plantes thérapeutiques furent évoquées par plusieurs chercheurs pour résoudre la pandémie de la covid-19 dont le phyllanthus, l'ortie, le gingembre, le curcuma…

Il serait intéressant de lire le dernier document du Pr Théophile MBEMBA et de tant d'autres pour éradiquer la pandémie. Dommage que leurs recherches ne soient pas encore prises en considération.

LA CRAINTE DE L'ETERNEL ET LA REPENTANCE

Il est important que nous puissions revenir à ces deux notions capitales pour la restauration des nations. Plusieurs philosophies politiques, économiques, religieuses, sociales, scientifiques… vont à l'encontre des principes bibliques et occasionnent des dégâts énormes. Tels que l'utilisation abusive des engrais chimiques, des pesticides, certaines manipulations génétiques, la corruption, l'injustice, la cupidité effrénée …

La crainte de l'Eternel est le commencement de la sagesse. La repentance consiste à changer de direction lorsqu'on s'est trompé.

Les valeurs morales, les vertus, l'intégrité devraient être enseignées et retenues comme critères principaux dans toute forme de gestion.

LE ROLE DES EGLISES EN CETTE PERIODE

Les églises avaient la mission d'enseigner, de former et de créer des activités (les écoles, les universités, les centres de santé, l'agriculture, les œuvres de bienfaisance). Face aux manques d'infrastructures et aux difficultés d'encadrer et de réinsérer les enfants dans les structures spécialisées, les communautés religieuses pourraient pendant la journée offrir leurs cadres aux différents systèmes éducatifs et de formations.

La création des activités génératrices des revenus au sein de ces structures, susciterait l'esprit entrepreneurial à cette jeunesse.

Chaque famille peut assurer par des cultures maraichères dans les sacs l'autosubsistance de sa famille.

CONCLUSION

La désobéissance aux commandements de Dieu, fait de nous des opportunistes, des manipulateurs dans nos œuvres de charité. Nous devions développer des activités agricoles qui valoriseraient nos proches et non pas en faire des mendiants. Dans Malachie 2 Dieu promet de maudire nos bénédictions.

Offrons à nos compatriotes des activités dignes et valorisantes.

Nous ne devons pas être indifférents à la souffrance de nos compatriotes, ni aux différents problèmes socioéconomiques. Nous pouvons transformer notre société par nos divers actes de compassion et notre expertise.

2021 doit être l'année de la Générosité, de la Charité et de l'excellence.

Bonne Année à tous !
La reprise des cours à l’EPST vivement souhaitée !
mercredi 6 janvier 2021

Après trois semaines de congé de Noël, écoliers et élèves n'ont pas repris le chemin de l'école le mardi 5 janvier en RD Congo. Pourtant prévue à cette (...)
lire la suite
Mettre la culture au cœur de notre dialogue avec l’Afrique
mercredi 6 janvier 2021

(Par Josep Borell, Haut représentant et Vice-président de l’UE) Nous voulons donner en 2021 un nouvel élan au partenariat entre l’Union européenne (...)
lire la suite
La Chine prête à accompagner le Président Tshisekedi
mardi 5 janvier 2021

* Attendu ce soir à Kinshasa, le ministre chinois des Affaires étrangères entend aussi exprimer le soutien de Pékin à la présidence rd congolaise de (...)
lire la suite
Lutte contre la malaria : Sanru Asbl lance la campagne " j’aime ma famille, je la protège du paludisme "
mardi 5 janvier 2021

Sanru Asbl a, à l'issue d'une séance de briefing avec les journalistes de Kinshasa, jeudi 31 décembre dernier, procédé au lancement de la campagne " (...)
lire la suite
La charité et le développement des nations
mardi 5 janvier 2021

(Par l'Evangéliste Colin NZOLANTIMA) Aux Etats-Unis, après le krach économique et financier de 1929, le désespoir était profond à travers la (...)
lire la suite
La diaspora congolaise se mobilise pour les sinistrés du Sud-Kivu
mardi 5 janvier 2021

* Réunis au sein de ''Kivu Rising'', des compatriotes basés à l'étranger viennent baliser la voie à des aides d'urgence Des Congolais de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Union sacrée : le spectre du mal congénital

S'il y avait des cartes de membres de l'Union sacrée de la Nation, le stock serait déjà épuisé. L'imprimeur de ce précieux sésame serait l'homme le plus heureux. Tant ses machines d'impression (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting