Dernière minute :
30 NOVEMBRE 2013-30 NOVEMBRE 2020
Il y a sept ans mourait Rochereau Tabu Ley
mardi 1er décembre 2020

* Hier, le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila s'est rencu à la Nécropole entre terre et ciel où il s'est recueilli devant la tombe de ce talentueux artiste.

Le temps passe vite et nous coulons ! 30 novembre 2013-30 novembre 2020, il y a exactement sept ans, mourait à Bruxelles, l'immortel Tabu Ley Rochereau, " roi " de la rumba congolaise.

A l'occasion de ce septième anniversaire de la mort de cet artiste hier lundi, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, gerbe de fleurs à la main, s'est rendu à la " Nécropole Entre terre et ciel ", où il s'est recueilli devant la tombe de l'illustre disparu.

" Nous sommes venus rendre hommage à l'artiste musicien Tabu Ley, bien que ces hommages ne soient pas à la dimension de l'artiste. Car, il fut une star de l'art d'Orphée au talent incommensurable. Et nous ne pouvions pas passer sous silence cette triste journée commémorative d'autant plus que nous continuons à le porter dans nos cœurs" a déclaré le gouverneur à la presse.

Tabu Ley, poursuit-il, " c'est l'artiste des artistes, en ce qu'il a véritablement marqué l'histoire de la musique congolaise moderne. " Pour la petite histoire, notre musique date des années 40 et Tabu Ley est née durant cette période. De façon fortuite, il est arrivé à révolutionner notre musique comme jamais auparavant. En ce qui concerne la mutation structurelle de notre musique, il tient à lui seul la part du lion. Et grâce à ses multiples approches avant-gardiste de transformation, l'artiste a modelé et affiné cet art ", explique le premier des Kinois.

Par ailleurs, Gentiny Ngobila a rappelé les grands évènements ayant marqué le parcours de cette icône de l'art d'Orphée. "Rocherau a beaucoup apporté à notre musique. Il a introduit le drum, le mi solo, la guitare électrique, des spectacles dans la production des concerts. Il, est aussi le premier Africain à s'être produit à l'Olympia pendant 16 jours, où il a été ovationné par de grands artistes français, tel Johnny Halliday, Claude François etc. Il ne s'était pas arrêté là. Tabu Ley s'était également rendu au " Music-hall " de Londres où il a joué pendant 3 mois d'affilée à guichet fermé. C'est un artiste qui nous a beaucoup honorés, en gagnant des disques d'or ", autant de vérités historiques qu'a rappelé Gentiny Ngobila, sans le moindre trou de mémoire.

Il a aussi noté que "Seigneur Ley " fut également le tout premier musicien africain à recevoir un standing ovation à Cuba où il fut nominé meilleur musicien d'Afrique et des Caraïbes des 50 dernières années. Ce, face à de grands artistes internationaux. Tabu Ley est un artiste aux multiples talents que le Congo n'oubliera jamais. " De nombreux artistes africains le considèrent comme le père fondateur de notre musique ", a conclu Gentiny Ngobila. Fyfy Solange TANGAMU
L’Université Libre de Tunis et ses partenaires organisent le 22 janvier le salon digital du stage
mercredi 20 janvier 2021

Dans une démarche sociétale et afin d’apporter le maximum d’opportunités aux étudiants, nationaux et internationaux à la quête d’un stage, (...)
lire la suite
Plus de 500 marchands enregistrés au marché provisoire Rail
mercredi 20 janvier 2021

Les administrateurs des marchés provisoires et autres responsables des pavillons ont continué à superviser, hier mardi 19 janvier, l'opération (...)
lire la suite
La France annonce une augmentation de 50 % de contribution au FIDA
vendredi 15 janvier 2021

Le président de la République Française, Emmanuel Macron a annoncé hier jeudi au ''One Planet Summit'' une série d'engagements pour la biodiversité. (...)
lire la suite
L’Unicef appelle le Gouvernement à rouvrir les écoles en RDC
vendredi 15 janvier 2021

L'Unicef appelle le Gouvernement à donner la priorité à la réouverture des écoles et à prendre toutes les mesures de prévention contre la pandémie de (...)
lire la suite
Patient Bashombe préoccupé par la violence et les massacres à l’Est
jeudi 14 janvier 2021

Le Cadre de concertation national de la société civile (CCNSC-RDC) a, dans une déclaration datée du 13 janvier courant, signée par son Coordonnateur (...)
lire la suite
Bukavu : JED déplore l’agression des journalistes lors d’une manifestation estudiantine
jeudi 14 janvier 2021

Plusieurs journalistes ont été agressés lors d'une manifestation estudiantine organisée le mardi dernier à Bukavu, capitale du Sud-Kivu. Ils ont été (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting