Dernière minute :

30 ans de reproduction des mêmes travers !
mardi 1er décembre 2020

"Les cordonniers sont les plus mal chaussés". Ce proverbe archiconnu va comme un gant aux professionnels des médias dont le job est précisément de parler des autres et de faire parler les autres. Sauf d'eux-mêmes.

Les trente ans de "Forum des As" valent bien quelques transgressions. Non pour un story telling, mais pour rappeler, à la lumière de ces trois décennies de traque continue de l'information, une constante et son corollaire riche d'enseignements pour qui veut aller loin. A savoir l'expression d'inspiration biblique tirée d'Ecclésiaste : "Rien de nouveau sous le soleil". Et Thucydide, philosophe et politicien athénien d'avant Jésus-Christ d'inférer en notant que l'histoire est un perpétuel recommencement.

Un coup de projecteur sur les différentes Unes de "Forum des As" dès le seuil des années 90 renseigne qu'effectivement, tout ce qui se fait a été. Le même lexique politique. Tentation autoritariste, culte de personnalité, non-respect des textes. De 1990 à ce jour. Pas de changement notable. Même issus de l'opposition, les gouvernants finissent par tomber dans les travers qu'ils dénonçaient à tue-tête. Velléité dictatoriale, concentration de pouvoirs, enrichissement rapide… Bref, une fois au pouvoir, on se met à adorer ce qu'on a brûlé hier au nom du combat pour le changement.

Changement ? Un mot fétichisé par toute la classe politique. Ya Tshitshi y ajoutera même l'adjectif "radical". Voici trois décennies que les journaux pionniers dont "Forum des As" se font l'écho du "changement". Mais, sur le terrain, bien malin qui peut en montrer la traduction concrète.

"Notre peuple ?". Dindon de la farce de ces trente dernières années, victime collatérale de la doxa jouissive, partagée dans le microcosme politique "pouvoir pour le pouvoir", le peuple est associé dans le discours à toutes les aventures politiciennes. Les oppositions d'avant-hier, d'hier et d'aujourd'hui crient matin, midi et soir être au service du peuple. Mais, une fois aux responsabilités, c'est le "se servir" qui l'emporte sur "le servir". On s'installe et installe. Le peuple attend. Lui au nom de qui on a fabriqué, préfabriqué des gouvernements (de transition, d'union nationale, de très large union nationale, de salut public…) pour mettre fin à sa misère. Et ce n'est pas fini. Le discours ambiant demeure celui-là.

Union sacrée ? Concept utilisé, usité, éculé jusqu'à la caricature. En terre rd congolaise, ce sont ces grands rassemblements trop hétéroclites pour résister au temps.

Un appât, une blanchisserie qui finit par s'avérer une espèce de panier à crabes. Union sacrée, Union sacrée de l'opposition, Union sacrée de l'opposition radicale et alliés. Les Congolais ont goûté à toutes les variantes de l'union sacrée. Au départ, tout le monde y adhère par opportunisme. Et on sait comment ça se termine.

Connu pour n'avoir pas sa langue dans sa poche, le Président Laurent-Désiré Kabila avait parlé d'un conglomérat d'aventuriers pour ce qui est de l'AFDL. Etait-ce vraiment l'unique conglomérat de ces dernières années ?

En un mot comme en mille, l'histoire de ces 30 ans, dont "Forum des As" a été l'un des témoins privilégiés, n'a de sens que si collectivement et individuellement les Congolais en tirent des leçons. En commençant par les dirigeants. Question d'éviter les erreurs du passé.

A en juger par les balbutiements de la répétition du vieux mantra de trois dernières décennies, pas sûr que le "changement" soit pour maintenant. Les mêmes causes produisant les mêmes effets. Foi du quotidien trentenaire ! José NAWEJ
Corruption : oui ou non ?
lundi 14 décembre 2020

A Kinshasa, tout se sait ou tout finit par se savoir. C'est la fluidité à la kinoise. S'il ne l'a pas dit expressis verbis dans ses mémoires, Léon (...)
lire la suite
Dont acte
vendredi 11 décembre 2020

Palais du peuple, jeudi 10 décembre 2020. Moment fondateur de la chronique du déboulonnement de la kabilie annoncé un jour à Washington. Jeanine (...)
lire la suite
Au nom de l’impérium
jeudi 10 décembre 2020

En surface, les choses semblent aller vite. Très vite même. Trop vite pour ne pas faire penser à cette règle d'or du journalisme. A savoir que la (...)
lire la suite
Au nom de l’impérium
mercredi 9 décembre 2020

En surface, les choses semblent aller vite. Très vite même. Trop vite pour ne pas faire penser à cette règle d'or du journalisme. A savoir que la (...)
lire la suite
Et la future présidence de l’UA dans tout ça ?
mardi 8 décembre 2020

Avis sans frais à ceux qui l'auront oublié. C'est une RDC réabonnée aux tensions politiques et donc à l'incertitude du lendemain qui s'apprête à (...)
lire la suite
Pour qui sonnera le glas du tournant ?
lundi 7 décembre 2020

D'emblée des certitudes. La coalition grabataire FCC-CACH vient de rendre son dernier soupir. Non de suite du ou de la covid-19, mais par (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le week-end de tous les superlatifs

Impossible ou presque d'avoir la tête au break ce week-end. Comment penser faire le vide lorsque la fin de semaine est exceptionnellement chargée ? Ce samedi 5 décembre, Joseph Kabila est (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting