Dernière minute :
PREVENTION ET REPONSE AUX VBG DANS LE LUALABA ET HAUT-KATANGA
L’UNFPA appuie le partage d’expérience des prestataires de Santé à Kinshasa
mercredi 11 novembre 2020

" Avoir une bonne compréhension du mode de fonctionnement des Centres Intégrés de services multi-sectoriels de prévention et réponse aux VBG (CISM), une bonne connaissance des activités réalisées dans le cadre de ce programme et les défis sur l'opérationnalisation de CISM", tel est le résultat attendu au terme de la mission multidimensionnelle d'une délégation venue des provinces de Lualaba et Haut-Katanga de cinq jours avec la contribution de l'UNFPA.

Cette délégation multi sectorielle a effectué une visité ce mardi 10 novembre, le CISM installé à l'hôpital de référence de N'djili. Cette descente s'inscrit dans le cadre d'échange d'expérience à Kinshasa sur le fonctionnement de CISM. Qui leur permettra de faire le plaidoyer auprès des autorités provinciales du Haut-Katanga et du Lualaba afin d'améliorer la réponse aux violences basées sur le genre (VBG) par la mise à disposition des cadres (CISM) pour offrir une réponse holistique aux survivants de VBG.

Pendant cinq jours, ses prestataires de santé tiennent à acquérir des nouvelles expériences aux cotés des animateurs du CISM de Kinshasa. Il sera aussi question de comprendre le fonctionnement du CISM ou one stop center et renforcer les compétences des animateurs des CISM sur la mise en place des CISM dans leurs provinces.

D'après les statistiques, depuis le début de cette année, 245 incidents de viol ont été rapportés dans les villes de Lubumbashi, Likasi, Kipushi et Kasumbalesa, dont 52% dans la ville de Lubumbashi. Alors qu'au cours de la même période durant les deux années précédentes, les données de viol de 4 villes réunies ne dépassaient pas la barre de 100 cas. La province de Lualaba enregistre en moyenne 2 cas de viol par semaine.

S'exprimant à cette occasion, le directeur de cabinet au commissariat général en charge des affaires humanitaires et sociales, genre famille et enfant de Lualaba Jean Serge Lumu a loué l'effort fournit par les autorités et les partenaires des CISM pour les renforcement des capacités. " La province de Lualaba connait beaucoup de problèmes notamment le cas de mariage précoce qui comme on le sait est une violence sexuelle, mais dans la communauté, nombreux ne considèrent pas ça comme une violence sexuelle", a-t-il fait remarquer.

Puis, il a ajouté, la plupart de cas des victimes de viols sont les mineures. " Nous avions eu des cas de mineures de 6 mois qui ont été violées ", s'est-il plaint.

Il a ensuite, demandé au gouvernement central de supprimer tous les frais qui découragent les victimes à dénoncer le cas de viol.

A l'entendre, " dans la plupart des cas, les victimes sont retissant concernant les frais à payer pour des multiples démarches". Dans les deux provinces, les capacités de prévention et de réponse sont très faibles suite d'une part aux faibles capacités des acteurs et au manque de financements d'autre part, a conclu Jean-Serge Lumu. Tricya MUSANSI
L’Université du CEPROMAD couronne ses premiers diplômés du 3ème cycle
mardi 24 novembre 2020

Les années se succèdent mais ne se ressemblent pas. A l'Université du CEPROMAD, 2019-2020 restera cette année académique exceptionnelle au cours de (...)
lire la suite
Le gouvernement et l’UNICEF lancent la fréquence "radiookapi enfant"
lundi 23 novembre 2020

La journée mondiale de l'enfance célébrée chaque 20 novembre, a permis au gouvernement congolais et à ses partenaires, dont l'UNICEF de lancer la (...)
lire la suite
Nicolas Simard quitte la RDC impressionné par le leadership des Congolaises
lundi 23 novembre 2020

* Toutefois, il a interpellé les hommes à laisser les places aux femmes pour gagner ensemble Double cérémonie autour d'un repas le vendredi 20 (...)
lire la suite
L’Asbl « Cause rurale » organise le premier forum national
vendredi 20 novembre 2020

L’ASBL «Cause rurale» organise du 18 au 20 novembre à Kinshasa, le tout premier Forum national sur le thème "migration décente et violences faites aux (...)
lire la suite
septante-et-un corps abandonnés depuis plus de six mois à la morgue
vendredi 20 novembre 2020

*L’Administration de l'hôpital affirme avoir saisi l’Hôtel de ville pour procéder à l’inhumation de ces cadavres laissés seuls par leurs familles (...)
lire la suite
Quelque 474 réfugiés centrafricains rentrent au bercail
mercredi 18 novembre 2020

Un premier groupe de réfugiés centrafricains résidant en RDC sont rentrés dans leur pays depuis la pandémie de Covid-19. L’Agence des Nations Unies (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting