Dernière minute :

La ministre sud-coréenne du Commerce parmi les 2 finalistes pour la direction de l’OMC
vendredi 9 octobre 2020

SEOUL, 08 oct. (Yonhap) — La ministre sud-coréenne du Commerce Yoo Myung-hee figure parmi les deux candidates finalistes au poste de directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a rapporté ce jeudi Reuters.

La candidate sud-coréenne sera en compétition avec Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria pour la direction de l’organisation mondiale, a dit Reuters, citant trois sources non identifiées.

L’OMC avait déclaré que les candidats pour la dernière étape du processus de sélection seraient annoncés jeudi soir (heure de Genève). Les Etats membres prendront une décision finale lors de la troisième phase du processus.

Les deux finalistes étant des femmes, cela signifie que l’organisme basé à Genève aura pour la première fois une directrice générale en 25 ans d’histoire.

Durant la deuxième étape, chaque Etat membre a recommandé deux candidats préférés. Yoo a été en concurrence avec des candidats de l’Arabie Saoudite et de la Grande-Bretagne au deuxième tour du processus d’élimination.

Trois candidats du Mexique, de l’Egypte et des Maldives avaient été éliminés de la liste au premier cycle de sélection.

Si les membres trouvent un accord sur la candidate finale, l’OMC l’approuvera durant une réunion du conseil général.

Le processus devrait être achevé au début de novembre.

Yoo est la troisième personne de nationalité sud-coréenne à présenter une candidature pour la direction de l’OMC. Deux Sud-Coréens ont présenté leur candidature en 1994 et 2012 mais sans succès.

Durant sa campagne, Yoo s’est engagée à se concentrer sur le rétablissement de la confiance du système du commerce multilatéral pour le rendre plus «pertinent, résilient et réactif» si elle est choisie comme la nouvelle dirigeante.

Depuis juillet, elle s’est rendue dans plusieurs pays, dont la Suisse, les Etats-Unis, la France et la Suède, pour obtenir leur soutien.

Yoo a été nommée ministre sud-coréenne du Commerce en février de l’année dernière, devenant la première femme du pays à atteindre le poste dans les 70 ans d’histoire du ministère du Commerce.

La ministre a souligné que l’OMC devrait normaliser son rôle dans le traitement des négociations et le règlement des disputes dans le cadre d’un régime multilatéral.

Elle a présenté sa candidature alors que la montée du protectionnisme commercial dans le monde entier, provoquée par les tensions entre Washington et Pékin, s’accentue depuis ces dernières années.

Yoo affirme que la normalisation du rôle de règlement des disputes de l’OMC permettra aux deux plus grandes économies mondiales de chercher des manières d’améliorer leurs liens.

La pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) a versé de l’eau froide sur les activités commerciales, mettant la pression sur les grandes économies mondiales. Il est devenu également crucial pour un nouveau directeur général de l’OMC de déployer des efforts pour établir un paradigme commercial post-pandémie.

La présentation de la candidature à la direction de l’OMC de la part de la Corée du Sud est survenue également sur fond de conflits commerciaux croissants avec le Japon.

Séoul et Tokyo sont en désaccord depuis l’année dernière après que le Japon a imposé abruptement des restrictions sur les exportations d’articles industriels clés vers la Corée du Sud en citant des questions de sécurité.

La Corée du Sud a rouvert récemment sa plainte auprès de l’OMC alors que le Japon n’a pas répondu aux demandes répétées de Séoul de lever les restrictions.

En juillet, l’OMC a lancé un panel pour examiner le désaccord.

Les restrictions d’exportation du Japon sont considérées comme des actes de représailles contre un verdict prononcé par la Cour suprême sud-coréenne qui a ordonné à des entreprises japonaises d’indemniser des travailleurs sud-coréens pour leur travail forcé en temps de guerre.

En raison d’un tel contexte, le Japon serait contre la candidature de Yoo à la direction de l’OMC.
Le Rassemblement des députés katangais exige la libération du pasteur Ngoy Mulunda
mercredi 20 janvier 2021

Le Rassemblement des députés katangais (RDK) dénonce l’enlèvement du pasteur Daniel Ngoy Mulunda. Ce collectif exige sa libération immédiate et sans (...)
lire la suite
COMMUNIQUÉ NÉCROLOGIQUE
mercredi 20 janvier 2021

La famille BATOMENE, les enfants Gisèle MPULUSU et ses sœurs Cathy AKENA, Fleur-by, Ginette et Edvige ont la profonde douleur d'annoncer aux (...)
lire la suite
Ngoy Mulunda transféré à la prison de la Kasapa
mercredi 20 janvier 2021

* Entretemps, les élus du grand Katanga exigent la libération immédiate et sans condition de l'ancien président de la CENI. Arrêté par des éléments (...)
lire la suite
Plus de 20 mille réfugiés centrafricains installés au Nord-Ubangi
mercredi 20 janvier 2021

Les autorités provinciales de la province du Nord-Ubangi ne savent plus à quel saint se vouer face à l’afflux de réfugiés centrafricains installés (...)
lire la suite
Nicole Kavira présente le cadre de programmation SADI
mercredi 20 janvier 2021

La coordonnatrice du Mouvement des Indignés de la Situation Sécuritaire en RDC (MISS), Nicole Kavira, a présenté hier mardi 19 janvier à Kinshasa, le (...)
lire la suite
L’efficacité immunologique du deuxième vaccin russe anti-Covid est de 100%
mercredi 20 janvier 2021

L'efficacité immunologique d'EpiVacCorona, le deuxième vaccin russe anti-Covid conçu par le centre scientifique Vektor, est de 100%, a annoncé ce (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le chaudron katangais

Et si l'arrestation de Ngoy Mulunda n'était qu'un avatar d'un malaise qui va crescendo au Katanga ? Et si le sermon de ce pasteur (il n'est pas seul dans ce genre où mélange des genres, c'est (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting