Dernière minute :
COMMEMORANT LES MARTYRS DE L’UDPS HIER
Kabund : « Notre accession au pouvoir n’est pas le résultat d’un deal politique »
lundi 21 septembre 2020

Le Président intérimaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean Marc Kabund, se réjouit du chemin parcouru par son parti pour accéder au pouvoir.

Dans un speech très offensif, prononcé hier dimanche 20 septembre devant des militants survoltés, rassemblés devant le siège du parti, à l’occasion de la commémoration de la journée des «martyrs de la démocratie», Jean Marc Kabunda a déclaré à haute et intelligible voix que «l’accession au pouvoir de l’UDPS n’est pas le résultat d’un deal politique», encore moins « la volonté d’un individu ou d’un groupe d’individus».

Pour Jean Marc Kabund, l’UDPS doit son avènement au pouvoir à son combat, un « riche parcours de 37 ans, plein de rebondissements ». Il fait le parallélisme entre les militants de l’UDPS et les enfants d’Israël qui ont dû marcher pendant 40 ans dans le désert pour entrer dans la terre promise. « A l’instar des enfants d’Israël des enfants d’Israël qui marchèrent pendant 40 ans dans le désert pour atteindre la terre promise, rappelle-t-il, les combattants de l’UDPS ont marché 37 ans durant pour parcourir la distance de plus ou moins 7 km séparant la 7ème rue Limete du Palais de la Nation. Un parcours macabre car l’UDPS, plus qu’autre parti, en RDC, a enregistré un nombre important de victimes… »

«Depuis notre prise de conscience démocratique, et l’engagement dans cette lutte noble, le chemin parcouru a été long et parsemé d’embuches. À l’instar des enfants d’Israël, qui marchèrent pendant 40 ans dans le désert pour atteindre la terre promise, les combattantes et combattants de l’UDPS ont marché 37 ans durant, pour parcourir la distance de plus au moins 7 Km seulement, séparant la 7ème rue Limité du Palais de la Nation. Un parcours macabre.

D’après Kabund, l’UDPS a, dans cette lutte, plus que tout autre parti en République Démocratique du Congo, enregistré un nombre important des victimes. « Des martyrs de la démocratie » à qui le président intérimaire de l’UDPS a rendu des vibrants hommages.

«La plupart de nos victimes nous ont quittés à fleur de l’âge. Nous rappelons qu’ils sont des modèles pour la République. Dorénavant, dans la joie comme dans la tristesse, nous garderons d’eux l’exemple de courage et de détermination à toute épreuve, leur sens élevé de sacrifice nous inspirera pour toujours. Ils sont avec nous dans ce combat pour la démocratie et l’instauration d’un Etat de droit éternellement indissociables», a-t-il indiqué.

A ceux qui se demandent pourquoi célébrer aujourd’hui ces martyrs, et pourquoi ne l’avoir pas fait hier ? Poser la question c’est y répondre. JM Kabund affirme que « la raison la plus évidente c’est qu’il n’était pas pensable hier d’organiser de tels hommages. Nous étions sous le feu du combat, et celui-ci nous absorbait totalement. Nous voulons par ce geste symbolique, non seulement réparer cet écart, mais aussi honorer la mémoire des martyrs, et de ce fait, nous convaincre, nous survivants, de la nécessité de continuer à tout prix leur combat », dixit Kabund.

« NOUS SOMMES UNE GENERATION NEE DANS LE COMBAT »

Dans son discours, Kabund traite sans ménagement, les tenants du pouvoir d’hier avec lesquels ils dirigent ensemble le pays aujourd’hui. Pour Kabund, « ces crimes ont été commis pour la protection d’un groupe d’individu sans foi ni loi. Tous ces crimes sont la preuve que la vie d’un être humain ne vaut pas plus que le privilège que procure l’illusion du pouvoir. Chaque fois que l’UDPS a eu à manifester pacifiquement, nous n’avons eu en face de nous que la répression, la persécution. Cela a laissé un certain nombre d’entre nous avec des séquelles inoubliables », rappelle-t-il.

Pour Kabund, le combat doit continuer. « Ce n’est pas parce que nous détenons aujourd’hui une parcelle de pouvoir que certains doivent croire que notre combat est terminé. Ce n’est pas parce que nous empruntons les allées du pouvoir qu’il faut penser que notre mission est terminée. Ce n’est pas non plus parce que nous occupons des postes ministériels, des mandataires qu’il faut lâcher prise. Nous disons ici avec force et détermination que tout cela constitue des victoires d’étapes. Mais quoiqu’il advienne dans l’opposition comme au pouvoir, la lutte doit continuer. L’UDPS ne se satisfait pas du pouvoir pour le pouvoir, mais nous l’exercerons uniquement dans l’intérêt du peuple. Nous n’avons pas le droit de trahir le combat de nos pères fondateurs. C’est ainsi que nous encourageons la justice à continuer son combat de lutte contre la corruption et les antivaleurs selon la vision du chef de l’Etat », s’est exprimé le président a.i de l’UDPS.

L’UDPS a décidé d’instituer la date du 20 septembre comme étant celle des «martyrs de la démocratie», en mémoire de ses militants «brûlés vifs» dans sa permanence, la nuit du 19 au 20 septembre 2016, après une manifestation de l’opposition contre une éventuelle prolongation du mandat du Président Joseph Kabila à la tête du pays.

Selon Jean Marc Kabund, si le parti rend hommage aujourd’hui à ses « martyrs », c’est parce que les conditions s’y prêtent maintenant contrairement à ce qu’elles étaient hier. Didier KEBONGO
La visite de Félix Tshisekedi à Goma divise le parti de Vital Kamerhe
lundi 21 septembre 2020

Depuis la détention de Vital Kamerhe à la prison centrale de Makala au mois d'avril après une longue audition au parquet, deux camps s'affrontent à (...)
lire la suite
Faute de participants, Goma mué en sommet virtuel !
lundi 21 septembre 2020

Le mini-sommet de Goma, au Nord-Kivu, vient d’être renvoyé sine die par Kinshasa son initiateur, après le refus poli des autorités rwandaises, (...)
lire la suite
RDC : Au-delà des poursuites judiciaires, s’interroger sur les mobiles du tribalisme
lundi 21 septembre 2020

Le Gouvernement congolais s’en va-t-en guerre contre le tribalisme sur toute l’étendue du pays. Désormais, tout auteur de propos à connotation (...)
lire la suite
Réformes électorales:Le CLC adhère au schéma du G13 et de la Société civile
lundi 21 septembre 2020

Le Comité laïc de Coordination (CLC) soutient indéfectiblement les recommandations du G13 et de la Société Civile sur les réformes électorales en (...)
lire la suite
FMI : la RDC appelée à trancher le nœud gordien
lundi 21 septembre 2020

Le Gouvernement Ilunga se trouve face aux exigences imposées par le Fonds monétaire international (FMI) pour que le pays accède aux facilités de (...)
lire la suite
Equateur : 1.000.000 d’USD pour la paie des arriérés des agents commis à la riposte contre EBOLA
lundi 21 septembre 2020

Le Gouvernement de la République a débloqué 1 million de dolars pour la paie des arriérés de primes des prestataires commis à la riposte contre EBOLA (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Goma : La covid-19 au secours du " non diplomatique "

Tiens ! Ce n'était que ça ! Il eût fallu juste y penser. Pour cause de coronavirus, le mini -sommet de Goma, annoncé avec force publicités, se déroulera par vidéoconférence. Et la date sera à convenir. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting