Dernière minute :

2023 : Le conseil du "sage"
jeudi 17 septembre 2020

Thambwe 2023 s'installe déjà dans les esprits. Une échéance à la fois lointaine et proche. Mais, dans tous les cas, un rendez-vous hyper budgétivore. Une affaire de plusieurs centaines de millions de dollars en perspective. La jurisprudence 2011 et 2018 en fait foi.

A moins d'un miracle à la "congolaise", pas évident que le pays réussisse à mobiliser ce "trésor" à quelques encablures du rendez-vous électoral. Car, l'onde de choc du coronavirus n'est qu'au seuil de son retentissement. La terre entière juste à la lisière du monde d'après-covid-19.

Quoi qu'étant passé de l'Exécutif au législatif, le speaker du Sénat s'est souvenu de la citation d'Emile de Girardin -homme politique français- selon laquelle "Gouverner, c'est prévoir et ne rien prévoir, c'est courir à sa perte". Du perchoir, le premier des "sages" a recommandé la mise sur pied hic et nunc d'un compte "spécial" pour les élections.

Une idée qui a le mérite de permettre au Gouvernement de commencer à constituer la cagnotte nécessaire aux scrutins. Question de ne pas se retrouver caisse vide à la juste veille des élections. Histoire de ne pas devoir consacrer d'un coup l'essentiel de ressources disponibles aux scrutins.

Blanchi sous le harnais de la gestion des affaires de l'Etat, le Président de la Haute assemblée sait de quoi il parle . Et ceux des Congolais conscients qui ont vu dans quelles proportions les opérations pré et électorales ont grevé le budget de l'Etat ne souhaiteraient sans doute pas le remake de 2011 et surtout de 2018. Un pays dont les priorités le disputent aux urgences consacrer ses maigres ressources aux seules élections.

Certes , la démocratie a un coût. Mais, le prix à payer ne devrait pas se faire à n'importe quel prix. Surtout pas au prix de la survie même du pays. Ce "luxe-là", les Congolais ne devraient pas se permettre de se le payer une troisième fois. D'autant moins que le fameux dividende démocratique, assorti de l'alternance, n'a toujours pas pointé le bout-social- de son nez!

Alors, que le Gouvernement fasse sienne la proposition pleine de pertinence du Président du Sénat. Un adage très africain renseigne à ce propos que bien que sentant mauvais, la bouche d'un vieil homme est remplie de sagesse. José NAWEJ
Sauver l’essentiel
mardi 20 octobre 2020

Qui va gagner ? Qui va perdre ? Le Président ? Les speakers de deux chambres du Parlement ? Et par extension, le CACH ? Le FCC ? Question (...)
lire la suite
F comme Fatshi prêt à franchir le Rubicon
lundi 19 octobre 2020

Impossible, en ce début de semaine, de faire l'économie de cette question. A savoir qu'à 'instar de Jules César en 49 avant notre ère, Félix-Antoine (...)
lire la suite
Que voulons-nous ?
vendredi 16 octobre 2020

Le problème des Zaïro-congolais ? Il est simple. Ils ne savent pas souvent ce qu'ils veulent. Et quand ils le savent, ils font exactement le (...)
lire la suite
Des opérateurs miniers sommés d’arrêter l’exportation des minerais bruts
vendredi 16 octobre 2020

Des producteurs miniers viennent de bénéficier d'un moratoire de six mois pour mettre fin à l'exportation des minerais de la République démocratique (...)
lire la suite
Et le principe de réalité dans tout ça ?
jeudi 15 octobre 2020

Réponse du berger à la bergère ? Ça en a tout l'air. En tout cas, cela y ressemble fortement. 24 heures après l'hymne au respect des textes entonné en (...)
lire la suite
Partie de poker au sommet de l’Etat
mercredi 14 octobre 2020

" Nous avons simplement dit au Président de la République que nous sommes attachés aux textes ", dixit le speaker du Sénat. Langue de bois ? (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting