Dernière minute :
REFORMES SUR L’INDICATEUR " PAIEMENT TAXES ET IMPOTS "
L’ANAPI sensibilise les femmes entrepreneures ce jeudi à Kinshasa
jeudi 10 septembre 2020

Différents rapports de missions de suivi-évaluation des investisseurs établis en RDC effectuées par l'ANAPI (Agence nationale pour la promotion des investissements), et celui de la mission d'investigation dépêchée par le Gouvernement dans quelques provinces de l'Est du pays, sont formels.

Des milieux d'affaires font face à d'énormes difficultés sur le plan économique. Non seulement qu'ils travaillent dans un environnement dont les conditions laissent à désirer, mais surtout se plaignent du système fiscal jugé " asphyxiant, tracassier, non attractif, non compétitif et contreproductif " auquel ils sont assujettis. Ce qui entraîne, selon l'ANAPI, " la fuite des investisseurs locaux vers les pays voisins et l'incapacité de l'industrie locale face aux produits importés ".

Ainsi dans le cadre de la mise sur pied de son " Plan de travail budgétisé annuel 2020 ", l'ANAPI organise, ce jeudi 10 septembre, un atelier de vulgarisation et de sensibilisation des femmes entrepreneures sur les réformes opérées sur l'indicateur " Paiement taxes et impôts ". Ce forum, l'ANAPI l'organise avec l'appui de la Cellule d'Exécution des financements en faveur des Etats fragiles (CFEF) dans le cadre du Projet de développement du pôle de croissance ouest de la Banque mondiale.

On explique que le choix de cette thématique sur l'indicateur " paiement taxes et impôts " s'explique aussi par le fait que l'entrepreneuriat féminin constitue un refuge pour nombre de familles. " Il est, à ce jour, un vecteur essentiel de la croissance et le relais indispensable de la grande unité de production".

Ce n'est pas tout. En RDC, la plus grande proportion d'entrepreneurs est constituée des femmes qui, pour la plupart, évoluent encore dans l'informel et souvent sans aucune notion sur l'entrepreneuriat, voire une formation conséquente pouvant leur permettre de faire face aux péripéties liées à l'exercice de leurs affaires. " C'est particulièrement le cas de la question de la fiscalité qui constitue aussi un véritable casse-tête pour les femmes entrepreneures congolaises ".

AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES

Ainsi, dans le cadre du processus d'amélioration du climat des affaires initié par le Gouvernement depuis plusieurs années, des efforts ont été entrepris dans le sens de la simplification de la procédure de déclaration et de paiement ainsi que de la réduction du nombre des perceptions et des taux.

Le forum qu'organise l'ANAPI poursuit les objectifs ci-après : " informer les femmes entrepreneures congolaises sur les différentes réformes mises en œuvre pour assainir le climat des affaires, plus particulièrement sur le paiement des taxes et impôts ; sensibiliser les femmes entrepreneures sur les mesures fiscales incitatives prises en faveur des Petites et moyennes entreprises congolaises ; outiller les femmes entrepreneures par une meilleure connaissance des impôts, droits, taxes et redevances à payer à l'Etat dans l'exercice de leurs activités économiques ; inciter les femmes entrepreneures de Kinshasa à une meilleure culture fiscale ; favoriser le partage d'expériences entre femmes entrepreneures afin de permettre une meilleure gestion de leurs activités ; mettre à la disposition des femmes entrepreneures de Kinshasa quelques stratégies utiles pouvant leur permettre de mieux entreprendre en s'assurant de bénéficier de l'accompagnement de l'état et de la sécurité juridique et judiciaire…"

On explique que pour atteindre ces objectifs, un accent particulier sera mis sur " les avantages de se formaliser en payant ses droits, taxes et redevances et les désavantages ou inconvénients de se soustraire de cette obligation civique ; les facilités qu'offrent les services publics et régies financières aux opérateurs économiques en général et aux entrepreneures congolaises en particulier. "

Selon le DG de l'ANAPI, Anthony Kinzo, des grandes figures de l'entrepreneuriat féminin sont attendues à cet atelier pour parler aux femmes et échanger leurs expériences. En un mot comme en cent, ce forum offre l'opportunité de nourrir la réflexion et le débat sur la fiscalité en RDC, gérée par les régies financières et les services étatiques. Didier KEBONGO
La RDC et l’Angola augure une nouvelle ère de coopération sur la défense et la sécurité
vendredi 18 septembre 2020

La République démocratique du Congo et la République d'Angola ont tenu, du 14 au 16 septembre dernier, à Luanda, en Angola, une réunion bilatérale de (...)
lire la suite
L’ONG "Femme aux mille bras" projette une formation des dames à la cosmétique du 26 au 27 septembre
vendredi 18 septembre 2020

Une formation en cosmétique aura lieu du 26 au 27 septembre à Kinshasa. Initiée à l'intention d'une vingtaine de dames, cette session est organisée (...)
lire la suite
La Turquie soutient le processus de résolution politique et une trêve permanente en Libye
vendredi 18 septembre 2020

Invité à une chaine de télévision privée, le chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu a affirmé que la Turquie soutenait le processus de résolution (...)
lire la suite
Erdogan : "La Turquie n’est pas un pays qui cédera au chantage, à la menace ou encore au banditisme"
vendredi 18 septembre 2020

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a assuré que la Turquie n'est pas un pays qui cédera au chantage, à la menace ou (...)
lire la suite
La Chine appelle à faire progresser le processus de paix au Soudan du Sud
vendredi 18 septembre 2020

NEW YORK (Nations unies), 16 septembre (Xinhua) -- Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations unies, a appelé mercredi (...)
lire la suite
Group ensemble pour la promotion de la jeunesse et de l’éducation !
vendredi 18 septembre 2020

Baobab, leader des nouvelles institutions de Microfinance en Tunisie, et Bouebdelli Education Group, leader de l'Education privée en Tunisie, ont (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting