Dernière minute :
PRISE EN CHARGE DES VICTIMES DES VIOLENCES SEXUELLES ET BASEES SUR LE GENRE
La ligne verte 122 est désormais opérationnelle
mercredi 5 août 2020

La ligne verte 122 est de nouveau opérationnelle depuis ce lundi 3 août, au cours d'une cérémonie organisée par le Bureau de la conseillère spéciale du Chef de l'Etat pour la lutte contre les violences et la jeunesse et le ministère d'Etat en charge du Genre, Famille et Enfant, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).

En lançant l'opérationnalisation de ce numéro vert, Béatrice Lomeya a poussé de nouveau un ouf de soulagement : "la ligne verte est un point de départ qui permet à la survivante d'avoir contact en temps réel, d'alerter les services habilités à lui porter secours et, le cas échéant, à bénéficier d'une prise en charge appropriée de la part des services étatiques et non étatiques".

"C'est pourquoi, la patronne du Genre a indiqué qu'il est important qu'il soit accessible à toutes les couches de la population sur l'ensemble du territoire national sans la moindre discrimination".

A ce sujet, Béatrice Lomeya a recommandé que le personnel du call center aide la victime à s'exprimer dans sa langue maternelle.

Selon la ministre d'Etat, la prise en charge holistique des survivantes des VSBG est indispensable. A l'entendre, elles déshumanisent l'être humain et lui font perdre sa dignité.

"C'est en porte-étendard que la Présidence de la république, à travers la conseillère spéciale en charge de la jeunesse et de la lutte contre les violences, a conduit de main de maître ce projet qui a abouti au lancement du numéro vert le 122", a salué la ministre d'Etat Béatrice Lomeya.

LE CALL CENTER POUR DENONCER LES CAS DES VSBG

Pour sa part, la conseillère spéciale du Chef de l'Etat en charge de la jeunesse et la lutte contre les VSBG a fait savoir que le lancement de la ligne verte s'inscrivait dans la ligne droite du mandat du Président de la République. "C'est une preuve de sa ferme détermination à lutter contre les actes de violence sous toutes ses formes", a renchéri Chantal Yelu Mulop.

"Ce call center est d'une extrême importance dans la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre. Car, il offre une opportunité de dénonciation et une assistance aux victimes des actes de violence en organisant les services de gestion des cas", a expliqué Chantal Yelu.

A cette occasion, elle a annoncé la mise en œuvre de deux Programmes importants pour apporter une réponse importante à la problématique des VSBG. Il s'agit, d'une part, de l'addendum au communiqué conjoint qui sera exécuté en partenariat avec le Bureau de la Secrétaire générale adjoint des NU en charge des violences sexuelles en temps de conflit et, d'autre part, la campagne de tolérance zéro que le Président va lancer dans les prochains jours. Ces deux projets visent à mettre fin à l'impunité des auteurs et d'assurer une prise en charge des victimes.

26.908 CAS DES VBG ENTRE JANVIER A JUIN 2020.

Aux dires de Sennen Houton, le représentant de l'UNFPA, entre janvier et février 2020, les structures de prises en charge des victimes de VSBG ont enregistré 26.908 cas pour l'ensemble de la RDC soit 57% des cas. Selon lui, le mariage d'enfants va sans doute augmenter aussi, en grande partie, à cause des retards dans la mise en œuvre de Programmes visant à mettre fin à ces pratiques.

Pour l'UNFPA, la mise en place d'une ligne d'assistance à Kinshasa et dans toutes les provinces permettra de garantir que les survivants des VBG continuent à bénéficier des services vitaux et de prévenir les futurs incidents de violence domestiques.

Sennen Hounton a rassuré que son organisation traînait plusieurs années d'expérience dans le fonctionnement des lignes d'assistance. C'est pourquoi, ce fonds des Nations Unies avait soutenu la mise en place et l'opérationnalisation de la ligne 122. Mathy MUSAU
Luozi : la police donne la chasse aux personnes réfractaires au port de masque
mercredi 12 août 2020

Depuis quelques jours, la cité de Luozi est en train de vivre des moments qu'elle n'a jamais vécus auparavant. Les autorités (...)
lire la suite
4.500.000 dollars du Japon destinés à l’hôpital général de référence de Kinshasa
mercredi 12 août 2020

La ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, et M. Hiroshi Karube, ambassadeur du Japon en RDC, ont signé le jeudi 6 août (...)
lire la suite
Kwilu : des paysans édifiés sur l’élevage, l’agriculture et les droits humains
vendredi 7 août 2020

Des paysans de la province du Kwilu suivent des formations sur les bonnes pratiques en matière d’élevage, de l’agriculture et des droits humains (...)
lire la suite
La Comaco-Kinshasa partage la viande de chèvre et de vache auprès de plus de 1800 personnes
vendredi 7 août 2020

La Communauté musulmane Ahmadiyya en République démocratique du Congo (Comaco), branche de Kinshasa, a célébré la fête de la Tabaski le 31 juillet (...)
lire la suite
Hôpital général de Kinshasa : l’Unfpa offre des kits de protection contre la Covid-19 aux accoucheuses
jeudi 6 août 2020

Les sages-femmes de l'Hôpital général de Kinshasa disposent désormais d'un lot de kits de protection contre la Covid-19. Ce don du Fonds des Nations (...)
lire la suite
Sanga Mamba : Denise Nyakeru remet des kits d’accouchement à la maternité Don Bosco
jeudi 6 août 2020

Le quartier Sanga Mamba dans la commune de Ngaliema a reçu une personnalité de marque le mardi 04 août. Il s'agit de la présidente de la Fondation (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces "affaires", un couteau à double tranchant

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant de la lutte contre la corruption son cheval de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting