Dernière minute :
AVEC L’APPUI D’OSISA
Les députés nationaux et provinciaux évaluent les lois relatives à la participation politique des femmes
mercredi 5 août 2020

Les députées nationaux et provinciaux de Kinshasa évaluent les lois relatives à la participation politique de la femme. Cet atelier de deux jours est organisé par CAFCO avec l'appui D'OSISA.

A l'ouverture des travaux, la ministre d'Etat en charge du Genre, famille et enfant a invité les participants à capitaliser les acquis de cette rencontre pour formuler des propositions concernant la reforme de la loi électorale. Béatrice Lomeya a souligné que les femmes parlementaires avaient un rôle à jouer dans la reforme de la loi électorale. "C'est maintenant qu'il faut commencer à y reflechir", a-t-elle exhorté avant de déclarer que cet atelier tombait à point nommé. Car, il permettait aux participants de planifier des actions futures et, dans la mesure du possible, intégrer le Conseil national du genre et de la parité afin de contribuer, avec les autres parties prenantes à opérer les changements nécessaires pour que des résultats probants soient obtenus notamment lors des échéances électorales futures.

PROGRES NOTABLES

Toutefois, Béatrice Lomeya a reconnu que des progrès notables avaient été enregistrés dans l'amélioration du cadre légal et normatif de la promotion des droits et l'égalité des sexes. Malgré ces avancées, la participation politique de la femme restent encore très modeste au vu des données statistiques qui indiquent que le chemin à parcourir demeure long.

PARTICIPATION FEMININE, UN DES OBJECTIFS MAJEURS

Pour sa part, la présidence du cadre permanent de concertation de la femme congolaise a fait savoir que cet atelier permet d'améliorer le cadre légal de participation politique des femmes à la gouvernance démocratique et contribuer à la réforme des lois relatives à la participation politique de la femme en vue d'améliorer la représentation féminine, a fait remarquer Rose Mutombo.

A l'entendre, la participation des femmes dans les instances de prise de décision est l'un des objectifs majeurs de CAFCO. Et cette problématique de la participation des femmes au processus électoral en RDC est une question qui nécessite une attention particulière afin d'atteindre une représentativité égalitaire dans les instances de prise de décisions à tous les niveaux.

Par ailleurs, Rose Mutombo a noté qu'en 2006, les femmes avaient représenté 52% de l'ensemble des enrôlés, soit un total de 20.549.430 femmes; une seule candidature féminine sur un total de 21 à l'élection présidentielle enregistrée, soit 4,7%.

Toujours selon le numéro 1, les droits des derniers cycles électoraux de 2006, 2011 et 2018 ont connu un faible taux de participation des femmes comme candidates. Le même taux de 10% a été atteint à la députation nationale et provinciale, a fait remarquer la présidente de CAFCO. Elle a martelé qu'il était important de s'arrêter pour évaluer la législation en vigueur, l'analyser et statuer éventuellement sur les besoins en l'amélioration afin d'atteindre une meilleure représentation de la femme.

PRIORITE POUR LE MOMENT

Le représentant d'Osisa en RDC a mentionné que la question de la participation politique de la femme était une priorité pour le moment. A ce sujet, Nick Elebe s'est interrogé sur la manière de s'y prendre pour avoir un cadre légal contraignant et d'accroitre une analyse sexo-spécifique. Ces deux questions sont essentielles, a-t-il poursuivi, et guideront les réflexions d'avenir. Selon lui, les élections antérieures ont connu des écueils, mais la volonté de faire mieux est permanente. Il faut faire plus pour le processus à venir, a estimé le patron d'Osisa. Mathy MUSAU
Luozi : la police donne la chasse aux personnes réfractaires au port de masque
mercredi 12 août 2020

Depuis quelques jours, la cité de Luozi est en train de vivre des moments qu'elle n'a jamais vécus auparavant. Les autorités (...)
lire la suite
4.500.000 dollars du Japon destinés à l’hôpital général de référence de Kinshasa
mercredi 12 août 2020

La ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, et M. Hiroshi Karube, ambassadeur du Japon en RDC, ont signé le jeudi 6 août (...)
lire la suite
Kwilu : des paysans édifiés sur l’élevage, l’agriculture et les droits humains
vendredi 7 août 2020

Des paysans de la province du Kwilu suivent des formations sur les bonnes pratiques en matière d’élevage, de l’agriculture et des droits humains (...)
lire la suite
La Comaco-Kinshasa partage la viande de chèvre et de vache auprès de plus de 1800 personnes
vendredi 7 août 2020

La Communauté musulmane Ahmadiyya en République démocratique du Congo (Comaco), branche de Kinshasa, a célébré la fête de la Tabaski le 31 juillet (...)
lire la suite
Hôpital général de Kinshasa : l’Unfpa offre des kits de protection contre la Covid-19 aux accoucheuses
jeudi 6 août 2020

Les sages-femmes de l'Hôpital général de Kinshasa disposent désormais d'un lot de kits de protection contre la Covid-19. Ce don du Fonds des Nations (...)
lire la suite
Sanga Mamba : Denise Nyakeru remet des kits d’accouchement à la maternité Don Bosco
jeudi 6 août 2020

Le quartier Sanga Mamba dans la commune de Ngaliema a reçu une personnalité de marque le mardi 04 août. Il s'agit de la présidente de la Fondation (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces "affaires", un couteau à double tranchant

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant de la lutte contre la corruption son cheval de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting