Dernière minute :
POUR ASSURER LA CONTINUITE DU COMMERCE AVEC LE SYSTEME DE " GROUPAGE"
COVID-19 : Le PFCGL dote les associations des petits commerçants de Goma, Bunagana, Kasindi et Bukavu de 30 tricycles
mercredi 5 août 2020

Des petits commerçants qui se plaignaient du manque de moyens de transport pour exercer le commerce selon les exigences des migrations des pays frontaliers peuvent pousser un ouf de soulagement. Car ces Etats demandent à adapter le transport des marchandises aux standards définis par les experts, à savoir la réduction du portage et le respect des normes de qualité. Les 29 et 30 juillet dernier, respectivement à Goma et Bukavu, le Projet de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands Lacs (PFCGL), a remis 30 tricycles aux associations des petits commerçants de Goma, Bunagana, Kasindi et Bukavu pour assurer la continuité du commerce avec le système de "Groupage" pendant cette période de Covid-19.

A Bukavu, la cérémonie a été présidée par le gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi, tandis qu'à Goma, c'est le ministre provincial en charge du commerce, Jean Ruyange qui s'en était chargé.

Pour la cheffe de Bureau Est de la Banque mondiale, Mona Neiblir, "cette dotation grâce au financement de la Banque mondiale, est une réponse d'urgence à la crise occasionnée par le Covid- 19. Ces tricycles offerts sont au bénéfice des petits commerçants et des personnes vivant avec handicap mais aussi à la population en général dans les villes proches des frontières car cet appui qui améliore les flux des marchandises peut aussi atténuer les prix sur lés marchés".

Ces engins répondent à un besoin capital et urgent des petits commerçants transfrontaliers pour assurer la continuité du commerce pendant cette période de fermeture des frontières à cause de la maladie à Coronavirus. Ces tricycles ont été répartis aux petits commerçants transfrontaliers de Goma (10), de Bukavu (10), de Kasindi (5) et de Bunagana (5). Le tricycle électrique est un véhicule à trois roues, motorisé par l'adjonction d'un moteur électrique. Il a la capacité de 1000 à 1500 Kg. Le PFCGL s'est également assuré de l'achat des casques pour les conducteurs, des plaques d'immatriculation et assurances.

UNE REPONSE AU MANQUE DE TRANSPORT POUR LE "GROUPAGE"

La distribution de ces tricycles répond à une demande pressante des petits commerçants qui se plaignaient du manque de transport pour assurer la continuité du commerce selon les exigences des migrations des pays frontaliers. Les petits commerçants, notamment les personnes vivant avec handicap et les autres transporteurs qui assurent la traversée des marchandises par le portage, avec des moyens limités ne peuvent accéder à ces exigences actuelles de Groupage.

Pour pallier à cette carence, le PFCGL a inscrit, au moment de l'élaboration de son Plan de travail et Budget annuel 2020, la mise à disposition des tricycles aux associations des petits commerçants transfrontaliers (ACT) afin qu'ils continuent avec leurs activités et réduire le choc lié à la Covid-19 et à la modernisation des frontières.

Pour un meilleur usage des engins, le PFCGL a signé avec la Plate-forme des ACT une convention de mise à disposition. Les ACT bénéficiaires et la Plateforme rendront régulièrement compte au PFCGL et au Comité technique de suivi du projet (CTP) de la gestion des tricycles lors des réunions régulières organisées par les coordinations provinciales. Les obligations de reporting sont : l'état du matériel et le fonctionnement.

LE "GROUPAGE" DES MARCHANDISES

Pour le PFCGL, le système de groupage consiste à encourager les petits commerçants, à effectuer une mise ensemble des marchandises de même type (catégorie) à partir du pays d'origine de la marchandise (Rwanda, Ouganda ou RD Congo) et de les faire traverser la frontière au moyen des t des camionnettes ou tricycles. Ceci en lieu et place des traversées individuelles de la frontière à la fréquence moyenne de trois à quatre fois par jour.

Cette approche de groupage limite la circulation des personnes au strict minimum, c'est-à-dire seul le chauffeur de l'association convoie la marchandise et ramène l'argent au fournisseur (petit commerçant). Elle rencontre ainsi les recommandations du gouvernement congolais à travers le comité local de facilitation du commerce transfrontalier (CLFCT) qui demande aux commerçants de travailler ensemble dans des associations ou coopératives. Didier KEBONGO
Avenue Elengesa : bientôt l’asphaltage du tronçon Kibunda-pont Ngunza
mardi 1er septembre 2020

Les travaux de construction et de réhabilitation de l'avenue Pierre Elengesa vont bon train. Plus de huit mois après leur lancement, ils évoluent, (...)
lire la suite
Quand le foot fait sauter les verrous des gestes barrières dans les bars et terrasses
mardi 1er septembre 2020

Plus d'un mois après la levée, le 21 juillet, de l'état d'urgence sanitaire en République démocratique du Congo, les bars et terrasses de Kinshasa (...)
lire la suite
Gentiny Ngobila lance les travaux de construction du marché de Matadi Kibala
mardi 1er septembre 2020

La modernisation des marchés de la capitale figure parmi les grandes lignes du programme quinquennal du Gouverneur de la ville de Kinshasa, (...)
lire la suite
La consommation de la cigarette " Shikata " interdite en RDC
vendredi 28 août 2020

La tige à fumer d'origine indienne connue sous le nom de " Shikata " est nuisible à la santé de ses consommateurs, car ses composantes n'ont jamais (...)
lire la suite
Albert Kankienza : « Nos statuts exigent la consultation du président honoraire pour des questions brûlantes »
jeudi 27 août 2020

Le torchon brûle entre un groupe de pasteurs, avec à leur tête Albert Kankienza Muana Mbo, et Sony Kafuta. Les violons ne s’accordent plus entre les (...)
lire la suite
Les centres 1 et 11 de Matete ont respecté les gestes barrières
jeudi 27 août 2020

Tous les gestes barrières ont été respectés dans les écoles EPA 1,2 Lubudi ou le centre Matete 1 et l'EP 1, 2 Malandi le centre 11 à Matete. Tel est (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Les limites géopolitiques du "J’accuse " du Dr Mukwege

Pas besoin d'un référendum pour savoir si les Congolais seraient favorables à la mise sur pied d'un tribunal pénal international sur la RDC. Aucune personne lésée ne rechignerait à être dédommagée. Or, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting