Dernière minute :
CONSENSUS SUR LES REFORMES ELECTORALES
Sesanga, Lokondo, Muyaya, Ndjoli… ratissent large
vendredi 31 juillet 2020

*Les 13 acteurs sociopolitiques ont conféré hier avec Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Jean-Pierre Bemba, Corneille Nangaa…

Les signataires de l’appel du 11 juillet pour un consensus sur les réformes électorales poursuivent leur petit bonhomme de chemin. Après la rencontre avec le Président de la République, Félix Atoine Tshisekedi Tshilombo, mardi 28 juillet, ces élus nationaux et quelques membres de la Société civile, réunis au sein du collectif de «Signataires de l’Appel du 11 juillet 2020 en vue d’un consensus sur le processus électoral» ont bouclé leur série de consultations d'hier jeudi à la résidence de Jean Pierre Bemba.

Sesanga et ses camarades du collectif ont prêché l’évangile d’un forum strictement limité aux réformes électorales au leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC). D’après Juvénal Munubo, un des acteurs du groupe de 13, l’ancien Vice-président de la République les a encouragés à poursuivre ce processus.

Le chairman du MLC a formulé quelques propositions que ces acteurs sociopolitiques devaient également prendre en compte dans leur démarche.

Avant cette grande figure de LAMUKA, les Signataires de l’appel du 11 juillet ont conféré à l’Hôtel du Gouvernement avec le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Selon Henri Thomas Lokondo, le chef du Gouvernement s’est montré réceptif à leur démarche visant la révision de certaines dispositions de la Constitution avec notamment le retour à deux tours de la présidentielle. L’élu de Mbandaka jure, la main sur le cœur, que leur initiative exclut le partage des postes.

Egalement membre du Collectif de 13, Patrick Muyaya fait savoir que les discussions avec le Premier ministre ont aussi porté sur la programmation du budget, l’organisation des élections ainsi que le recensement pour éviter l’enrôlement qui coûte cher au pays.

Le groupe de 13 acteurs sociopolitiques a démarré ses consultations avec le bureau sortant de la Commission Électorale Nationale indépendante.

Delly Sesanga a souligné que cette rencontre avec Corneille Nangaa, président sortant de la centrale électorale, avait pour objectif de s’imprégner de l’expérience de ceux qui ont organisé les élections en 2018 pour pouvoir corriger toutes les faiblesses qui ont émaillé ce processus.

Pour le président de l’Envol, tirer les leçons du passé permettra d’améliorer le système électoral pour des élections apaisées en 2023.

Dans l’agenda de ce groupe de 13, une rencontre est également prévue avec les principales formations politiques de la coalition FCC – CACH, à savoir le PPRD et l’UDPS. Eric WEMBA
Matata Ponyo balise la voie à l’émergence de la RDC
vendredi 7 août 2020

* Pour l'ancien Premier ministre, ce Bulletin économique est une " boîte à idées " tournée vers le progrès. L'ancien Premier ministre, Augustin Matata (...)
lire la suite
L’absence de Mabunda, Thambwe et Ilunga suscite des questions
jeudi 6 août 2020

* D'ores et déjà, des observateurs jugent que ces Hauts juges entament leur mandat sur fond de tension entre les deux pôles de l'Exécutif, à savoir (...)
lire la suite
Deux juges refusent leur nomination à la Cour de Cassation
mercredi 5 août 2020

* Par ailleurs, 64 Hauts magistrats ont prêté serment hier devant le Président de la république au Palais de la Nation. Sur les soixante-six hauts (...)
lire la suite
BCC : les raisons de l’appréciation du franc congolais
lundi 3 août 2020

* Dans un entretien exclusif hier à "Forum des As", Jean-Louis Kayembe, Directeur général en charge de la politique monétaire et des opérations (...)
lire la suite
Mesures barrières d’abord !
lundi 3 août 2020

Lors du Conseil des ministres du 31 juillet, le Gouvernement a repoussé d'une semaine la reprise des cours prévue initialement pour ce lundi 03 (...)
lire la suite
Sesanga, Lokondo, Muyaya, Ndjoli… ratissent large
vendredi 31 juillet 2020

*Les 13 acteurs sociopolitiques ont conféré hier avec Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Jean-Pierre Bemba, Corneille Nangaa… Les signataires de l’appel (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et voici le "dauphin" de feu le dauphin !

Par définition, on ne peut rien contre un cas de force majeure. Ni l'éviter, encore moins l'inviter. On ne peut que le subir. Et faire contre mauvaise fortune, bon cœur. Le pauvre Alassane Ouattara (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting