Dernière minute :
SUITE AU PLAIDOYER CONVAINQUANT DU MINISTRE JULIEN PALUKU
Cinat : Le Gouvernement va décaisser près de 82.000 Usd pour l’audit technique
mardi 21 juillet 2020

L'idée de ressusciter la Cimenterie nationale de Kimpese (Cinat SA) refait surface au sein du Gouvernement Ilunga. La relance de la production du ciment dans cette cimenterie à l'arrêt depuis 2011, a été évoquée par le ministre de l'Industrie au cours de la 40ème réunion du Conseil des ministres du 17 juillet. Mais cette reprise passe par certains préalables dont le recrutement d'un Cabinet d'audit pour plus de 80. 000 dollars américains.

En vue de la relance de la production de cette société d'économie mixte à caractère industriel et commercial, Julien Paluku, ministre de l'Industrie, a fait des propositions concrètes pour aider le Gouvernement à décider en connaissance de cause. Ces propositions vont du recrutement d'un Cabinet d'audit devant faire l'état des lieux et dégager la valeur de l'usine, à la réhabilitation partielle ou totale de cette industrie.

Au cours de cette réunion, le patron de l'Industrie congolaise a défendu le dossier en dressantt l'état des lieux de cette société créée en 1970 avec pour objet la fabrication et la commercialisation du ciment et de ses produits connexes.

ENVIRON 65 MILLIONS USD DE DETTES

La Cinat a connu des difficultés de tous ordres (administratifs, juridiques, techniques, fonciers,…). Ce qui a précipité sa descente aux enfers depuis 2011, occasionnant assurément un coût élevé d'endettement.

A en croire le Conseil des ministres, le total de sa dette est évalué à plus ou moins 64.267.078,73 dollars américains hors la situation de son partenariat avec CODER, une société privée détenant 40% des parts de la société.

L'Etat congolais y détient 91,7% des parts, les autres étant détenues par des privés. Le siège d'exploitation est situé à Kimpese (Kongo-Central), tandis que le siège social se trouve à Kinshasa.

CAPACITE DE PRODUCTION PLUS DE 1000 TONNES/JOUR

A l'origine, la capacité de production de la Cimenterie nationale était de 300.000 tonnes de ciment par an, soit une moyenne journalière de ± 1.000 tonnes de ciment, soit 20.400 sacs de 50 kgs par jour

Le Gouvernement tient à tout prix à remettre sur pied cette usine. Ce qui appelle sa réhabilitation complète.. Celle-ci passe par certains préalables, en l'occurrence le recrutement d'un cabinet d'audit dont le coût est estimé à 81.840dollars américains.

Julien Paluku Kahongya, qui jure par la reprise des activités de cette société, a sollicité le décaissement de cette somme, l'octroi des exonérations pour les intrants et pièces de rechange.

CREER DES EMPLOIS

Dans son combat, le patron de l'Industrie a obtenu du Conseil des ministres l'adoption du projet et l'autorisation du décaissement de ladite somme pour l'audit technique.

La réhabilitation de la Cinat SA va relancer la capacité de production du ciment au pays et créer, par conséquent, des emplois. Ainsi, le déficit que l'on déplore dans ce secteur serait absorbé pour le bonheur et la joie des opérateurs du secteur des infrastructures.

La production de la Cinat SA va sans conteste aider à réduire le coût du ciment. Ce qui va influer sur la construction des provinces du Kongo-Central et de Kinshasa, y compris les routes du pays. Par conséquent, au lieu d'importer des bitumes à 1 million de dollars le kilomètre, le coût de la construction des routes va également baisser.

Pour rappel, Julien Paluku avait visité le 22 juin ce qui était resté de cette usine, notamment la carrière des calcaires, le concasseur et le broyeur. A cette occasion, il avait jugé la nécessité de relancer en urgence cette usine afin d'augmenter la capacité de production du ciment au pays et créer plus d'emplois.

Au cours de cette visite, Julien Paluku avait palpé les atouts de la cimenterie nationale. Parmi ceux-ci, la carrière estimée à près de 18 millions de tonnes de calcaire avec une possibilité d'exploitation de 60 ans. Il avait également vu d'autres mines non encore exploitées, mais avec une possibilité de production estimée à 100 ans. Kléber KUNGU
La CNSS n’a pas initié un quelconque mouvement de recrutement du personnel
lundi 31 août 2020

Dans un communiqué officiel, la Direction générale de l'ex-INSS appelle le public à plus d'attention, afin de ne pas tomber dans le piège des (...)
lire la suite
Le ministre du portefeuille fait signer un contrat de bonne gouvernance aux mandataires publics actifs nouvellement nommés
mercredi 26 août 2020

Les mandataires publics actifs nouvellement nommés par ordonnances présidentielles ont signé un contrat mandat avec l'Etat congolais actionnaire, le (...)
lire la suite
L’inspection générale des finances a 30 jours pour contrôler la gestion de la BCC
mercredi 26 août 2020

La gestion de la Banque Centrale du Congo fera l'objet d'un audit de janvier 2018 à ce jour par l'inspection générale des finances. Telle est la (...)
lire la suite
Marché de change : le Franc congolais se redresse
mercredi 26 août 2020

Dans leur réunion du mardi 25 août, présidée par le chef du Gouvernement central, Sylvestre Ilunga, les membres du Comité de conjoncture économique (...)
lire la suite
L’Hotel de Ville installe la Cellule provinciale du climat des affaires de Kinshasa
lundi 24 août 2020

* Ce comité a été institué au cours de la matinée de sensibilisation des députés et ministres provinciaux aux réformes du climat des affaires en RDC. (...)
lire la suite
Julien Paluku promeut l’entrepreneuriat et la classe moyenne
lundi 24 août 2020

Julien Paluku Kahongya, ministre de l'Industrie et Justin Kalumba, ministre des PME, séjournent depuis le dimanche 23 août à Goma, chef-lieu du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Les limites géopolitiques du "J’accuse " du Dr Mukwege

Pas besoin d'un référendum pour savoir si les Congolais seraient favorables à la mise sur pied d'un tribunal pénal international sur la RDC. Aucune personne lésée ne rechignerait à être dédommagée. Or, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting