Dernière minute :
NOUVELLES MISES EN PLACE DANS L’APPAREIL JUDICIAIRE ET AU SEIN DE L’ARMEE
L’UDPS/Kibassa salue la justesse du choix du Président Félix Tshisekedi
lundi 20 juillet 2020

L'UDPS/Kibassa ne cache pas sa satisfaction dans la touche particulière apportée par le Chef de l'Etat, Magistrat Suprême et Commandant suprême des Forces armées de la RDC, dans les récentes mises en place dans l'appareil judiciaire et au sein des FARDC. Son secrétaire général, Me Séraphin Umba Kapepe, salue le choix judicieux effectué par le Président de la République.

"Le Chef de l'État est dans son pouvoir discrétionnaire. Nous constatons que beaucoup de choses ont été réparées, en ce qui concerne notamment le pouvoir judiciaire où certains magistrats sont restés longtemps en poste sans promotion ou évolution en grades. Les choses se sont faites dans les normes, conformément aux règles du Conseil supérieur de la magistrature", note Me Séraphin Umba, soulignant que le Président de la République "a tenu compte des compétences et de l'équilibre géopolitique".

Ce n'est pas tout. Le SG de l'UDPS/Kibassa fait savoir que le Chef de l'État " a rétabli les choses et redoré le blason terni de la Justice ". Pour Me Séraphin Umba Kapepe, c'est désormais une évidence, FATSHI met le curseur sur l'indépendance de la Justice. Celle-ci, souligne-t-il, a toujours fonctionné mais au détriment des plus faibles. "Aujourd'hui on apporte le changement. Les gens disent la République des juges, il faut s'en réjouir, parce que cette République des juges a toujours existé pour les Kuluna, les voleurs des téléphones, pour le commun de mortels, sinon la prison de Makala n'existerait pas. Maintenant cette justice qui était uniquement en défaveur des démunis, touche aujourd'hui toutes les couches et classes de la population. Il faut donc s'en réjouir", insiste le SG Séraphin Umba.

Quant à la mise en place au sein de l'Armée, la formation chère à Kibassa estime que là aussi le Chef de l'Etat a puisé dans la réserve importante des FARDC. Pour Me Séraphin Umba, les heureux promus FATSHI a récompensé les officiers ayant fait preuve de dévouement pour le pays.

"On ne peut pas créer un général qui n'a pas fait l'académie militaire. Les gens qui sont attachés à l'Etat on n'en créé pas. C'est comme les fonctionnaires de l'État, ils commencent par être attaché de bureau jusqu'à être Secrétaire général. Quel que soit notre militantisme, on ne peut pas créer un SG dans l'administration, on ne peut pas créer un colonel dans l'Armée, même dans la magistrature on ne peut pas créer un PG. Donc il faut être recruté un jour, dans les conditions fixées et dans l'Armée, et dans l'Administration et dans l'appareil judiciaire", insiste le SG de l'UDPS/Kibassa qui estime que le débat sur les individus qu'il fallait nommer à tel ou tel autre poste n'a pas sa raison d'être.

LE MAITRE A BORD, C'EST LE CHEF DE L'ETAT

Concernant la Coalition FCC-CACH, l'UDPS/Kibassa dit s'inscrire totalement dans la vision du Chef de l'État qui n'envisage pas la rupture de la coalition.

"Pour nous CACH, cette coalition tient à la volonté du Chef de l'État. Je crois qu'il en est de même pour le FCC. Le jour où la boussole qui est le Président de la République change cette position, et dit qu'on ne va plus dans la coalition, nous allons nous aligner. Mais, nous ne serons pas le premier à pousser le Chef de l'État à aller dans un sens que lui ne veut pas, c'est peut-être de l'apprentissage de la démocratie."

A ceux qui estiment que le Chef de l'État doit écouter la base, l'UDPS/ Kibassa répond qu'ils n'ont pas tort, mais précise que c'est le Président de la République qui a la vision.

"Nous en tant qu'intermédiaire entre le Chef de l'État et la base, nous avons pour mission de calmer la base, la tempérer, en lui faisant comprendre que tant que le Chef de l'État n'a pas changé cette option, il ne nous appartiendra pas de lui forcer la main ou le pousser à la rupture. Nous avons même le devoir de supplier cette base, la sensibiliser pour que celui qui a la vision soit le seul maître à bord sur cette question-là. Il en est de même pour le FCC", déclare Me Séraphin Umba. Didier KEBONGO
Des enseignants exigent des moyens pour faire respecter les mesures barrières
mardi 21 juillet 2020

* Ils plaident par ailleurs pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. (Un mini-dossier de Kléber KUNGU, Orly-Darel NGIAMBUKULU (...)
lire la suite
L’Assemblée nationale attend le "plan de sortie" du Gouvernement
mardi 21 juillet 2020

La levée de l'état d'urgence sanitaire en RDC doit, en principe, commencé aujourd'hui mardi 21 juillet, comme annoncé par le Gouvernement. Mais à (...)
lire la suite
Pius Muabilu aux bailleurs et locataires : "Un ultime effort… "
mardi 21 juillet 2020

*Le moratoire n'ayant pas effacé les dettes locatives cumulées de plusieurs échéances, le ministre des villes recommande aux parties " le bon sens et (...)
lire la suite
Les Profs exigent 5.000 $US de salaire avant toute reprise de cours
mardi 21 juillet 2020

* Cependant, face à l'impossibilité matérielle de récupérer le calendrier, des experts du secteur demandent au Gouvernement de décréter l'année (...)
lire la suite
Emily Maltman promet le soutien de Londres aux institutions de la RDC
mardi 21 juillet 2020

* En cette période tumultueuse marquée par des marches et actes de violences, la diplomate britannique a mis à profit son séjour pour échanger avec (...)
lire la suite
Jeanine Mabunda discute du fonctionnement de son institution avec la nouvelle ambassadrice de la Grande Bretagne
mardi 21 juillet 2020

La Journée du vendredi 17 juillet était intense à l'Assemblée nationale. La présidente de cette institution a échangé avec la nouvelle ambassadrice de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En dehors du " cas Malonda "

Dans la longue séquence " marche ", c'est le FCC qui ferme la marche. La méga plateforme pro Kabila projette de battre le pavé ce jeudi 23 juillet. Ainsi la boucle sera bouclée. Tout le landerneau (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting