Dernière minute :
EN PERSPECTIVE DE LA REPRISE DES COURS
EPST : des voix s’élèvent pour la formalisation de l’enseignement à distance
mardi 14 juillet 2020

*"On apprend mieux en ligne qu'en classe", soutient Pascal Mpia Mena Zambili, Consultant congolais au Texas Wesleyan University.

La reprise des cours à l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) sera bientôt effective dans les écoles de la République démocratique du Congo. Les cours pourront reprendre entre le 20 et le 21 juillet après leur suspension le 19 mars dernier, a indiqué récemment Jean-Marie Mangobo, le Secrétaire général à l'EPST. Se voulant pragmatiques, des Congolais de la diaspora amorcent déjà des démarches pour solliciter l'intégration des cours en ligne en période post covid-19.

Expert congolais, consultant des enseignements en ligne au Texas Wesleyan University, aux Etats-Unis, Pascal Mpia Mena Zambili, s'investit pour faire profiter à ses compatriotes l'expérience américaine. Invité de la radio Top Congo le vendredi 10 juillet, cet entrepreneur outillé dans la création des logiciels en matière d'éducation suggère au Gouvernement congolais d'associer désormais l'enseignement à distance à l'enseignement en présentiel qui, explique-t-il, requiert la présence physique de l'enseignant pendant les cours.

Fondateur de l'ONG ''Classe en ligne'', Pascal Mpia Mena Zambili s'inspire du modèle de son pays d'accueil pour aider les écoles de la République démocratique du Congo à améliorer leur mode d'apprentissage, fragilisé depuis le déclenchement de Covid-19. Comme aux Etats-Unis, cette pandémie a, en effet, poussé les gouvernements à imposer à leurs citoyens le confinement. Mais, pour éviter d'accumuler des retards, nombre d'écoles du pays de l'Oncle Sam ont opté pour l'enseignement à distance. Ce qui a permis de faciliter les cours à domicile et de rattraper le temps perdu.

INSTAURER UN ''ENSEIGNEMENT HYBRIDE''

C'est fort de ce modèle que l'ONG ''Classe en ligne'' a pris l'option de dupliquer cette expérience en République démocratique du Congo, où plusieurs élèves sont restés cloitrés à la maison, pendant quatre mois, sans pouvoir bénéficier de l'opportunité de suivre des cours à distance. Elle se propose d'animer un projet pilote qui serait mené dans trois principales villes du pays (Kinshasa, Lubumbashi et Matadi), promettant de fournir, à ses frais, la connexion internet aux écoles bénéficiaires.

Ainsi au Gouvernement congolais, Pascal Mpia Mena Zambili propose ce qu'il appelle ''enseignement hybride''. Un concept qui allie la formation en ligne à l'enseignement traditionnel, marqué par la présence de l'enseignant dans la salle de classe. Il suggère même que l'enseignement à distance soit formalisé dans le programme scolaire en RDC.

"ON APPREND MIEUX EN LIGNE QU'EN CLASSE"

Convaincu qu'"on apprend mieux en ligne qu'en classe", l'expert congolais s'appuie sur des données scientifiques pour éclairer la lanterne des auditeurs de l'émission ''Parlons-en''. "Des recherches ont, en effet, démontré que l'enseignement en ligne a plus d'avantages que l'enseignement en présentiel, d'autant que, dans le premier, les élèves assimilent les cours à 35%, et dans le second de 15 à 25%".

"C'est dans cette optique que, pour notre pays, nous avons développé une plateforme éducationnelle, ''eclasserdc.com'', capable de permettre l'organisation des cours à distance dans les conditions se rapprochant le plus possible de l'enseignement en présentiel et conforme aux standards des apprentissages en ligne offerts dans les pays développés", explique le consultant de Texas Wesleyan University dans une tribune publiée dans notre quotidien ''Forum des As'', sous l'intitulé "L'école à l'heure de la Covid-19 : La reprise des enseignements, c'est pour aujourd'hui".

LE NET FAIT GAGNER DU TEMPS

"Avec le concours de l'Eglise catholique de Kinshasa, l'ONG ''Classe en ligne'' a amorcé, depuis plus de trois ans, une expérience porteuse dans quelques lycées de la capitale (Mpiko, Kabambare, Boyokani…). Aujourd'hui, l'initiative s'avère déjà fructueuse", constate le consultant de Texas Wesleyan University.

Aux dires de Pascal Mpia Mena Zambili, grâce aux nouvelles technologies, les enseignants ont l'occasion de mettre leurs cours en ligne et d'enseigner à distance, avec la possibilité de poster des devoirs pour leurs élèves. Ces derniers ont, pour leur part, l'opportunité de réviser régulièrement leurs cours sur le net, voire de poser des questions dans un forum en ligne quand ils ont du mal à comprendre.

"En classe, on perdait 30 à 50 minutes à écrire au tableau, et il ne nous restait plus qu'une trentaine de minutes pour expliquer la matière. Avec le net, tous les cours sont désormais permanents en ligne. Dès lors, les élèves perdent moins de temps qu'en classe", témoigne un enseignant bénéficiaire du projet, qui s'est confié à Pascal Mpia Mena Zambili. Yves KALIKAT
La France annonce une augmentation de 50 % de contribution au FIDA
vendredi 15 janvier 2021

Le président de la République Française, Emmanuel Macron a annoncé hier jeudi au ''One Planet Summit'' une série d'engagements pour la biodiversité. (...)
lire la suite
L’Unicef appelle le Gouvernement à rouvrir les écoles en RDC
vendredi 15 janvier 2021

L'Unicef appelle le Gouvernement à donner la priorité à la réouverture des écoles et à prendre toutes les mesures de prévention contre la pandémie de (...)
lire la suite
Patient Bashombe préoccupé par la violence et les massacres à l’Est
jeudi 14 janvier 2021

Le Cadre de concertation national de la société civile (CCNSC-RDC) a, dans une déclaration datée du 13 janvier courant, signée par son Coordonnateur (...)
lire la suite
Bukavu : JED déplore l’agression des journalistes lors d’une manifestation estudiantine
jeudi 14 janvier 2021

Plusieurs journalistes ont été agressés lors d'une manifestation estudiantine organisée le mardi dernier à Bukavu, capitale du Sud-Kivu. Ils ont été (...)
lire la suite
Gavi annonce la création d’une réserve mondiale de 500.00 vaccins contre Ebola
mercredi 13 janvier 2021

L'alliance des vaccins Gavi, un partenariat entre les secteurs public et privé qui a contribué à immuniser la moitié des enfants de la planète contre (...)
lire la suite
L’Unicef, l’Oms, le FICR et le MSF annoncent la création d’un stock mondial de vaccins anti-Ebola
mercredi 13 janvier 2021

Les quatre principales organisations internationales actives dans les domaines de la santé et de l'action humanitaire ont annoncé ce mardi 12 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting