Dernière minute :
EN DEPIT D’INTERDICTION PAR LE GOUVERNEUR DE LA VILLE
L’UDPS maintient son mot d’ordre
mercredi 8 juillet 2020

*Le parti au pouvoir a refusé de se plier à la décision prise par le gouverneur de la ville au terme d'une réunion hier interdisant cette manifestation.

L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) décide de maintenir sa marche de ce jeudi 9 juillet pour protester contre l'entérinement par l'Assemblée nationale de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ce, malgré l'avis défavorable du gouverneur de la ville Gentiny Ngobila adressé aux dirigeants de ce parti politique au terme d'une réunion hier mardi 7 juillet.

Au sortir de cette réunion, le secrétaire général du parti au pouvoir Augustin Kabuya s'est voulu de marbre. Boudant la décision du premier citoyen de la ville, il affirme que l'important était de saisir les autorités compétentes. Il indique que le peuple congolais sera dans la rue ce 9 juillet pour dire non à l'entérinement de Ronsard Malonda comme président de la Centrale électorale.

"Comme il est saisi, le 9 nous allons marcher. Le 9 juillet, tous les citoyens congolais sont appelés à accompagner l'UDPS", a déclaré Augustin Kabuya au cours d'une interview accordée au sortir de la réunion avec le gouverneur de la ville de Kinshasa.

"NOUS SOMMES DANS UN RÉGIME D'INFORMATION"

Interrogé sur la décision de l'autorité urbaine portant interdiction des marches, Augustin Kabuya Indique que la RDC est dans un régime d'information et non d'autorisation en ce qui concerne l'organisation des manifestations pacifiques.

Lors des échanges avec les dirigeants de l'UDPS, l'autorité urbaine n'a pas donné son avis favorable à la tenue de la marche prévue demain jeudi 9 juillet. Gentiny Ngobila a principalement opposé à l'UDPS comme argument l'État d'urgence sanitaire décrété par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

A côté de l'UDPS, plusieurs autres organisations politiques et celles de la Société civile annoncent l'organisation des actions de rue.

C'est le cas de la plateforme Lamuka qui appelle à une marche ce samedi 13 juillet pour protester à l'entérinement de Ronsard Malonda et l'examen de trois propositions de lois des députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata.

LAMUKA APPELLE À LA MOBILISATION NATIONALE

A travers un communiqué rendu public hier, les quatre leaders de cette coalition de l'opposition appellent à une mobilisation nationale. Ils demandent à la population congolaise d'être massivement dans les rues, ce 13 juillet, pour dire non à ce qu'ils qualifient de dérives dictatoriales.

Contrairement à l'UDPS, Lamuka entend, à travers cette marche, exiger la réforme de la CENI et son audit comme préalable à toute désignation et enterinement de ses animateurs. Cette plateforme voit dans l'entérinement de Ronsard Malonda des manoeuvres frauduleuses du FCC tendant à préparer un énième hold-up électoral et placer ses acteurs du sommet à la base du pays, en se substituant au peuple Congolais.

Contacté au téléphone par la rédaction de Forum des As, Steve Kivuvu, l'un des communicateurs de Lamuka, affirme que les principaux mouvements citoyens dont Lucha et Filimbi prendront part active à cette marche du 13 juillet.

LES MOUVEMENTS CITOYENS ASSOCIÉS

" Nous avons eu une réunion avec les principaux mouvements citoyens comme la Lucha, le Filimbi et autres. Ils ont décidé de marcher avec nous le 13 juillet pour barrer la route à toutes les dérives dictatoriales que nous observons actuellement dans notre pas", a déclaré Steve Kivuata.

Il a indiqué que Lamuka et les mouvements citoyens se sont mis d'abord pour manifester toujours ensemble dans le cadre des actions visant la promotion de la démocratie et des bonnes valeurs en RDC.

Ronsard Malonda a été entériné comme président de la CENI par l'Assemblée nationale, après sa désignation par six confessions religieuses sur les huit participant aux discussions sur la question. L'Eglise catholique et l'Eglise du Christ au Congo (ECC) se sont retirées de ce processus au motif qu'il a été émaillé d'irrégularités. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Me Eric Moutet dénonce un agenda caché doublé d’intention de nuire à Afriland First Bank
jeudi 9 juillet 2020

Me Eric Moutet, avocat d’Afriland First Bank est formel : Global Witness et la plateforme de protection des lanceurs d’alerte PPLAAF ont un agenda (...)
lire la suite
Mémorandum à l’attention de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement (Avec l’expression de ma très haute et parfaite considération)
jeudi 9 juillet 2020

Transmis copie pour information à : - Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat (Avec l'expression de mes hommages (...)
lire la suite
L’UDPS maintient son mot d’ordre
mercredi 8 juillet 2020

*Le parti au pouvoir a refusé de se plier à la décision prise par le gouverneur de la ville au terme d'une réunion hier interdisant cette (...)
lire la suite
Mende défend la coalition arc-en-ciel
mercredi 8 juillet 2020

* "Ce n'est pas en imitant ce qui se fait ailleurs que nous nous en sortirons", martèle l'élu de Lodja. Alors qu'il intervenait dimanche dans (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting