Dernière minute :
A L’HEURE DE LA PANDEMIE DE CORONAVIRUS
Les enfants congolais réclament une éducation de qualité
mercredi 17 juin 2020

La pandémie de la covid-19 a augmenté les facteurs de risque pour la jouissance des droits de l’enfant. Les pressions qu’elle exerce sur la société ont de lourdes conséquences sur la vie des enfants, sur leur sécurité et leur avenir. Les restrictions des mouvements et de distanciation physique risquent de faire perdre les gains déjà engrangés en matière des droits de l’enfant et ainsi éloigner la RDC de l’agenda 2030, celui de la réalisation des 17 ODD.

Ces propos émanent bien des enfants reporters, encadrés par l’UNICEF, à l’occasion de la célébration de la journée de l’Enfant africain hier 16 juin. Placée sous le thème l’impact de la covid-19 sur l’application des droits de l’enfant en RDC, cette activité a permis aux enfants de réclamer une éducation de qualité et les droits au loisir pendant cette période de covid-19.

Ketsia Passou et Aristote Mampuya l’ont fait savoir au cours d’une conférence de presse, tenue à Kinshasa, avec les journalistes membres de RJAE. Ils ont estimé que le gouvernement avec ses partenaires, dont l’UNICEF, doit travailler efficacement pour atténuer les tendances négatives, qui s’observent en matière des droits de l’enfant et qui risquent d’annihiler les avancées déjà enregistrées.

Ces enfants reporters reconnaissent que les cours à la télévision est une bonne initiative du gouvernement. Malheureusement, elle n’est pas adaptée au contexte congolais. Puis, elle est discriminatoire.

Pour Ketsia Passou, ce n’est pas tous les jours qu’il y a du courant. Il n'y a pas non plus un horaire, c’est brut. Un élève de scientifique ne peut pas suivre le même cours qu'un élève de la section coupe-couture, moins encore celui qui fait l’électricité, a-t-elle relevé. Il est difficile que l’enseignant réalise que le cours est bien assimilé.

De son côté, Aristote Mampuya a fait savoir qu’il n’y a pas d’interaction entre l’enseignant et l’apprenant. "Comment poser une question pendant le cours quand on ne comprend pas?", s’est-il interrogé. Or, a poursuivi cet élève, la formation consiste à entendre et comprendre.

Par ailleurs, pendant cette période de la pandémie de coronavirus, ces enfants, qui sont des leaders dans leurs milieux respectifs, contribuent à leur manière à la sensibilisation au COVID-19. En réalisant des vidéos sur les sujets qui les touchent.

Par exemple, sur la situation des enfants en rupture familiale ou «shegués» qui vivent dans la rue, sans aucune protection, et sont exposés à la maladie.

Ils sont d’avis que la riposte à la maladie à coronavirus doit permettre au gouvernement de bâtir un avenir meilleur. Pour ce faire, le gouvernement, la communauté et les partenaires techniques et financiers, dont l'UNICEF, doivent travailler main dans la main, afin de ralentir la propagation du virus mortel et réduire au maximum les incidences socioéconomiques de la pandémie sur les enfants.

La RDC a l’obligation de poursuivre la concrétisation des engagements pris envers la communauté internationale, à travers la ratification des instruments juridiques des droits de l’enfant (la Convention des droits de l’enfant et la charte africaine pour le droits et le bien-être de l’enfant). Tricya MUSANSI
EPST : des voix s’élèvent pour la formalisation de l’enseignement à distance
mardi 14 juillet 2020

*"On apprend mieux en ligne qu'en classe", soutient Pascal Mpia Mena Zambili, Consultant congolais au Texas Wesleyan University. La reprise des (...)
lire la suite
Le Rév. Mwamba interpelle sur le grand abîme entre chrétiens et non croyants
mardi 14 juillet 2020

Un grand abîme doit exister entre les chrétiens et les non croyants. C'est cette image tirée du récit de l’homme riche et du pauvre Lazare que le (...)
lire la suite
Pascal Mpia Mena Zambili : « La reprise des enseignements, c’est pour aujourd’hui »
mercredi 8 juillet 2020

Après avoir suivi avec une attention soutenue les réponses de Son Excellence Monsieur le ministre d’Etat, ministre de d’Enseignement primaire, (...)
lire la suite
Mme Muhila Matapisi Garce, victime d’un enlèvement à Kinshasa
mercredi 8 juillet 2020

Communiqué Je dénonce mon enlèvement ce samedi 4 juillet 2020. Au moment de l'enlèvement, je descendais d'un taxi à l'arrêt Kin Mart situé sur le (...)
lire la suite
L’ACOFEPE lance la campagne « Rappel des Gestes barrières » 
mardi 7 juillet 2020

Les cas de Covid-19 continuent à se multiplier à Kinshasa. Aussi pour y faire face, les autorités exhortent la population à respecter les mesures (...)
lire la suite
Le « Marché de samedi », un véritable grenier des gammes de produits made in DRC
mardi 7 juillet 2020

Ouvert depuis un mois à la Foire internationale de Kinshasa (Fikin), « le marché de samedi » poursuit son cours normal à la grande satisfaction des (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

D’un dialogue sans dialogue à un autre

Dialogue ? Encore ? Pourquoi faire ? Pour en préparer un autre ? Et perpétuer ainsi la tradition née des années Transition qui veut que le pouvoir s'obtienne au bout du dialogue. Peu importe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting