Dernière minute :

Le bémol du Cardinal Ambongo
mercredi 10 juin 2020

Des dons anti-coronavirus continuent à pleuvoir sur la RDC. La dernière flotte survenue, comme par miracle, au seuil de la saison sèche est celle charriant des tonnes d'aide de l'Union européenne. Une véritable aubaine pour la RDC dont le déficit d'équipements sanitaires est proverbial. Comme quoi, la pluie est signe de bénédiction.

Ce n'est pas le berger Fridolin Ambongo qui maudirait cette aumône destinée, en principe, à soulager la souffrance de son troupeau. De la bouche de l'Archevêque de Kinshasa est sorti le mot merci.

Mais, s'il a remercié, à juste titre, les bienfaiteurs de l'UE, le Cardinal Ambongo a ajouté une nouvelle note à son satisfecit. A savoir que les Congolais ne sauraient demeurer d'éternels assistés.

Pas besoin d'être docteur ès exégèse comme l'autre Cardinal rd congolais pour comprendre le sermon du patron de l'Eglise catholique de Kinshasa. Fridolin Ambongo a distillé une interpellation à large spectre.

A l'endroit de ceux qui donnent systémiquement et systématiquement du poisson aux Zaïro-congolais sans leur apprendre ou, à tout le moins les aider, à pouvoir pêcher. Le prélat catholique n'ignore pas que dans les rapports Nord-Sud, la générosité n'a rien de biblique. C'est plutôt l'intérêt qui justifie et déclenche l'action. Pas évident qu'au change ce soit l'assisté qui gagne.

Démontant le mécanisme de l'aide, le Président Mobutu avait une de ses formules on ne peut plus démonstratives : " 1 dollar de donné, quatre de gagnés ". Cette lucidité rétroactive n'empêchera, hélas, pas le Maréchal d'être abonné à l'aide pour un pays gâté par le Bon Dieu.

Aux dirigeants congolais qui semblent se complaire depuis des lustres dans la position d'assistés, le Cardinal Ambongo montre le revers de la médaille. S'installer confortablement dans la culture d'assistance équivaut à se faire préempter son destin. La main qui donne, renseigne la sagesse populaire, étant au- dessus de celle qui reçoit. Sans un minimum d'autonomie, le discours souverainiste ne vaut pas un penny.

Au peuple de prendre conscience de ce qu'un pays ne se développe guère à coup et à coût d'assistances. Le don étant un palliatif à court terme. Une anesthésie qui postpose la douleur. Son effet terminé, le mal revient au galop.

Plus fondamentalement, l'assistance tous azimuts est un frein à l'auto-prise en charge. Celle-ci étant devenue la doctrine de l'Eglise catholique à travers l'Afrique depuis que la manne a cessé de tomber du Vatican. C'est donc un Fridolin Ambongo qui maîtrise parfaitement le sujet de son homélie qui a mis un bémol à son merci à ceux qui volent au secours de la RDC. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. José NAWEJ
D’un dialogue sans dialogue à un autre
mercredi 15 juillet 2020

Dialogue ? Encore ? Pourquoi faire ? Pour en préparer un autre ? Et perpétuer ainsi la tradition née des années Transition qui veut que le pouvoir (...)
lire la suite
Le réveil d’un revenant
mardi 14 juillet 2020

A la suite de Joseph Staline -homme fort de l'ex-URSS - face au Pape Pie XI, on pouvait se demander non sans pertinence : l'Opposition rd (...)
lire la suite
A qui attribuer les morts sous " l’Etat de droit ? "
lundi 13 juillet 2020

Question d'un observateur après les manifs du jeudi 9 juillet : "après l'Etat de droit est-il égal à avant l'Etat de droit ?" . Dans la mouvance du (...)
lire la suite
Priorité des priorités : Ronsard Malonda
vendredi 10 juillet 2020

Des marches dans plusieurs villes du pays. Des processions pour plus de transparence et davantage de consensus dans la désignation du Président de (...)
lire la suite
Alliés sur papier et adversaires sur le terrain
jeudi 9 juillet 2020

S'il avait été encore en vie, Maurice Duverger aurait sans doute revisité son livre culte intitulé "Introduction à la politique". Et pour cause, le (...)
lire la suite
Marche ou l’arbre qui cache la forêt ?
mercredi 8 juillet 2020

En avant marche ! Une, deux, gauche, droite…Cette évocation ne rajeunit personne. Ca fait penser à la marche. Scolaire celle-là. Civilisée parce que (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Chronique d’une mort vivement souhaitée

Ce n'est pas un secret d'Etat. Si secret il y a, alors c'est celui de Polichinelle. Rien que cela. Pas plus. L'état d'urgence sanitaire est à l'agonie depuis longtemps. Violant le secret médical, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting