Dernière minute :
Réagissant aux MORTS EN sériE À LA PRÉSIDENCE
Kasongo Mwema rejette la thèse de l’empoisonnement
lundi 1er juin 2020

«Scientifiquement, il n’y a encore aucune preuve pour dire qu’il y a autre chose que la covid-19 comme causes des décès qu’on déplore à la Présidence». Ce sont là les termes utilisés par le porte-parole du chef de l’Etat, Kasongo Mwema Yamba Yamba pour démontrer la thèse de l’empoisonnement que brandissent certains analystes pour expliquer les morts à succession enregistrées ces derniers, jours par la présidence de la République.

La bouche autorisée de Félix Tshisekedi a démenti la folle rumeur alimentée par les réseaux sociaux, le vendredi 29 mai dernier, lors de son intervention sur la chaîne de télévision publique, la Radio télévision nationale congolaise (Rtnc). Kasongo Mwema a affirmé que rien ne justifie à ce stade que les décès des collaborateurs du chef de l’Etat, enregistrés actuellement, soient dûs à des empoisonnements.

"La seule raison scientifiquement prouvée relative à ces cas de morts enregistrés actuellement dans l’entourage immédiat du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi est la pandémie de Covid-19", a-t-il précisé.

«Par rapport à l’empoisonnement, j’ai rencontré des personnes qui me disaient que je suis allé me faire soigner chez ma tante, chez quelqu’un... Scientifiquement, il n'y a encore aucune preuve qui a été donnée pour dire qu’il y a autre chose que la Covid-19 parmi les décès qu’on déplore à la présidence», a-t-il déclaré.

Kasongo Mwema Yamba a tout de même saisi cette occasion pour rejeter avec la dernière énergie la thèse selon laquelle  la pandémie de coronavirus a actuellement élu domicile à la présidence de la République.  Il a rappelé que cette maladie dangereuse touche  aussi d’autres institutions du pays et entreprises publiques de la RDC.

Le porte-parole du président Félix Tshisekedi a profité de cette sortie médiatique pour  annoncer un train de mesures prises au niveau de la Présidence pour  sécuriser le personnel de cette institution contre  la Covid-19.  Il a notamment cité  la limitation du nombre de personnel en service, l’utilisation des tests de dépistage rapide et l’installation des portails de désinfection.

«Finalement, on n’accepterait plus dans les bureaux de la présidence de la République que des personnes strictement indispensables. Cette mesure est déjà d’application», a-t-il déclaré,  tout en reconnaissant que la Présidence est un lieu très fréquenté et forcément très exposé.

La bouche autorisée du chef de l’État a, par la même occasion, lancé un appel au calme à toute la population congolaise. Kasongo Mwema a appelé le peuple congolais à ne pas céder à la désinformation, à la manipulation, tout en le conviant à rester uni comme un seul homme afin de vaincre ensemble cette pandémie  qui a déjà fait beaucoup de morts en RDC.

«On est vigilant. Tous les services de la Présidence sont mis en alerte. Pour l’instant, ça ne peut plus nous faire peur...Nous recevons tout le temps des messages, "Faites attention". C’est vrai, on fait attention en pratiquant des mesures barrières», a-t-il rassuré.

Les cas de décès à répétition à la Présidence de la république provoque, depuis la semaine passée,  de vives polémiques dans l’opinion. Sur les réseaux et dans certains médias, nombre d'intervenants privilégient la thèse de l’empoisonnement.

Si certains brandissent cette thèse, d’autres avancent que la présidence de la République est actuellement l’institution du pays la plus touchée par la pandémie de  Covid-19. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Martin Fayulu : "Le sang de nos compatriotes suppliciés, ne doit pas avoir coulé en vain"
lundi 3 août 2020

Martin Fayulu tient à coeur la date du 2 août, combien significative pour la RDC. Bien qu'absent du pays suite aux mesures restrictives en rapport (...)
lire la suite
Le Gouvernement repousse d’une semaine la reprise des cours
lundi 3 août 2020

Le Gouvernement a repoussé au 10 août prochain la reprise des cours dans les établissements scolaires. Cette rentrée devrait intervenir (...)
lire la suite
Mesures barrières : aucune disposition prise par le Gouvernement
lundi 3 août 2020

Le Gouvernement n'a pris aucune disposition sanitaire pratique en faveur des écoles devant accueillir les finalistes du primaire et du secondaire. (...)
lire la suite
Augmentation des salaires, retraite des enseignants, mutuelle de santé... : l’EPST et les syndicalistes à la table de négociation ce mercredi
lundi 3 août 2020

Conformément à la demande formulée le vendredi 31 juillet par le chef de l'État lors du conseil des ministres, une réunion est prévue le mercredi 5 (...)
lire la suite
EPST : Les enseignants menacent d’aller en grève
lundi 3 août 2020

Les enseignants de l'Enseignement primaire, secondaire et technique menacent d'aller en grève si le gouvernement ne donne pas d'assurances quant (...)
lire la suite
Le Collège Sainte Famille prêt à accueillir les élèves
lundi 3 août 2020

* Prise de température, lave-mains, désinfection de salles de classes et diminution de nombre d'élèves par classe, rien n'est oublié. Au Collège (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting