Dernière minute :
FABRICATION DES PASSEPORTS RD CONGOLAIS
Le Consortium « Le Congo n’est pas à vendre » exhorte le Président Fatshi à ne pas renouveler le contrat avec Semlex
jeudi 14 mai 2020

Des organisations de la société civile (RECIC, ODEP, OCIDC, UNIS Congo, CDC, LUCHA, FILIMBI, OEARSE, Ressource Matters, Congo Nouveau, PPLAAF, ACIDH, Afrewatch), agissant au travers du Consortium « Le Congo n’est pas à vendre », appellent le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi à ne pas renouveler le contrat de fabrication de passeport passé avec la firme belge Semlex lequel expire le 10 juin prochain et à « publier sans délais les informations sur la procédure de passation de marché ». Des représentants de ces organisations l’ont dit à haute et intelligible voix au cours d’une conférence de presse qu’ils ont tenue hier mercredi 13 mai à Kinshasa.

Dans le cadre de la campagne de lutte contre la corruption, le Collectif « Le Congo n’est pas à vendre » demande à la justice congolaise « d’ouvrir une enquête pour corruption, abus de pouvoir ou autres délits envers les personnes impliquées dans les négociations du contrat de 2015 ».

Déjà, 51 citoyens congolais se sont constitués partie civile le 8 mai courant dans l’enquête judiciaire en cours en Belgique contre la société SA Semlex Europe. Le Réseau Panafricain pour la Lutte contre la Corruption (UNIS), la Fédération Internationale pour les Droits Humains et la Ligue des droits humains ont également déposé plainte dans le cadre de la même affaire.

La plateforme « Le Congo n’est pas à vendre », citant l’agence Reuters, rappelle que cette enquête belge porterait sur des faits de corruption et de blanchiment d’argent. Elle fait savoir qu’à 185 dollars, le passeport congolais est un des passeports les plus chers du monde. « Sur ce montant, 60 dollars sont réservés à une société écran dénommée LRPS… »

A ceci s’ajoutent toutes les tracasseries auxquelles les congolais font face lorsqu’ils souhaitent obtenir leur document de voyage dans les délais raisonnables. Ainsi, la somme effectivement payée pour un passeport peut largement dépasser les 185 dollars prévus par la loi.

« Ce sont nous, les citoyens congolais, qui payons le prix de ces négociations secrètes au sommet de l’État », dit Fred Bauma, un des citoyens congolais qui s’est constitué partie civile. «Nous dépensons bien plus que tous les pays limitrophes de la RDC pour notre passeport. Nous voulons que la justice belge lève le voile sur ce dossier et sanctionne tout individu ou entreprise qui s’avère coupable de corruption.»

Tout compte fait, «avec plus de 600.000 passeports vendus depuis l’entrée en vigueur du contrat Semlex, la société écran suspecte pourrait avoir encaissé plus de $36 millions de dollars », estiment ces organisations.

« Le président de la République avait promis qu’il reverrait à la baisse le prix du passeport, » rappelle Floribert Anzuluni, coordonnateur du mouvement citoyen Filimbi dont plusieurs membres se trouvent sur la liste des parties civiles. «Nous y tenons. Or jusque-là, nous attendons toujours,» souligne-t-il.

Du côté de Semlex, l’on qualifie ces allégations de «dénigrement calomnieux» et l’on soutient que le contrat est bénéfique pour le pays car «les infrastructures locales sont données gratuitement au pays concerné.»

Pour rappel, la RDC avait conclu le 11 juin 2015 un contrat avec Semlex pour la fourniture des passeports biométriques. Ce contrat de 5 ans arrive à échéance le 11 juin 2020. Etant un contrat BOT, la RD Congo devra bénéficier de toutes les infrastructures de production des passeports au terme de ce contrat.

Il faut préciser que UNIS Congo, Lucha et Filimbi sont partie prenante de la présente campagne, mais ne font pas partie de la plateforme "Le Congo n'est pas à vendre". Didier KEBONGO
La ligue des jeunes de l’Udps appelle à la "rupture immédiate" de la coalition FCC-CACH
vendredi 15 mai 2020

* Un jour après le dépôt de la pétition des 62 députés nationaux contre le 1er vice-président de l'Assemblée nationale, J.-M. Kabund, la ligue des jeunes (...)
lire la suite
La crise institutionnelle de la province au coeur des échanges
vendredi 15 mai 2020

Des questions urgentes et importantes liées à la crise institutionnelle, à la sécurité, à la riposte de la pandémie de Covid-19, à l'enclavement de la (...)
lire la suite
« Les élèves regagnent bientôt le chemin de l’école", promet Willy Bakonga
vendredi 15 mai 2020

«Très prochainement, les élèves pourront reprendre le chemin de l’école», promet le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST). (...)
lire la suite
Kongo central : Eteni Longondo apporte le soutien du gouvernement à Atou Matubuana
vendredi 15 mai 2020

Le ministre de la Santé, le docteur Eteni Longondo a, au nom du gouvernement, apporté des matériels nécessaires pour appuyer les efforts fournis par (...)
lire la suite
Dircab de FATSHI : Les jeunes leaders de 26 provinces proposent Valentin Mubake
jeudi 14 mai 2020

Dans une déclaration rendue publique hier mercredi 13 mai, les jeunes leaders de 26 proposent Valentin Mubake au Président de la République Félix (...)
lire la suite
FARDC : un avis de recherche contre 100 miliciens de Codeco
jeudi 14 mai 2020

* L'armée régulière est en quête des combattants, de leurs chefs, des féticheurs et des sacrificateurs. C'est depuis hier mercredi 13 mai que les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

De casus belli en casus belli…

Question à un franc symbolique pour ce week-end : Sommes-nous enfin dans " cette fois-ci, c'est fini " ou toujours dans le " retenez-moi ou je fais un malheur ?". Dans ce qui a tout l'air d'un (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting