Dernière minute :

Le partage des entreprises vaut bien un cessez-le-feu
vendredi 21 février 2020

Rien à signaler sur le front FCC-CACH. Pas de provocation. Zéro couac. Pas l'ombre d'un clash. A la place, un silence assourdissant. Fait rare. Rarissime même. Les chamailleries en continu faisant partie de l'écosystème de la coalition au pouvoir.

Pas matière pourtant à entonner le " Tout va bien madame la Marquise ". L'accalmie observée a pour ressort le dernier round du partage des entreprises publiques.

Pas de bruit lorsqu'on parle de choses ultra sérieuses. Vu du landerneau politique rd congolais, toutes loges confondues, le partage en est un. Et quel partage ?

Si les portefeuilles ministériels assurent prestige, honneur et privilège, les entreprises pourvoient la logistique. Pour un acteur politique, l'un ne va pas sans l'autre. Le premier sans le second. Défilent depuis longtemps dans les têtes, les entreprises " juteuses ", les régies financières… En politique sans doute plus qu'ailleurs, l'argent est le nerf de la guerre.

Du pain béni pour les "autorités morales", " initiateurs " et autres "chefs de partis" de la Majorité. Eux devant qui s'ouvre la perspective de s'installer et d'installer. Bien plus qu'ils ne l'ont fait dans les cabinets ministériels.

Ce n'est pas tout. Les " oubliés " de la séquence " Gouvernement " croient leur heure de…gloire sonnée. Dieu sait s'ils sont nombreux ceux des sociétaires FCC et CACH qui n'en peuvent plus de ronger leurs freins. Etre dans la réserve de la République n'a jamais été la tasse de thé du politique congolais.

C'est donc peu de dire que l'exercice est vital pour toutes les écuries qui incarnent le pouvoir. Ca ressemble bien au banquet final. Que ce dernier festin charrie népotisme, clientélisme et politise davantage des entreprises et des régies financières, les politiques n'en ont cure. L'essentiel est d'être casé et de caser à son tour. L'enjeu en vaut l'entorse au b.a.ba de la technicité.

Alors, à défaut d'un traité de paix ou d'un armistice, cet ultime partage vaut bien un cessez-le-feu. Le partage d'abord, les querelles après. José NAWEJ
Tous parfaitement égaux !
vendredi 20 mars 2020

Avant même l'épilogue du fameux " corona ", que de leçons ! Quantité de clichés et d'idées reçues emportés par le virus. Des " certitudes " installées (...)
lire la suite
Après des paroles, vivement des actes
jeudi 19 mars 2020

C'est chose faite. Le Président de la république a parlé. Le chef de l'Etat a sensibilisé à la dangerosité du Coronavirus. Le garant constitutionnel (...)
lire la suite
Des mesures à la mesure du contexte rd congolais
mercredi 18 mars 2020

"Prendre Coronavirus au sérieux mais sans paniquer". Propos avisé du Dr Muyembe qui sonne à la fois comme un coup de semonce et un conseil. (...)
lire la suite
Aller au-delà de l’affichage
mardi 17 mars 2020

A n'en point douter. La session ordinaire de mars a accouché de son premier grand moment dès son seuil. Il s'agit de la présence dans l'Hémicycle (...)
lire la suite
Le QG de l’UDPS en confinement !
lundi 16 mars 2020

Il n'y a plus âme -ou presque- qui vive au siège de l'UDPS. A part des policiers et autres agents de sécurité. D'ordinaire animé, le "saint des (...)
lire la suite
Halte au vaudeville !
vendredi 13 mars 2020

Faut-il faire de tout matière à vaudeville ? Non. Parce qu'on ne peut pas rire de tout. Même au pays de Mangobo. Même si le rire, fait office (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting