Dernière minute :
AU COURS D’UNE CONFERENCE DE PRESSE TENUEHIER A KINSHASA
M. Fayulu :"le 17 janvier, nous allons marcher, quoiqu’il arrive"
mardi 14 janvier 2020

*Le porte-étendard de LAMUKA appelle à l'organisation d'une conférence internationale sur les risques de partition de la RDC.

Le président L'Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, (ECIDE), Martin Fayulu Madidi, maintient la marche programmée le vendredi 17 janvier contre la balkanisation du pays. Le candidat LAMUKA à la présidentielle de fin 2018 demande au Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, qui aurait refusé d'autoriser cette procession de "s'occuper d'abord de la propreté de la ville". Martin était face à la presse hier lundi 13 janvier 2020.

"Nous allons marcher quoiqu'il arrive", promet Martin Fayulu en réaction à l'éventuel refus de l'Hôtel de ville de Kinshasa d'autoriser la marche prévue le vendredi prochain 17 janvier. "Nous sommes indignés par le projet de balkanisation de notre pays et nous voulons dire que nous sommes contre ce complot. Nous marchons pour que tout le monde sache que le peuple congolais ne laissera jamais son pays être balkanisé", s'est exprimé Martin Fayulu lundi devant la presse.

"Que le Gouverneur s'occupe d'abord de la propreté de la ville", a réagi l'opposant. Le Nouvel Elan, parti politique d'Adolphe Muzito, et coordonnateur en exercice de la coalition LAMUKA, dont Martin Fayulu est le porte-étendard, a écrit au gouverneur de la ville de Kinshasa pour l'informer d'une marche pacifique "de deuil et d'indignation", le vendredi 17 janvier courant.

Selon cette missive, cette manifestation a pour objectif de témoigner non seulement de leur solidarité à l'égard des compatriotes de Beni mais aussi de protester contre la menace de la balkanisation du pays.

BALKANISATION PAR DEUX ETAPES, ECONOMIQUE ET PHYSIQUE

Mais d'après des informations, non confirmées par des sources à l'Hôtel de ville, le gouverneur Gentiny Ngobila se serait opposé à cette marche qui prévoyait comme point de départ la place Pascal, dans la commune dite révolutionnaire de Masina à 8 heures pour chuter en milieu d'après-midi, 15 heures, à l'Echangeur de Limete où est prévue une cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs aux pieds de la statue de Patrice Emery Lumumba.

Lors de son face-à-face avec les hommes des médias hier, le président de la "Dynamique pour la vérité des urnes" fait savoir que le projet de la partition de la RDC s'est accéléré. Selon ses estimations, le complot de balkanisation de la RDC serait exécuté à ce jour à 70 %. "Si Kabila, dans l'évolution de la balkanisation sur l'échelle de 100 avait déjà fait 55%, Félix Tshisekedi en une année a fait 15%", estime Martin Fayulu. Celui-ci accuse l'ancien président Joseph Kabila d'être venu avec la mission de fragiliser la République Démocratique du Congo.

Et ce plan de saucissonnage de la RDC, selon le président de l'Engagement pour la Citoyenneté et le Développement, se fait en deux étapes. " C'est une balkanisation par étape. On va d'abord faire une balkanisation économique et puis la balkanisation physique ", explique Martin Fayulu. Il illustre cette balkanisation économique par les activités économiques entre la ville de Goma et le Rwanda, isolant ainsi Kinshasa. " Vous avez des gens qui sont à Goma, ils commercent beaucoup plus avec le Rwanda. On veut isoler toute cette région là avec Kinshasa, pour que les gens disent pourquoi nous devons toujours dépendre de Kinshasa", indique celui qui se considère toujours comme le président élu.

Martin Fayulu appelle ses compatriotes à s'indigner et à se lever contre ce complot et contre les tueries perpétrées par les groupes armés dans l'Est du Pays. Le leader de l'ECIDE insiste pour que les Congolais changent de paradigme, poussent l'élite à comprendre que le pays court un réel danger d'être amputé de certaines de ses parties. "Ce n'est pas l'histoire d'un seul individu. Soutenons le Dr Denis Mukwege qui a sorti du tiroir le Rapport Mapping. Les Congolais doivent pousser le Rwanda à reconnaitre les atrocités que l'armée rwandaise a orchestrées en RDC".

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA BALKANISATION

Martin Fayulu appelle également à l'organisation d'une conférence internationale sur le risque de balkanisation qui pèse sur la RD Congo.

"Ce que nous demandons est que les Congolais soient sensibilisés pour dire non à cette balkanisation. Mais si nous voulons organiser un dialogue pour la balkanisation mais qui va organiser ce dialogue ? Avec un gouvernement illégitime, avec des acteurs illégitimes. Nous disons, en tant que peuple, nous tirons la sonnette d'alarme, nous demandons une conférence internationale. Cette conférence c'est pour que nous puissions voir clair", dit-il.

Pour rappel, lors de la 17ème réunion du Conseil des ministres vendredi 10 dernier, le président congolais Félix Tshisekedi, avait rassuré qu'il n'y aura pas de balkanisation tant qu'il sera à la tête du pays. Didier KEBONGO
Le dégrèvement de plus de 500 millions de Fc relève du DG
mardi 25 février 2020

* Avec cette disposition légale, il n’y a donc pas l’ombre de corruption dans la décharge partielle d’impôt décidée par la haute hiérarchie de la DGI en (...)
lire la suite
Le VPM Tunda frappe un grand coup !
mardi 25 février 2020

Les dossiers en souffrance dans les Cours et tribunaux en RD Congo peuvent, à nouveau, être traités. La grève des magistrats déclenchée depuis le (...)
lire la suite
Levée de la grève des magistrats à l’ordre du jour
lundi 24 février 2020

* «Le Gouvernement est parfaitement de bonne foi. Il est indiqué que les magistrats puissent reprendre le chemin des juridictions et de leurs (...)
lire la suite
Cap sur le partage des entreprises
vendredi 21 février 2020

* «Toutefois, à la Gécamines comme à la SNCC, les deux ordonnances du chef de l’Etat ne feront l’objet d’aucune négociation», soutient formellement (...)
lire la suite
David Blattner, Pdg de la Safricas-Congo s.a, aux arrêts
jeudi 20 février 2020

* De l’avis des observateurs avertis, cette arrestation marque le debut d’une nouvelle ère de la justice congolaise. Les enquêtes judiciaires en (...)
lire la suite
Budget 2020 : le Gouvernement lève l’équivoque
mercredi 19 février 2020

*L’équipe d’Ilunga Ilunkamba a présenté hier un plan de trésorerie qui fait état de la difficulté, pour les régies financières, de mobiliser les 11 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

L’impunité à l’article de la mort ?

Ça sent le crépuscule pour l'impunité. Qui s'en plaindrait ? Qui exprimerait le regret au cas où on l'entonnerait le requiem pour l'impunité ? Qui verserait la moindre goutte de larme en apprenant (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting