Dernière minute :

Le Gouvernement travaille, la Majorité se chamaille
jeudi 14 novembre 2019

Drôle de division de travail au sein du pouvoir CACH-FCC. Les deux chefs de file se parlent. Leurs acolytes se toisent et s'invectivent. Le chef de l'Etat appelle à l'apaisement, son plénipotentiaire dans les discussions avec le FC C et président ai de son parti hausse le ton. Le Gouvernement travaille. Sa propre majorité se chamaille à longueur de journée.

Des propos, des communiqués qui n'ont rien à envier à des déclarations de guerre sortent des états-majors des… coalisés. Le Premier ministre réunit journellement nombre de ministres de deux camps dont les formations politiques sont sur le pied de guerre !

A cette allure, la nécessaire cohésion et solidarité gouvernementale risque de faire les frais de cette atmosphère guerrière. Dieu merci, jusqu'ici le Premier ministre maintient le cap sur l'essentiel. Lui, qui entre deux dossiers, reçoit les caucus des parlementaires province par province. But de l'exercice : enrichir sa banque de données sur le Congo profond de manière à adapter la thérapie en fonction des spécificités de chaque province. Ilunga Ilunkamba a aussi devant lui un sacré challenge : le projet de budget pour l'exercice 2020, étape cruciale dans l'optique de la mise en œuvre effective des politiques publiques du Gouvernement FCC-CACH.

Problème, jusqu'à quand Ilunga Ilunkamba tiendra-t-il et assurera-t-il la normalité ? Bien malin qui pourrait se prononcer. D'autant que le grand commis de l'Etat doublé d'un économiste brillant qu'est Ilunga se trouve mutatis mutandis dans la posture de Baron Louis qui disait : " faites -moi de bonne politique et je vous ferai de bonnes finances ".

La bonne politique ? C'est cet écosystème que l'attelage FCC-CACH devait générer pour permettre au Gouvernement de décliner son programme. Seule manière de s'attaquer à la sempiternelle misère du peuple.

La bonne politique ? C'est ce soutien naturel dont le Cabinet Ilunga devait bénéficier de la majorité parlementaire. Et plus généralement, de l'ensemble des forces politiques composant le binôme FCC-CACH.

Partout ailleurs, il est dans l'ordre normal des choses que la majorité avec toutes ses technostructures tentaculaires soutienne le Gouvernement et l'opposition critique le Pouvoir.

Tout se passe comme si les vieux démons d'un pays sui generis hantent à nouveau la classe politique congolaise. Allons-nous revivre l'époque pas si lointaine où la RDC refusait de cesser d'être un pays entièrement à part pour devenir un pays à part entière ? Terrible question.

Déjà, tel un signe avant-coureur de la rechute, des pans de la majorité se font tellement la guerre que l'opposition n'a plus grand-chose à faire. José NAWEJ
CROISADES SUR LA CENI : LES RAISONS DE FAIRE CONFIANCE A RONSARD MALONDA NGIMBI
samedi 4 juillet 2020

Les observateurs de la scène politique congolaise assistent à une sorte de croisade au sujet de la désignation du futur président de la Commission (...)
lire la suite
"Renouvellement de la Ceni : Fils maison et expert, Ronsard-Ernest Malonda en pole position", écrivait Forum des As
vendredi 3 juillet 2020

* Six confessions religieuses sur les 8 qui composent la plateforme, ont jeté leur dévolu sur ce technicien rompu à la tâche. Ronsard-Ernest Malonda (...)
lire la suite
Kongo central : les députés provinciaux désavouent Pierre-Anatole Matusila
vendredi 3 juillet 2020

Les députés provinciaux du Kongo central ont retiré leur confiance au président de cette institution, Pierre Anatole Matusila. A travers un (...)
lire la suite
Ngobila décide d’implanter des forages à Camp Luka
vendredi 3 juillet 2020

Certains quartiers de la ville de Kinshasa, sont encore confrontés à des problèmes de desserte d'eau potable. Pour y remédier, le Gouverneur de la (...)
lire la suite
Un caucus de députés nationaux dénonce la diabolisation de Ronsard Malonda
vendredi 3 juillet 2020

Un caucus de députés nationaux, élus de la province du Kongo-central, reçu hier jeudi par Jeanine Mabunda dénonce la diabolisation de Ronsard Malonda, (...)
lire la suite
L’examen des trois propositions de lois Minaku - Sakata renvoyée à la session de septembre 
vendredi 3 juillet 2020

* Entretemps, les deux co-auteurs promettent de démontrer à la population que leurs textes n’ont rien d’anticonstitutionnel. L'Assemblée nationale a (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Une pluie de messages à la Nation

Question pour un champion : quel est ce pays d'Afrique où tout le monde s'adresse à la Nation à l'occasion de la Fête nationale ? La RDC. Ce n' aura échappé à personne. Une pluie de "messages à la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting