Dernière minute :

Ebola : le coordonnateur général déplore le meurtre d’un agent à la riposte en Ituri
jeudi 7 novembre 2019

Dans une déclaration faite le lundi dernier, le coordonnateur général de la riposte à l'épidémie à la Maladie à virus Ebola (MVE), le Prof. Steve Ahuka, déplore et condamne fermement l'assassinat, le week-end dernier en Ituri, de Papy Mahamba, un des préposés à la riposte. Cet agent travaillait dans la Commission prévention et contrôle de l'infection à Mandima, à Lwemba en Ituri. Il était également journaliste, rapporte un communiqué du Comité national multisectoriel de la riposte à MVE.

Le Prof Ahuka estime que "cet agissement est non seulement contre les lois de la République démocratique du Congo, mais également contribue à faire pérenniser la 10ème épidémie à la Maladie à virus Ebola (MVE)".

Tout en regrettant ce crime, il a déploré le fait que "cette attaque arrive au moment où tous les efforts de la riposte commencent à porter ses fruits, avec la baisse très sensible de nombre des cas. Au moment, où nous enregistrons ce meurtre, a-t-il relevé, nous venons de faire pratiquement deux jours sans avoir de cas sur toute l'étendue de la zone épidémique".

Il a tout de même rassuré que ce genre de comportement n'aura aucune influence sur la détermination des populations de l'Ituri, du Nord et du Sud-Kivu à continuer à apporter leur aide aux équipes de la riposte en vue de venir à bout de la maladie dans leurs communautés.

Parlant de la situation épidémiologique dans les provinces du Nord-Kivu et en Ituri arrêtée au 3 novembre 2019, le document signale que depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de 3.274, dont 3.157 confirmés et 117 probables. Il y a eu au total 2.185 décès dont 2068 confirmés et 117 probables et 1055 personnes guéries. 447 cas suspects sont en cours d'investigation. Aucun nouveau cas n'a été confirmé et aucun nouveau décès confirmé. Une personne guérie sortie du CTE en Ituri à Mambasa.

Le Comité national signale qu'aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de sante est de 161 (5 % de l'ensemble des cas confirmés/probables), dont 41 décès.

Mais l'on note dans le rapport que " ces données présentées sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives ".

Pour ce qui est de la vaccination, depuis le début de cette opération le 8 août 2018, 246.824 personnes ont été vaccinées.

Le seul vaccin qui est utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d'Éthique dans sa décision du 20 mai 2018.

S'agissant de la surveillance aux points d'entrée, la source indique qu'une femme de 37 ans, vaccinée et contact à haut risque, en provenance de Oicha pour Goma au Nord-Kivu, a été interceptée au Point de contrôle Kiwandja au J18 de suivi. Elle a été remise à l'équipe de la surveillance pour le suivi.

Depuis le début de l'épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire est de 113.378.030.

A ce jour, 111 points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) ont été mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l'épidémie dans les pays voisins.

RECOMMANDATIONS

Le Comité multisectoriel de la riposte à la MVE insiste sur le respect des recommandations à observer notamment les mesures d'hygiène de base à savoir : le lavage régulier des mains à l'eau et au savon ou à la cendre. Il est demandé à la population de ne pas toucher une connaissance venant d'une zone où a lieu l'épidémie et de surcroît malade. Elle doit appeler directement le numéro vert de la protection civile du Nord-Kivu.

Et si une personne est identifiée comme contact d'un malade d'Ebola, elle doit accepter d'être vaccinée et suivie pendant 21 jours.

Si une personne décède à cause d'Ebola, la population doit respecter les consignes pour les enterrements dignes et sécurisés. Le document rassure " qu'il s'agit simplement d'un mode d'enterrement qui respecte les coutumes et traditions funéraires tout en protégeant la famille et la communauté de la contamination par le virus Ebola ".

Tous les professionnels de santé doivent respecter les mesures d'hygiène dans les centres de santé et déclarer toute personne malade présentant les symptômes d'Ebola entre autres : fièvre, diarrhée, vomissement, fatigue, anorexie, saignement.

Le Comité national multisectoriel de la MVE croit dur comme fer que " si tous les citoyens respectent ces mesures sanitaires préconisées par le Secrétariat, il est possible de mettre fin rapidement à cette 10ème épidémie ". Dina BUHAKE
Le Roi Mohammed VI appelle à l’adoption d’une feuille de route pour améliorer la qualité de vie dans les pays musulmans
vendredi 13 décembre 2019

Rabat - Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé, jeudi, à l'adoption d'une feuille de route nouvelle pour mettre à profit les ressources humaines et (...)
lire la suite
Attaque terroriste au Niger : la Turquie présente ses condoléances
vendredi 13 décembre 2019

La Turquie a présenté ses condoléances au gouvernement et au peuple du Niger en raison de l'attaque terroriste contre une base militaire qui a fait (...)
lire la suite
Le volume du commerce sino-russe dépassera 110 milliards de dollars en 2019
vendredi 13 décembre 2019

BEIJING, 12 décembre (Xinhua) -- Le commerce entre la Chine et la Russie devrait atteindre un niveau de record de 110 milliards de dollars cette (...)
lire la suite
Washington se dit prêt à être flexible et exhorte Pyongyang à éviter les provocations
vendredi 13 décembre 2019

WASHINGTON, 11 déc. (Yonhap) -- Les Etats-Unis sont prêts à être flexibles dans les négociations avec la Corée du Nord sur le démantèlement du (...)
lire la suite
Coup d’envoi à Rabat de la commémoration du 50ème anniversaire de l’OCI
vendredi 13 décembre 2019

Rabat - Le coup d'envoi de la commémoration par le Maroc du 50ème anniversaire de la création de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), (...)
lire la suite
Greta Thunberg désignée "personnalité de l’année" par le magazine Time
jeudi 12 décembre 2019

Le magazine Time a désigné la militante du climat suédoise Greta Thunberg "personnalité de l'année", la mettant à sa Une avec le titre "Le pouvoir de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting