Dernière minute :
DU 15 AU 16 NOVEMBRE PROCHAIN
Kinshasa va abriter le 1er Forum économique multisectoriel tunisien
jeudi 7 novembre 2019

Kinshasa va abriter du 15 au 16 novembre le premier Forum économique tunisien. A cet effet, une délégation des opérateurs économiques s'apprête à attérir dans la capitale de ce pays.

Les investisseurs tunisiens envisagent déjà de venir oeuvrer en RDC pour une visite de prospection.

Les hommes d'affaires tunisiens envisagent d'investir en RDC notamment dans les domaines de l'agroalimentaire, de la santé, de nouvelles technologies, atteste l'ambassadeur de Tunisie à Kinshasa Adel Bouzekri Rmili lors d'un entretien qu'il a eu avec le journal "Forum des As" le mercredi dernier. Pour le diplomate tunisien, l'investissement est primordial et crucial pour une nation. C'est une relation qui dure dans le temp, fait-il remarquer.

La cérémonie sera co-présidée par le ministre congolais du Commerce extérieur et son homologue tunisien.

Selon le diplomate tunisien, la délégation de son pays prendra part à une rencontre d'échanges le 14 novembre à "Bosangani day". A l'occasion de ce premier Forum économique, les autorités et opérateurs économiques de la RDC sont tenus de saisir les opportunités qui s'offrent à eux pour convaincre les investisseurs tunisiens à venir investir dans leur pays. Il y aura, à cet effet, des séances be to be d'import-export. Ces échanges s'avèrent bénéfiques pour l'intérêt de deux pays.

La Tunisie attire plusieurs investisseurs avec plus de 3.300 sociétés étrangères, dont près de 1.200 sociétés françaises. La France vient juste après l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. "Nous comptons attirer les frères et sœurs de la RDC qui pourront investir en Tunisie", a indiqué le diplomate tunisien. Tout en signalant que son pays a un nouveau code d'investissement qui date de 2016. Ce code, dit-il, accorde beaucoup d'avantages et d'incitation fiscale aux investisseurs étrangers. Grâce à l'accord de libre échange avec les pays de l'Union européenne, la Tunisie peut intéresser et la RDC et les autres investisseurs à travers le monde.

" Nous avons une usine qui fabrique des pièces d'Airbus et des usines étrangères qui fabriquent les pièces de toutes les marques de voiture, les textiles", soutient-il.

LA TUNISIE EST UN PAYS DEVELOPPE ET OUVERT SUR LE MONDE

"Nous nous attendons à l'affluence des hommes d'affaires congolais le 15 novembre pour qu'ils puissent profiter de cette occasion pour développer davantage la coopération entre les deux pays", fait savoir le diplomate.

UNE SOCIETE TUNISIENNE POUR EXPLOITER LE GAZ METHANE SUR LE LAC KIVU

L'exploitation du gaz méthane sur le lac Kivu sera une réalité dans les mois avenir. Selon l'ambassadeur de la République Tunisienne en RDC, ce projet était approuvé récemment lors du Conseil de ministres. C'est une entreprise tunisienne qui a gagné ce marché après un appel d'offre international, déclare Adel Bouzekri Rmili. Cette grande société est présente dans 15 pays du monde avec une bonne réputation. Il s'agit de l'entreprise EPPM Sa qui va aussi travailler sur la raffinerie de Socir à Moanda, dans le Kongo-Central. "Je suis content, en tant qu'ambassadeur, d'apprendre que les Tunisiens s'intéressent au potentiel congolais".

Une fois le financement prêt, les travaux vont durer deux ans, rassure le vice-président de l'entreprise tunisienne. Il y aura dans un premier temps, l'exploitation du gaz méthane sur le lac Kivu avec la vente de l'électricité à la communauté. Puis, la modernisation de la raffinerie de Socir à Moanda dans le Kongo-Central pour couvrir les besoins de la RDC et de ses environs.

Pour Hédi Ben Mohamed, la première phase du projet, qui consistait à faire des études de faisabilité, est déjà terminée. Elle a coûté plus ou moins 10 millions USD. Après l'approbation du projet au Conseil de ministres, la prochaine étape est la signature du contrat de vente de l'électricité, avec la garantie de paiement de la part du gouvernement, fait remarquer cet investisseur tunisien.

Ce projet stratégique a des répercussions sur le plan environnemental et économique. "Nous avons espoir qu'avec la nouvelle équipe gouvernementale qui vient de s'installer les choses vont aller vite pour que ce projet devienne une réalité", renchérit-il.

Pendant ce temps, les ministres de l'Energie et son collègue des Hydrocarbures sont impliqués pour faire avancer les procédures, confie le patron d'EPPM.

Pour ce faire, les ministres, les élus nationaux et provinciaux de la partie Est du pays prennent à cœur ce projet. Ils attendent le début des travaux d'exploitation pour le bien-être de leurs électeurs. Mathy MUSAU
La BCC recommande le gel des paiements non prioritaires
jeudi 30 juillet 2020

* "Il faut à tout prix arrêter avec les déficits supplémentaires", souligne l'Autorité monétaire. Le gouverneur de la Banque centrale du Congo invite (...)
lire la suite
Gestion et contrôle du cobalt en RDC : SARW demande au Gouvernement de rapporter ses décisions
jeudi 30 juillet 2020

L'ONG SARW dénonce des "irrégularités" dans la régulation et le contrôle des minéraux stratégiques en RDC. Elle recommande au Gouvernement congolais (...)
lire la suite
Finance inclusive et création d’emplois : La France accorde une subvention de 5 millions d’euros à la RDC
jeudi 30 juillet 2020

La France concrétise son soutien à la République démocratique du Congo par la signature, le mardi 28 juillet 2020, d'une convention de subvention (...)
lire la suite
Congo Airways reçoit le certificat Gold de la firme Sud-Africaine Litson et Associates
lundi 27 juillet 2020

Bonne nouvelle pour la compagnie nationale d’aviation Congo Airways. Cette entreprise de la République Démocratique du Congo vient de recevoir un (...)
lire la suite
Cinat : Le Gouvernement va décaisser près de 82.000 Usd pour l’audit technique
mardi 21 juillet 2020

L'idée de ressusciter la Cimenterie nationale de Kimpese (Cinat SA) refait surface au sein du Gouvernement Ilunga. La relance de la production du (...)
lire la suite
Transactions en monnaie électronique : la BCC met en garde les sociétés illégales
vendredi 17 juillet 2020

La Banque Centrale du Congo (BCC) tape du poing sur la table. Elle est indignée de voir prospérer des structures non agréées qui procèdent à des (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting