L’INSOUTENABLE SUSPENSE CONTINUE
Le Gouvernement attendu après le budget
lundi 13 octobre 2014

{* En haut lieu, on souligne que «faire le remaniement avant l'adoption du Budget aurait mis à mal le Gouvernement à venir. Notamment lorsqu'il faut défendre un budget à l'élaboration duquel il n'aurait pas participé».} {{Le Premier Ministre Augustin Matata Ponyon et son cabinet présentent, en principe, ce lundi 13 octobre au Parlement l'économie du projet de Budget 2015. Selon certaines sources, le Gouvernement de Cohésion tant attendu pourrait finalement voir le jour après l'adoption du budget.}} La mise en place du Gouvernement de cohésion nationale était d'abord prévue pour intervenir avant décembre 2013, ensuite, pour avant la fin de la session parlementaire de mars qui s'était clôturée le 15 juin 2014. Des sources en savent peut-être un peu plus sur certains impératifs qui empêcheraient jusqu'ici le chef de l'Etat de respecter ses propres délais. Avec le recul, certaines sources avancent que c'est le débat sur le budget qui retarderait jusqu'ici la publication du Gouvernement. Car faire le remaniement avant l'adoption du budget aurait mis à mal le Gouvernement à venir. Notamment lorsqu'il faut défendre un budget à l'élaboration duquel il n'aurait pas participé. Encore une fois en cette matière, on aura épuisé tous les contretemps possibles. Dans tous les cas, l'attente aura été très longue de sorte que le futur cabinet risque de ne plus constituer un événement politique majeur dans la mesure où entre le moment où le Raïs l'avait annoncé et l'instant présent, beaucoup d'eau a coulé sous le pont. Surtout que la donne politique n'est plus la même qu'au sortir des Concertations nationales bouclées, il y a un an. On rappelle que l'Opposition pro Concertations n'a pas fini de connaître sa scissiparité et surtout le débat sur la révision ou non de la Constitution a accéléré le calendrier politique. Entre-temps les ministres actuels, qui assurent les affaires courantes avec indemnités de sortie déjà perçues, continuent de travailler comme si de rien n'était. Et la situation risque de perdurer, expliquent certains analystes pour qui Joseph Kabila sait prendre son temps. Ceux qui espèrent être nommés dans le Gouvernement de cohésion nationale devraient en tout cas apprendre à patienter. {{BUDGET DU SOCIAL}} Évalué à un peu plus de 8 milliards de dollars, le projet de budget 2015 aura dépassé les dernières prévisions en se situant à un seuil jamais atteint jusqu'à ce jour. Déjà en 2001, le budget de l'État congolais n'était que de trois cents millions de dollars et celui de l'année dernière était d’un peu plus de sept milliards de dollars. C'est un bon en avant qui traduit toute la volonté du Gouvernement de donner à la République démocratique du Congo, dans un proche avenir, un budget à la dimension de son potentiel économique. Le projet de budget 2015a l’ambition de mettre le cap sur le social en ce sens qu'il s'inscrit dans la continuité de la politique du social initiée par le Raïs. C'est dire qu'à travers ce budget, la RDC donne la mesure de sa capacité à s'autofinancer pour atteindre son développement intégral. Ainsi donc, la modernisation des infrastructures, la construction des écoles, des équipements d'hôpitaux et des centres de santé ainsi que la modernisation du secteur agricole seront effectives grâce au concours des ressources publiques disponibles. " Nous devons désormais tourner l'essentiel de notre questionnement sur la contribution du Gouvernement ", avait martelé Matata Ponyo. Se référant au discours du chef de l'Etat à la dernière Assemblée générale des Nations Unies, le Premier ministre avait affirmé que la RDC est debout avec un taux de croissance et un PIB de 10% , fait exceptionnel depuis une dizaine d'années. Un message clair de Matata à l'endroit de ceux qui convoitent son fauteuil que le bilan de sa gestion à la tête du Gouvernement n'est pas moins positif. Mais, face à l’immensité de défis sociaux, il faudra bien plus que les 8,3 milliards de dollars Us pour répondre aux attentes des Congolais. Le projet de loi des finances 2015 a été déposé au Parlement le 29 septembre dernier par le Premier ministre Matata Ponyo. C'est le président de la chambre basse, Aubin Minaku, qui l'avait réceptionné.{{ Didier KEBONGO}}
Plus de figure emblématique encore en prison !
vendredi 22 mars 2019

Enfin, l’opposant Eugène Diomi Ndongala peut, désormais, humer de l’air frais. Depuis hier jeudi 21 mars, il a quitté sa cellule de l’ex-prison (...)
lire la suite
Les auditions ont commencé
jeudi 21 mars 2019

Les choses sérieuses ont commencé. La justice s'est saisie de la désormais affaire de corruption autour de l'élection des Sénateurs.Selon le Parquet (...)
lire la suite
L’Agence Nationale de Renseignement a un nouveau patron
mercredi 20 mars 2019

Fils maison et jusqu’hier numéro 2, Inzun Kakiak Justin enfile enfin le costume du patron des Services. Il succède à Kalev Mutond. Le nouvel homme (...)
lire la suite
Fatshi suspend, le Pprd rejette !
mardi 19 mars 2019

Par ailleurs, le successeur de Joseph Kabila, a instruit le procureur général près la Cour de cassation de diligenter des enquêtes contre les (...)
lire la suite
Confusion autour des sénatoriales : Félix Tshisekedi s’implique
lundi 18 mars 2019

Le Directeur de cabinet du chef de l'Etat rapporte qu'à la suite de cette rencontre avec de hauts responsables d'autres Institutions du pays, (...)
lire la suite
Rémy Musungayi en appelle à un Sénat de qualité
vendredi 15 mars 2019

Candidat pour la ville de Kinshasa, Remy Musungayi Bampale en appelle à un Sénat de qualité malgré les allégations de corruption qui entourent les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting